Les Rois Du Crime -2- BONNY157

ALEXANDRE BONNY

Les Rois Du Crime -2-


Aux éditions FIRST ÉDITIONS


Visitez leur site

1039

Lectures depuis
Le samedi 11 Avril 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
les rois du crime -2-

sur
Amazone
fleche

Alexandre BONNY




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Après un premier volume intitulé “Les Rois du Crime” (2009) d’Alexandre Bonny, voici un deuxième tome consacré au thème “Les icônes du crime international” (2010). Les portraits de quinze criminels sont présentés ici. La formule de ce genre d’ouvrage n’est sans doute pas nouvelle, mais elle reste de bon aloi. Le public a probablement déjà lu quelques textes et portraits sur les mafiosi Al Capone et Lucky Luciano, le mythique John Dillinger, Ronnie Biggs (le casse du train postal Glasgow-Londres) ou le couple criminel Bonnie & Clyde, figurant au générique de ce livre. L’originalité consiste cette fois à montrer des personnages moins célèbre, ou moins traités.

Bien sûr, nous connaissons le nom de Pablo Escobar, un des patrons du cartel de la drogue de Medellín (Colombie). Son parcours est moins connu, Il commence par les braquages, escroqueries, vols de voitures et trafics divers. À 22 ans, il commet son premier enlèvement contre rançon. Bientôt, il trouve sa place dans le juteux trafic de la drogue… Inconnu du grand public mais très puissant, Viktor Bout est un de ces Russes qui a su construire sa fortune sur la chute du régime communiste. Il débute en rachetant quelques avions déglingués, fonde de petites compagnies aériennes. Il s’achète une respectabilité en contribuant à des actions humanitaires. En réalité, Viktor Bout est un trafiquant d’armes d’ampleur mondiale. Ce qui lui vaut quelques ennemis, prêts à l’abattre.

Jaime Gimenez Arbe est né à Madrid en 1956, dans une famille moyenne, plutôt hostile au régime franquiste. Dans les années 1970, la mythologie de la lutte armée type Brigades Rouges ou Bande à Baader inspire le jeune homme. La vie aventureuse, la clandestinité, les armes et la violence l’attirent. Celui qu’on va surnommer Le Solitaire multiplie les braquages de banque au fil des ans. On peut penser que le prétexte politique importe autant que son butin… Fils de riches commerçants, le belge Patrick Haemers connaît une jeunesse dorée, mais la vie bourgeoise finit vite par l’ennuyer. Après avoir expérimenté quelques sensations fortes, il est condamné à trois ans de prison. Le meilleur passeport pour entrer dans le monde de la criminalité. Il va devenir un des plus féroces braqueurs de banques de son pays. Au long des années 1980, avec sa bande, leurs coups se font de plus en plus audacieux.

Le parcours dans le banditisme de Frank Lucas est aussi fort intéressant. Ce Noir est né en Caroline du Nord, en 1930. “Son enfance et son adolescence ne sont qu’une suite ininterrompue de larcins, qui deviennent de plus en plus sérieux à meure qu’il grandit et acquiert cette confiance qui ne lui fera jamais défaut.” Mais c’est en 1946 que sa carrière prend son essor, lorsqu’il arrive à New York. Il a délibérément choisi de vivre au milieu des Noirs de Harlem. Après des petits succès dans le braquage, il sympathise avec l’ambassadeur de la Cosa Nostra dont il devient le protégé. Dans les années 1960, le trafic de drogue envahit le pays. Avec un ami militaire, Frank Lucas va profiter de la guerre du Vietnam pour élaborer un réseau d’importation inédit et fructueux… Dans les années 2000, naît un gang qui donne du souci à toutes les polices de la planète. On les surnomme les Pink Panthers. Plutôt que les banques, ils visent les lieux où luxe signifie argent. Ils s’attaquent aux établissements tels joailleries, casinos, etc. En France, à Monaco, mais partout en Europe et dans le monde, ils organisent des braquages aussi rapides qu’efficaces. Le noyau dur des Pink Panthers est composé d’anciens militaires de l’ex-Yougoslavie, bien rôdés aux opérations de commandos. Certes, les policiers rattrapent quelques-uns d’entre eux, mais leur solide réseau leur permet de rebondir, de continuer leurs activités.

Ce livre nous présente encore Giuseppe Morello, né en 1867, un des premiers parrains de la mafia moderne, ou son “confrère” japonais Yoshio Kodama, né en 1910, créateur d’une gigantesque organisation mafieuse. Parmi les mafiosi siciliens, nous avons aussi le portrait de l’impitoyable Salvatore Riina (dit Totò Riina), le parrain qui commandita l’assassinat du juge Borsellino. Enfin, il y a le cas de Lefty Rosenthal, “le plus Sicilien des ashkénazes”. Natif de Chicago, il s’installe dans la délinquance, s’essayant à bon nombre de mauvais coups. C’est dans le Las Vegas des années 1970, dont le faste superficiel n’a pas encore atteint celui d’aujourd’hui, que Rosenthal va s’épanouir. Si la mafia tient cette ville où elle blanchit son argent, il envisage d’autres méthodes. Non sans causer quelques dégâts, sans exclure la trahison. La toute puissance est à ce prix.

Cette quinzaine de personnages véritablement insolite mérite peut-être, en effet, le qualificatif d’icônes du crime. Car derrière ces carrières criminelles, perce la volonté cynique de ces gens de devenir les maîtres en leur domaine. On discerne quelquefois une part de jeu dans leur comportement dominant ou cruel. Le moins antipathique reste certainement Ronnie Biggs.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher alexandre bonny



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest