Et Merci Pour Le Chocolat ARMSTRONG197

CHARLOTTE ARMSTRONG

Et Merci Pour Le Chocolat


Aux éditions RIVAGES


Visitez leur site

133

Lectures depuis
Le mercredi 10 Decembre 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
et merci pour le chocolat

sur
Amazone

fleche
fleche

Charlotte ARMSTRONG




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Los Angeles, 1947. Amanda Garth, dite Mandy, est âgée de vingt-trois ans. Par hasard, elle apprend une anecdote autour de sa naissance. Le peintre Tobias Garrison la confondit un instant avec son propre fils, Terry. Rien à voir avec un échange de bébés, toutefois. Même si elle possède un grand sens artistique, Amanda est bien la fille de son défunt père et de sa mère Kate. Âgé aujourd'hui de soixante-cinq ans, Tobias Garrison est un peintre riche et célèbre. Amanda l'aperçoit avec son épouse Ione, et son séduisant fils Terry, de passage en Californie. L'incident de l'erreur de bébé lui fournit un prétexte pour rencontrer Tobias Garrison dans sa belle propriété à flanc de canyon. Amanda réalise que Ione n'est pas la mère de Terry, même si elle est la première et la troisième épouse du peintre.

À une époque, Garrison tomba amoureux d'une autre femme, Belle. Elle lui inspira un de ses plus beaux tableaux, “Belle à sa porte”. C'était elle la mère de Terry. Elle est décédée six ans plus tôt, par accident, encore que les circonstances de sa mort aient été plutôt bizarres. Ça ne justifiait qu'une enquête de routine. Le peintre ré-épousa par la suite Ione, petite dame sexagénaire potelée, aux cheveux blancs et au caractère ferme. Elle sut réconforter son ex-mari. C'est grâce à l'actrice Fanny Austin, amie de longue date de Garrison, qu'Amanda apprend quelques détails sur cette famille. Selon elle, depuis une mésaventure récente, Terry est circonspect vis-à-vis des jeunes femmes, d'autant que sa fortune peut attirer les malfaisantes. Il ferait mieux de se méfier de l'épouse de son père.

Amanda s'interroge sur Ione, la suspectant de vouloir empoisonner Terry. Elle fait analyser par un ami du chocolat chaud destiné au jeune homme, qui contient en effet du poison. Il est possible que Ione ait dû changer son plan meurtrier, à cause de la présence d'Amanda. Terry ne prend pas au sérieux l'avertissement de la jeune femme. Son père Tobias se montre bienveillant envers Amanda, et son talent de peintre débutante. Comme si elle eût pu être sa fille. Ce qui ne peut que déplaire à Ione. Au contraire, fine mouche, Ione propose d'inviter Amanda pendant une semaine chez eux. Terry prend conseil auprès de l'actrice Fanny Austin, avant de rencontrer Kate Garth, la mère d'Amanda.

Quant aux accusations renouvelées par la jeune femme, y compris concernant le décès possiblement criminel de Belle, Terry ne veut rien admettre. Néanmoins, il n'est pas contre le fait qu'Amanda passe la semaine dans la maison du canyon. Ainsi, Amanda va laisser planer le doute, qu'elle pourrait être la fille de Belle. Bien que fatigué, Tobias Garrison est très présent et chaleureux avec Amanda. Celle-ci contacte le lieutenant Ellis Kelly, policier de Pasadena qui enquêta sur la mort de Belle mais ne trouva pas de preuve formelle. Terry est d'autant plus convaincu désormais de la fourberie de Ione, que plusieurs faits actuels sont identiques à ceux d'il y a six ans. Il s'agit de contrecarrer les plans de Ione. Même si des alliés sont prêts à intervenir, Amanda s'expose à un danger mortel…

Charlotte Armstrong (1905-1969) figure parmi les grands noms de la littérature policière, avec près de trente romans et quantité de nouvelles à son actif. Elle fut récompensée en 1957 par le Prix Egar-Allan-Poe, pour “Une dose de poison”. Une douzaine de ses titres ont été traduits en français. “Et merci pour le chocolat” fut initialement publié en 1949 dans la coll.Détective-Club des Éditions Ditis, puis dans la coll.La Chouette en 1956, aux Éd.NéO en 1983, chez Le Masque en 1992, et chez Rivages en 2000 quand Claude Chabrol adapta ce roman au cinéma. C'est dire que le succès de ce roman a traversé les époques. Tout simplement parce que l'intrigue est excellente.

La subtilité de Charlotte Armstrong consiste ici à ne cacher aux lecteurs ni le but de Ione, ni la psychologie qui motive ses actes. Ce sera à la jeune héroïne Amanda de provoquer la coupable, en espérant obtenir des preuves incontestables. Elle ne manque pas de ténacité, même si elle n'enquête pas au sens strictement policier du terme. La construction du récit est habile, le petit élément déclencheur (erreur de bébés) servant l'ensemble de l'énigme. Il convient juste d'être attentif à la description de la maison du peintre, ainsi qu'à certains détails sur le passé. Inutile de préciser que les personnages sont présentés avec soin, et que l'évolution de l'affaire est riche en péripéties. Un classique du suspense, pour tous les passionnés de polars.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher charlotte armstrong



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
5.28 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar