Da Vinci Code BROWN67

DAN BROWN

Da Vinci Code


Aux éditions POCKET


Visitez leur site

1051

Lectures depuis
Le dimanche 3 Avril 2006

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
da vinci code

sur
Amazone

fleche
fleche

Dan BROWN






Une lecture de
L A

L A
L’histoire est faite d’évidences qui crèvent les yeux mais qui restent invisibles au commun des mortels !
La bible n'est pas tombée du ciel ! Et il a bien fallu que quelqu'un en compile les textes qui la constituent ! Qui dit compilation, dit sélectionne. Cette tache ardue et délicate a été accomplie sous l'autorité de l'empereur Constantin…
Mais l'histoire n'est pas faite que d'évidences, elle comporte aussi ses parts d’oublis !
Vers 320, un prêtre d'Alexandrie nommé Arius prêchait une bien étrange théorie : Jésus serait né homme et ne deviendrait véritablement Fils de Dieu qu'au jour de sa résurrection ! Et voilà, comment en quelques mots, Arius fit vaciller le mystère de la Sainte Trinité! C’est pourquoi, le 20 mai 325, Constantin 1er réunissait à Nicée trois cent dix huit évêques venus de toute la chrétienté. Ce premier concile œcuménique discuta de ce point de théologie et accoucha d'une formulation dite théorie de la « consubstantiation ». Le caractère divin de Jésus s’y serait joué à très peu de voix.
Evidences, oublis… mais aussi secrets.
L’essentiel tournerait autour de la véritable personnalité de Jésus. Examinons rapidement les faits : les Evangiles et les Manuscrits de la Mer Morte nous apprennent qu'il enseignait dans les synagogues Or, la loi ne permettait pas aux hommes célibataires d'enseigner dans les lieux consacrés. Tout comme elle considérait la non-procréation comme un crime ! L’analyse de ces faits incontournables aboutit à une conclusion tout aussi incontournable : Jésus était marié et avait des enfants.
Pour preuve : le texte de l'évangile de Jean connu sous le nom des Noces de Cana. Une lecture attentive de cet écrit établit sans conteste que ces noces étaient celles de Jésus himself.
Mais qui était la mariée ? Marie-Madeleine, parbleu !
Mais alors il existe une lignée issue de l’union de Marie-Madeleine et de Jésus !
Mais… Mais… A la mort de Jésus, Marie-Madeleine ne vint-elle pas, en compagnie de sa fille Sarah s'installer à Saintes Maries de la Mer. Eléazar, son fils, n'en fit-il pas de même ?
Ainsi, la descendance du Christ et de Marie-Madeleine se serait établie dans le sud de la France ! Absolument ! Et elle serait passée à la postérité sous le nom de Mérovingiens
Polop, Polop ! Existe-t-il des preuves, des preuves irréfutables à ces acceptions ?
Il en existe de plusieurs ordres. L’une d’entre elles est picturale. En vérité, Saint Jean serait une femme. Pour preuve : le célèbre tableau la « Cène » de Léonard de Vinci. N’est-ce pas sous les traits d'une femme que l’artiste représente Saint Jean ? Or, à la lecture de l'Evangile selon Saint Jean, dans le chapitre XIII, aux versets 23-25, on apprend qu’« Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus ». Ces deux faits ne suffisent-ils pas à dévoiler le mystère ?
Mais ceci n'est rien ! Rien comparé aux documents qui établissent ces faits de façon indiscutable.
Des documents ! Mais où sont-ils ?
Vous aimeriez le savoir ! Et bien, sachez que vous n'êtes pas les seuls !
Venu d'on ne sait où, un moine albinos de l'Opus a déjà assassiné trois membres de la Confrérie lorsqu'il abat Jacques Saunière conservateur du musée du Louvre, mais aussi dépositaire en chef de l'antique secret du Prieuré de Sion
Par chance, le moine assassin n’est pas seulement maladroit mais aussi fainéant. Il atteint Saunière à l'estomac et renonce à l'achever d'une balle dans la tête.
Sauniere sentant la mort venir plonge ses mains dans son sang et se dessine sur le ventre un pentagone, avant de tracer sur le sol un cercle au centre duquel il se place recréant ainsi la position de l'homme de Vitruve de Da Vinci.
Enfin, dans un ultime effort, il inscrit la phrase suivante : « 13-3-2-21-1-1-8-5 ; O Draconian devil ! Oh lame saint ! P.S. Trouver Robert Langdon ! »
Robert Langdon, symbologiste américain, que ses activités ont conduit à Paris est convoqué, dès la découverte du drame, par la police. Pour inspecteur Jérôme Collet, le message le désigne comme le principal suspect…
Heureusement Sophie Neveu, jeune inspectrice de la police scientifique et petite-fille de Saunière interprète différemment le message. Pour elle P.S. sont les initiales du surnom que lui donnait son grand-père : Princesse Sophie. Bien sûr, Robert interprète ces deux lettres comme les initiales de Prieuré de Sion

On l'aura compris Da Vinci Code est construit autour de la lutte secrète que se livreraient les instances dirigeantes de l'Église catholique romaine et le Prieuré de Sion, une ancienne et puissante confrérie fondée en 1099, liée à l'Ordre du Temple et dont aurait fait partie Léonard de Vinci. L'objet de cette lutte serait le secret de la lignée royale issue de l’union de Marie-Madeleine et de Jésus. Bien évidement, la divulgation de ce secret mettrait en péril l'Église catholique romaine et les fondements de la civilisation occidentale. Partant de là, on comprend aisément que l'Église cherche à détruire quiconque, à part elle, détient ce secret...
Entièrement construit autour de la théorie du complot qui pose en axiome l’existence d’un groupe secret qui manipulerait les masses, leur cacherait la vérité et serait la cause de tous leurs malheurs, ce livre a bâti son succès autour d’un mélange adroit de faits ou d’organisations existants réellement, d’approximations poétiques, d’interprétations osées et d’inventions romanesques.
Ce qui aurait pu constituer le charme du livre est devenu une escroquerie intellectuelle. L’auteur n’a hésité à déclarer : "Toutes les descriptions de monuments, d'œuvres d'art, de documents et de rituels sacrés sont avérés". Or ceci est totalement faux.
Le Prieuré de Sion, élément central du Da Vinci Code, aurait été fondé en 1099 dans le but de préserver le secret de la descendance divine des Mérovingiens… Fichtre ! Que nenni, le Prieuré de Sion est une banale association loi 1901, fondée le 7 mai 1956 par le mystificateur français Pierre Plantard, dont les statuts sont déposés à la sous-préfecture de Saint-Julien-en-Genevois.

Alors si vous lisez Da Vinci Code en ne perdant pas de vue qu’il ne s’agit que d’un polar, un polar mystique, oubliez toute la mascarade pseudo-historique, oubliez les délires puants l’obscurantisme des bien réels et nauséabonds adeptes du Prieuré de Sion, oubliez les prises de position du Vatican qui s’est cru obligé de condamner le livre !… Et rappelez-vous les plaisirs simples de l’enfance, le plaisir d’Indiana Jones courant après Belphégor.
 

livrenpoche
Chercher dan brown



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar