Stone Island AUBENQUE105

ALEXIS AUBENQUE

Stone Island


Aux éditions DU TOUCAN


Visitez leur site

1347

Lectures depuis
Le jeudi 24 Mai 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
stone island

sur
Amazone

fleche
fleche

Alexis AUBENQUE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Petite république indépendante au cœur du Pacifique, membre du Commonwealth, Stone Island est une île de Polynésie. La population Ma'ohi cohabite avec les occidentaux qui ont colonisé leur territoire, et le dirigent. Les traditions ancestrales se perdent, ce que certains regrettent amèrement : “Les Ma'ohis de la ville étaient comme des animaux domestiqués. Ils avaient perdu tout repère, adopté les croyances des colons et rejeté les vraies divinités fondatrices de leurs peuples.” Néanmoins, il existe aussi des Ma'ohis riches, tels M.Keawe. Le chef de la police est le commandeur Jack Turner, assisté du lieutenant Jerry Coupland (sosie de Tom Selleck dans le rôle de Thomas Magnum) et d'une équipe efficace. Âgé de trente-cinq ans, Jack Turner connaît quelques soucis avec sa jeune sœur Joyce. Le retour de son amie Jennifer sur l'île ne paraît pas l'enchanter. Le Hot'n Cold, la paillote de Tyson, est le point de rendez-vous de son groupe de proches, dont le pilote d'avion Sam Damon.

À vingt-cinq ans, Fiona Taylor est une jeune avocate. Elle fut adoptée dès sa naissance par un couple d'Américains. Son père biologique est récemment décédé. Elle n'a jamais connu Harry McGregor, un des notables de Stone Island. Fiona est la cohéritière de la fortune de son vrai père, pour moitié avec sa grand-mère. Elle a éprouvé le besoin de venir sur cette île, en apparence paradisiaque. Mais le premier contact avec Miss McGregor se passe mal. Le vieux jardinier Rahiti cherche pourtant à la convaincre que sa grand-mère n'est pas si froide qu'elle paraît. Fiona décide de quitter l'île immédiatement, réservant l'avion de Sam Damon. Elle n'est pas insensible au charme du pilote, qui l'incite lui aussi à ne pas partir si rapidement. En effet, Fiona ignore encore bien des choses sur ses origines familiales. Elle va bientôt retourner à la propriété des McGregor, mieux s'expliquer avec son aïeule, avant de s'intégrer au groupe d'amis de Sam Damon, habitués du Hot'n Cold.

Jack Turner et son équipe enquêtent sur un accident de voiture, qui a causé la mort de M.Keawe et de son fils aîné. En réalité, l'affaire est plus complexe. La famille Keawe a été attaquée chez elle par un tueur. L'épouse du riche Ma'ohi et leur jeune fils ont survécu. Le lieutenant Coupland commet une bavure lorsqu'ils interviennent chez les Keawe. Légitime défense ou instinct raciste ? Turner ne juge pas son assistant. Que la détective Jade Lohan soit engagée par la veuve Keawe, risque de compliquer les investigations du policier. Il doit enquêter peu après sur le meurtre de Melissa, jeune prostituée. Si le patron du club où elle opérait se montre coopératif, le barman ne tarde pas à prendre la fuite. Du sperme et une trace d'ADN permettent de relier les deux meurtres. Le principal suspect se nomme Patrick Tamaro, un Ma'ohi acoquiné avec un réseau discret. Pendant ce temps, Tu Ra'i Po, qui se prend pour le nouveau dieu du peuple Ma'ohi, reste dans l'ombre...

Alexis Aubenque a connu un certain succès avec sa série “River Falls”, dont un des titres a été récompensé en 2009 par le Prix Polar Cognac. “Stone Island” est un inédit, publié en format poche dans la collection Toucan Noir, qui inaugure une autre série. Il s'agit d'un pur roman d'aventures, aux ingrédients parfaitement maîtrisés. Le pittoresque décor exotique laisse supposer de noirs secrets, par effet de contraste. L'auteur n'oublie pas de souligner la perpétuelle ambiguïté coloniale. En ces lieux si touristiques, des occidentaux s'estiment toujours quelque peu supérieurs aux peuples locaux. Inversement, les réactions peuvent ressembler à du fanatisme. On nous présente ici beaucoup de personnages pour alimenter l'histoire. Bien dessinés, ils sont aisément identifiables. La manière narrative est simple, il faut le reconnaître : “C'était clair qu'il la remerciait sincèrement, mais ce n'était pas dans ses habitudes de manifester des sentiments, encore mois sous la pression. Il était un des meilleurs lieutenants de l'île, sa carrière n'allait tout de même pas être remise en cause pour un simple accident ?” On pourrait souhaiter une écrite plus fine. Mais cette simplicité accorde une belle fluidité au récit, un certain rythme, et c'est bien le but recherché par ce type de suspenses. Voilà un fort sympathique roman d'aventures, dans la bonne tradition.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Stone Island

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Stone Island est comme une perle posée délicatement sur une soierie bleutée. Une perle avec un crapaud toutefois, le volcan qui domine l’archipel. La mère des Ténèbres ainsi a été nommée cette verrue qui s’érige au-dessus de la jungle.

Fiona Taylor, jeune femme devenue avocate depuis quelques semaines, s’extasie sur cette vision qu’elle découvre du hublot de l’hydravion à bord duquel elle voyage, avec comme pilote Sam Damon, qui entre nous soi-dit est charmant. Stone Island, la plus grande île de cet archipel de la Polynésie et membre du Commonwealth. Capitale Pacific Town. Mais si Fiona est ravie par cette vision, elle appréhende toutefois la rencontre qui lui est promise.

Quelques jours auparavant, elle qui sait qu’elle n’est qu’une enfant adoptée, a reçu une lettre l’informant qu’elle est l’héritière d’un richissime colonial récemment décédé. Or elle lui en veut à ce père biologique qui l’a abandonnée, ainsi qu’à sa mère d’ailleurs. Arrivée à bon port elle repousse sa visite au domaine préférant passer la nuit dans un hôtel.

Le lendemain, c’est déterminée qu’elle se rend chez sa grand-mère, qui dirige l’immense domaine Richmond. Elle s’y rend en taxi et connait la frayeur de sa vie lorsque leur véhicule se retrouve face à face à une auto qui dévale le flanc de la montagne, se dirigeant droit vers eux. Le chauffeur du taxi n’a que le temps de ranger son taxi contre le flanc de la montagne, échappant de justesse à la collision. Elle aperçoit un gamin apeuré qui conduit tandis qu’un adulte est à l’arrière mal en point. Miss McGregor lui révèle que sa mère est morte en couches et que son père ne s’est jamais remis du décès de sa mort. Il a même tenté de se suicider avec Fiona dans ses bras peu après. Heureusement sans conséquence sur la santé physique du père et de la fille. Mais il a fallu interner le père atteint psychiquement par la perte de sa femme. C’est Miss McGregor qui a alors décidé de confier sa petite-fille à une famille adoptive américaine.

Mais Fiona n’est pas entièrement satisfaite des explications de sa grand-mère et elle repart en colère. Elle possède un caractère entier et elle a de qui tenir. En redescendant, raccompagnée par un vieux serviteur Ma’ohi, ils aperçoivent quelques policiers et la voiture au fond du ravin. Elle tente bien d’avertir l’une des policières qu’elle a assisté ou presque à l’accident, elle n’obtient comme réponse que d’effectuer une déposition au commissariat.

Jack Turner, le chef de la police de Stone Island, le commandeur, a bien du mal à gérer sa jeune sœur Joyce qui s’est accoquinée avec un petit malfrat. Elle aguiche des touristes assez âgé, les emmène dans une case et se déshabille, son copain prenant des photos compromettantes. Mais Jack la surveille et déjoue ce petit plan qui pourrait s’avérer juteux. Jack possède quelques amis d’enfance et ils se retrouvent souvent à la paillotte de Todd Tyson, afin de déguster un bon repas. Todd Tyson est fier de ses tablettes de chocolat abdominales qui restent fermes malgré la chaleur. Outre Tyson et sa serveuse Gabrielle s’attablent Sam Damon et Coupland, le lieutenant de police, adjoint et ami de Turner. Ce jour-là une surprise est promise au commandeur, surprise qui se manifeste par deux mains posées sur ses yeux. Il reconnait sans peine Jennifer, son ancienne maitresse qui l’a quitté dix ans auparavant pour un play-boy. Celui-ci s’est montré par la suite violent, et elle vient de l’abandonner en Australie.

C’est alors que Turner est appelé sur les lieux du drame. Il reconnait Manuarii Keave, le roi de la noix de coco. L’homme porte des traces de couteau et le toubib ne peut plus rien pour lui. Quant au conducteur, il s’agit de son fils aîné, âgé d’une douzaine d’années, qui essayait de rejoindre l’hôpital à bord du véhicule. Malgré quelques leçons de conduite, le gamin affolé a précipité les événements. Aussitôt Turner et Coupland se précipitent chez la femme de Keave. Apparemment le domaine est déserté. Dans une pièce ils la découvrent évanouie et le second fils, Teiki, est caché dans un placard, tenant serré dans sa main un couteau. Lorsqu’il entend l’intrusion des policiers, il lance l’arme blanche. Coupland est touché et il riposte blessant l’enfant.

Un autre meurtre est perpétré sur une jeune prostituée qui pourtant choisit ses clients. Elle est découverte dans une chambre attenante au bar où elle avait l’habitude de lever ses proies. Le barman pressé de questions ne sait rien et s’enfuit lorsque les premiers résultats d’analyses du laboratoire sont communiqués à Turne. Le propriétaire du bar déclare lui aussi ne rien savoir, mais en visionnant les vidéos qui sont placées dans les chambres, les deux policiers peuvent enfin dresser le portrait robot de l’agresseur. Portrait qui correspond à l’homme qui a tué Keave. Un Ma’ohi tatoué de partout.

Jade Lohan, une ancienne de Turner, qui s’est installée comme détective privée, est engagée par madame Keave afin de résoudre le meurtre de son mari.

Les chemins de Fiona et Turner vont se croiser à de nombreuses reprises car il semble bien que le meurtre de Keave puis d’un autre notable, celui de la prostituée n’étant vraisemblablement qu’un dommage collatéral, et la mort accidentelle, un accident peut-être provoqué, de McGregor, soient reliés. Mais quel est ce lien justement ?

Alexis Aubenque est le digne fils spirituel des grands romanciers populaires du XIXème siècle, Dumas, Sue, Ponson du Terrail, Féval et bien d’autres. Il possède l’art d’entretenir le suspense, l’intrigue s’enrichissant de nombreux rebondissements. Les fins de chapitres en général sont porteurs de révélations, mais aussitôt un nouveau chapitre débute avec un nouveau personnage, et c’est ainsi qu’on voit évoluer Fiona, Turner, Jade, et les autres dans un tourbillon échevelé.

Stone Island est un roman populaire captivant qui ne contente pas d’une intrigue unique mais possède des ramifications. Ainsi les retrouvailles de Jennifer et Turner, les approches de Jade qui voudrait bien mais n’ose point, l’attitude de Coupland qui peu à peu se transforme en personnage vindicatif, hargneux, violent, Fiona qui se fâche après sa grand-mère puis lors d’explications semble rassérénée, pour mieux se montrer indignée, mortifiée. Sans oublier les personnages secondaires qui tiennent une place non négligeable dans l’action en constantes répercussions, pour ne pas dire éclaboussures, Sam Damon, le pilote de l’hydravion qui effectue la navette entre les îles et l’Australie, Rahiti, le vieux serviteur Ma’ohi, Tamaro, le barman en fuite ou Tu Ra’i Po, le principal protagoniste, le tueur, ou encore ceux dont l’auteur parle sans qu’ils soient présentés au lecteur, comme Le Cardinal.

Si j’ai nommé Tu Ra’i Po, ce n’est pas de ma part déflorer l’identité du principal responsable des meurtres, car dès le début le lecteur est placé dans la confidence. Ce n’est donc point son identité qui importe mais ses motivations, le pourquoi du comment de cet enchaînement. Et surtout ces innombrables rebondissements, retournements de situation, la montée en puissance du suspense, avec à chaque l’anti-monte lait placé par l’auteur, qui relance l’intrigue et l’action dans une folle sarabande.

Si j’ai évoqué Dumas, ce n’est pas pour rien, car hormis ces romans d’inspiration historique, il ne faut pas oublier des histoires au long court placées résolument à son époque et je pourrais citer entre autres Georges et surtout Le Comte de Monte-Cristo. Et l’épilogue appelle une suite qui, si elle est envisagée, sera la bienvenue et est déjà attendue.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
alexis aubenque



Aurore De Sang

Le Secret De Stone Island

Les Disparues De Louisiane

Ne Crains Pas La Faucheuse

Retour à River Falls

Tout Le Monde Te Haïra

Tu Ne Manqueras à Personne

livrenpoche
Chercher alexis aubenque



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar