Onde De Choc BLONDELON120

ALAIN BLONDELON

Onde De Choc


Aux éditions RIVIERE BLANCHE


Visitez leur site

1198

Lectures depuis
Le dimanche 30 Mars 2009

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
onde de choc

sur
Amazone
fleche

Alain BLONDELON




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Leur partie de pêche n’ayant rencontré qu’un maigre succès, Alain, le narrateur et son ami Lionel décident de plier bagages et de rentrer. Les petites routes qu’ils empruntent son désespérément vides mais lorsqu’ils parviennent aux alentours de Lyon, un spectacle de désolation se présente à eux. Des voitures, des camions sont encastrés les uns dans les autres, comme si un immense carambolage s’était produit. Mais aucun être humain à l’horizon, vivant ou mort, n’apparaît dans le décor. Arrivés chez eux ils échangent leur voiture pour des motos. A Lyon ils recueillent deux jeunes femmes, Sandrine et Jocelyne, qui sont poursuivies par des militaires. Parfois des meutes de chiens, agressifs et vindicatifs, les poursuivent, auxquels ils échappent non sans mal. Ils se réfugient sur une île, au sud de Chalon, s’approvisionnant dans des magasins déserts, se servant en carburant au petit bonheur la chance et s’équipant de fusils et de munitions. Pendant qu’Alain dévalise un magasin de sport deux militaires en patrouille s’emparent de sa moto et il est obligé de rentrer à pied. Non sans avoir obtenu de précieuses informations sur l’emplacement du camp de la soldatesque : au Haut-Folin, en un endroit surnommé le Pylône, près d’un étang. Un détail s’impose à l’esprit d’Alain : au moment de l'incident qui est survenu faisant disparaître comme par enchantement les humains, ils étaient tous quatre près d’un point d’eau. Lionel emprunte deux motos et vogue la galère. Une nouvelle meute de chiens les pourchasse et Alain est mordu assez gravement au mollet. Tandis que Lionel et Sandrine continuent leur route, Jocelyne le soigne et ils retournent sur leur île. Une terrible explosion se produit et une pluie de cendre recouvre les environs. Ils repartent à la recherche de Lionel avec qui ils communiquent par talkies-walkies. A bord d’un 4X4 ils se dirigent dans le Morvan sachant leur ami et Sandrine réfugiés dans une grotte près d’un lac. Ils se font agresser par trois individus qui s’emparent de leur véhicule. Il ne leur reste plus qu’à retrouver Lionel et Sandrine à pied. La jonction effectuée Lionel leur raconte qu’ils ont rencontré un vieil homme, le professeur Bernard, qui s’était enfui du camp de prisonniers. Le savant leur a expliqué qu’une équipe de chercheurs avait mis au point, à la demande des armées d’une dizaine de nations parmi les plus riches, un “ système capable d’émettre une série d’ondes basées sur la combinaison des ondes cérébrales associées à une partie du spectre du rayonnement solaire… Toutes formes de vie dont le Q.I. supérieur à un seuil prédéfini et réglable se volatilisaient ”. Bref pratiquement l’effacement de toute vie humaine, à part dans quelques îlots protégés par des nappes d’eau. Ils quittent leur refuge et traversent la France s’installant sur l’île d’Yeu. Mais les soucis sont toujours présents, les militaires, les chiens enragés et les rats pouvant à tout moment envahir le havre de paix qu’ils se sont confectionnés à force de persévérance.

 

Comme nos grands anciens qui œuvraient plus dans la fiction que dans la science proprement dite, tel Paul d’Ivoi et quelques autres, Alain Blondelon écrit un roman d’aventures, une sorte de road-movie, avec pour personnages de nouveaux Robinson des temps modernes. Au contraire de leur illustre aïeul tout ou presque se trouve à portée de main, encore faut-il pouvoir s’en emparer et savoir s’en servir. Jeune adolescent, j’aurais adoré ce livre, adulte vieillissant, j’ai aimé, comme quoi en prenant de l’âge, on retrouve son âme d’enfant tout en devenant plus exigeant. Tout n’est pas parfait, loin de là, il existe des imperfection pardonnables pour un premier roman. Mais Alain Blondelon devra gommer ces quelques défauts, dont l’épilogue convenu qui utilise un poncif maintes fois rabâché malgré une fin ouverte, dans ses prochains romans et s’il le fait, alors il pourra se révéler comme un grand.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
alain blondelon



Dégénération Future

livrenpoche
Chercher alain blondelon



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest