La Métamorphose Des Cloportes BOUDARD240

ALPHONSE BOUDARD

La Métamorphose Des Cloportes


Aux éditions LA TABLE RONDE


Visitez leur site

879

Lectures depuis
Le mercredi 5 Janvier 2012

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
la métamorphose des cloportes

sur
Amazone
fleche

Alphonse BOUDARD




Une lecture de
BERTRAND LE FOLL

BERTRAND LE FOLL

Le mot de l'éditeur

 

Observer la loi du silence pour épargner à ses complices les rigueurs de la justice et mijoter dans le placard sans que personne se soucie d'envoyer des mandats ou des colis, il y a de quoi mettre en rage le plus doux des malfrats. Rien d'étonnant si Alphonse, libéré pour raison de santé, veut demander des comptes à ses associés de naguère : Rouquemoute le poussah, Edmond Clancul et Youpe le fourgue. Reste à savoir sous quelle pierre ces cloportes se sont cachés. Aux anciennes adresses, plus personne. En cours de route, Alphonse cueille une jolie fleur nommée Anne-Marie. Il l'a rencontrée dans une galerie d'art et la retrouve dans celle du fourgue transmué en mécène de la peinture. Ainsi le plomb vil en or s'est-il changé... Ce n'est rien comme métamorphose à côté de celle d'Edmond. Alphonse va au-devant d'une surprise autrement phénoménale. Il raconte tout cela d'une plume alerte mais châtiée (" Je travaille dans l'élagage ", dit-il), en homme qui a lu et vécu plus encore, ce qui lui permet de se moquer avec esprit des cuistres et des cagots et de découper avec art une tranche de vie succulente.

 

L'élucubration du bertrand

 

J’ai lu ce livre après avoir vu le film, et je m’attendais à revivre les pérégrinations meurtrières d’Alphonse-Lino. J’ai été surpris, car le scénario d’Albert Simonin et les dialogues de Michel Audiard sont assez peu fidèles au roman. Surpris, mais pas déçu. Oh que non !

Alphonse Boudard sort de taule après avoir tenu son rôle d’homme-apache : il n’a rien cafté aux lardus, ni pendant l’interrogatoire, ni chez le juge et encore moins sous les verrous. Mais voilà, cinq piges sans se faire « assister » d’un mandat ou d’un panier de bouffe, ça aigrit. C’est même tellement bilieux comme sensation que quand t’en sors, t’as qu’une idée dans ton cigare, c’est de te farcir les salopards qui t’ont laissé tomber. T’as qu’une envie, c’est de les voir rôtir, les faire se désintégrer de trouille, les fixer jubilatoire quand ils se tordront de douleur, à terre, avec pour dernières visions le cuir luisant de tes godasses neuves et le pli impeccable de ton nouveau falzar.

Mais du rêve à la réalité, c’est comme dit l’autre : ça fait deux. Tes anciens complices, y se sont envolés depuis belle lurette, non sans t’avoir chouré tes éconocroques avant. Ordures certes, mais mecs prévoyants et avec du réflexe. Alors tu les cherches, c’est même ça qui te fait tenir, qui te fait un peu oublier tes poumons de taulard, des éponges pétées avant heure. Bon, en chemin tu rencontres une nana qu’a des guibolles de reine, interminables, et des nibards façon poire belle Hélène qui vont bien sous la pogne, alors ça t’adoucit un peu, ça t’aide pas à oublier mais au moins cette frangine te distrait. Tu te demandes même comment qu’elle fait pour te trouver séduisant avec ton teint jaune vieux journal et ta toux de crevard…

Ce livre tient avant tout du délire verbal. La trame en est finalement assez mince, alors que le scénario du film, lui, est d’une grande richesse. Mais c’est un régal à lire, un verbe qui te prend et te lâche difficilement, tellement que t’as l’impression que t’as toujours jacté comme lui, comme Alphonse.

Chef d’œuvre vrai, merveille, j’en passe et des pires.

 

Noté : 4,9 / 5

 

livrenpoche
Chercher alphonse boudard



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest