Le Jardin Des Délices BOURNIQUEL290

CAMILLE BOURNIQUEL

Le Jardin Des Délices


Aux éditions MERCURE DE FRANCE


Visitez leur site

862

Lectures depuis
Le vendredi 13 Avril 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
le jardin des délices

sur
Amazone

fleche
fleche

Camille BOURNIQUEL




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

La dernière farce de Camille Bourniquel, décédé le 1er avril 2013, à l’âge de 96 ans !

Dans le chapitre N°1 qui sert un peu d’introduction, de prolégomènes, j’ai relevé ces quelques lignes : Je ne suis pas de ces gens qui passent leur vie à plancher sur les énigmes, policières ou autres, dont la solution, si elle leur était révélée sur le champ, les plongerait dans la consternation. Et pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle leur prouverait que, depuis le début, leur esprit n’a fait que tourner à vide. Déjà le genre lui-même… bien décevant entre nous. Apprendre que l’empoisonneuse était une vieille rombière confite en bonnes œuvres, que l’assassin était le valet-maître ou quelque demeuré du Larzac. Tout cela programmé depuis les origines du polar, et à peine distinct, sur le petit écran, des habituelles grisailles.

Je me suis dit in-petto : Tiens, tiens ! Un écrivain de littérature générale qui établit ce genre de constatation ne peut que renouveler un genre littéraire qu’apparemment il exècre et a peu lu depuis longtemps. Car cette assertion concernant le criminel est un peu désuète, pour ne pas dire obsolète. Et entre nous que penser lorsqu’il affirme : Déjà le genre… avec tout le mépris du monde au bout de la plume.

Aussi me plongeai-je avec délices dans ce jardin criminel que Camille Bourniquel n’allait pas manquer de cultiver et faire éclore une fleur merveilleuse parmi tout ce fatras anti culturel. Las, au bout de quelques pages, la consternation m’envahit, mes petites cellules grises refusèrent de travailler, et je lus, je lus, je lus avec ennui. Opiniâtre suis-je, aussi arrivai-je au point final après quelques heures de lecture laborieuse. Souvent mon esprit vagabonda entre-temps, rejoignant Chandler, Don Tracy, Bill Pronzini, Donald Westlake, Léo Malet, Michel Lebrun, G.-J. Arnaud, Jean Mazarin, Brice Pelman, Gérard Delteil, Marc Villard et bien d’autres.

Première constatation, ils n’avaient rien à craindre, Bourniquel ne leur ferait pas de l’ombre. Seconde constatation, en vain ai-je cherché une intrigue dans cette histoire qui tout au plus n’avait même pas la consistance d’une nouvelle. Ah digression, quand tu nous tiens !

Résumer ce livre est très facile et complexe : Une jeune fille qui vient de perdre son frère jumeau, victime d’une noyade, tombe en panne de voiture, quelque part au Sud des Cévennes. Elle s’installe dans une communauté et… puis voilà ! Le livre s’étire en longueur et en langueur.

Moralité : ne devient pas écrivain de romans policiers qui veut, même en étant un auteur reconnu et confirmé.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher camille bourniquel



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
4.97 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar