Barrio Le Dernier Ours Des Pyrénées BROUSSE42

DOMINIQUE BROUSSE

Barrio Le Dernier Ours Des Pyrénées


Aux éditions L EMBARCADERE

1235

Lectures depuis
jour de sa mise en ligne

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Barrio le dernier ours des Pyrénées

sur
Amazone
fleche

Dominique BROUSSE




Une lecture de
L A

L A
Quand tu entreprendra le voyage à Ithaque prie pour que le chemin soit long, plein d'aventures, plein de découvertes... Lluis Llach
Les pérégrinations de Martial sont aussi longues et aussi tortueuses que celles de ce voyageur qui s’en retourne chez lui. Mais Martial ne revient pas dans ses terres, il repart dans le temps, dans son passé, dans son enfance, faite de petits mensonges aux conséquences cruelles
Et c’est la géographie, la mort d’un être aimé, qui ponctueront ce voyage
Commencé, peut-être à Londres, au son de « No Future », à part que ce ne soit, par hasard, à Bugeat, non loin du plateau de Millevaches, dans les bras de Marité, il se finira par une étrange partie de pêche à l’âme
Entre temps la vie, la quête du passé, de ce qui est advenu cet été mille neuf cent soixante neuf dans cette colonie de vacances des Pyrénées que des ombres menaçantes, aux formes d’araignées, d’éléphants ou de chenilles hantaient la nuit, quand chacun des pensionnaires se blottissait au fond du lit, sous des draps protecteurs
Sa road-movie le ramènera inutilement dans les locaux quasi abandonnés de la colonie de vacances où plane encore l’ombre de Barrio, le directeur de l’époque, puis dans les Causses, non loin de Florac, où il croira être enfin parvenu au terme de son périple et pouvoir enfin percer le secret des ours en peluche, de la lourde patte griffue
Mais peut-on percer un secret qui n’existe peut-être pas
Et si le hasard des rencontres avait éveillé dans des esprits endormis le souvenir d’humiliations passées ? Engendré le besoin de revanche ? Et s’il n’était que l’instrument de cette vengeance ?
Alors son voyage serait sans objet puisque ses souvenirs ne seraient que des ombres factices et seul subsisterait le petit refrain « peut-être que oui… peut-être que non » qui se serait substitué au son « No Future » pendant qu’il pensait revenir à la vie, qu’il se battait pour détruire les fantômes de l’enfance, condition incontournable à la construction du futur


Autres titres de
Dominique Brousse



Aloko Amer

livrenpoche
Chercher Dominique Brousse



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
5.28 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest