Cible Royale ARION129

GEORGE ARION

Cible Royale


Aux éditions GENESE ED.


Visitez leur site

302

Lectures depuis
Le jeudi 21 Mars 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
cible royale

sur
Amazone

fleche
fleche

George ARION




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Avec la chute du régime de Nicolae Ceaușescu, à la fin 1989, la Roumanie peut espérer des jours meilleurs. Début 1992, rien n'est vraiment stabilisé dans cette région d'Europe. Séparé de la Moldavie par la rivière Prout, le pays est un voisin de la Russie. Le président russe envisage d'anéantir la Roumanie. Bien que réputé alcoolique, il est sérieux quand il ordonne au chef du KGB de mettre en œuvre son projet. Il faudra convaincre les autorités d'autoriser l'ancien roi Michel 1er de Roumanie à une visite à Budapest. Pas si simple, car des sénateurs comme l'arriviste Turicu s'y opposent avec véhémence. En parallèle, le KGB va engager un tueur professionnel pour abattre le roi lors de ce voyage. Vivant à Beverly Hills, Fred Coler est surnommé “L'homme aux mille visages”. Ses services coûtent très cher, mais son efficacité est sans faille. Quand il passe par Las Vegas pour apprendre les détails de sa mission, Fred Coler ne laisse pas de trace derrière lui.

Toutefois, une femme de ménage quinquagénaire employée au siège du KGB a enregistré le projet du président de la Russie. L'information est bientôt transmise à la CIA. Ceux-ci ne semblent pas vouloir s'impliquer tellement dans les affaires roumaines. L'ambassadeur de ce pays à Berne est néanmoins averti de la menace d'attentat. De leur côté, les jumeaux Al Kerim et Al Abhaz sont des agents secrets opérant pour les pays arabes. Ceaușescu ayant été un allié important du monde musulman, il s'agit de “faire payer” ceux qui l'ont renversé. Le duo d'arabes ignore qu'ils sont pistés par une jeune russe qui, en réalité, est employée par le Mossad, les services de renseignements israéliens. Certes, cette dernière aurait pu aisément éliminer Al Kerim et a raté cette occasion, mais ce n'est que partie remise. Payé par les Russes, le sénateur Turicu retourne sa veste et convainc le président roumain d'autoriser la venue du roi Michel 1er pour les fêtes de Pâques.

Surnommé Le Professeur, Ioachim Moga est le chef du SRI, les services secrets roumains. Il réunit rapidement ses trois meilleurs agents : Ioan Cantar, Horia Dragomirescu et Paul Conrad. Le trio doit explorer toutes les pistes afin d'empêcher un attentat, d'où que naisse le danger. Entre-temps, le tueur Fred Coler s'est fondu dans la population européenne. Il s'est même permis un passage en Suisse, à Versoix, où habitent l'ancien roi et sa famille. Après un détour par Vienne et les montagnes du Tyrol, il compte être à Bucarest pour le 26 avril, date fatidique. Al Kerim et Al Abhaz ne seront pas bien loin, eux non plus. Quant au KGB, il a envoyé de soi-disant touristes à la frontière pour lancer une invasion...

L'édition française est restée longtemps indifférente aux polars venus des anciens Pays de l'Est. Sans doute à tort, car on découvre aujourd'hui quelques auteurs talentueux. Après le Polonais Zygmunt Miloszewski (“Les impliqués”, Éd.Mirobole), voici un auteur qui apparaît déjà très populaire en Roumanie, George Arion. Traduit par Sylvain Audet-Gaynar, “Cible royale” est probablement un des tous premiers polars roumains disponible en français. Il s'agit d'un chassé-croisé, sans véritable héros principal (si ce n'est la victime potentielle). Chacun essaie de mener à bien sa mission, non sans difficultés, que ce soit pour tuer ou l'inverse. Mihai Popescu, un anonyme bureaucrate sexagénaire, pourrait bien interférer dans tous leurs plans. La tonalité du récit est empreinte d'une certaine ironie, en témoigne le portrait du sénateur Turicu.

Basée sur un épisode réel, l'histoire est racontée avec une belle fluidité, entremêlant le parcours de tous les protagonistes. La fin de Nicolae Ceaușescu a marqué les esprits, ces images ayant fait le tour du monde. On se souvient aussi que les médias occidentaux ont, au début des années 1990, présenté l'ex-roi Michel 1er comme le meilleur recours pour l'avenir de la Roumanie. Propagande sans fondement : si à Pâques 1992, il fut acclamé par la foule, il n'a jamais représenté un socle politique pouvant concurrencer la démocratie en marche dans ce pays. On imagine bien qu'il n'y eut nul complot concret contre lui, ce qui n'empêche pas George Arion de lui faire jouer ici un certain rôle. Un roman d'action et d'aventures à découvrir, pour tous les amateurs de diversité dans le polar.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Cible Royale

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Réédité sous le titre Sah la rege en 2008. Traduit du roumain par Sylvain Audet-Gӑinar.

Le 6 janvier 1992, se déroule un entretien entre le responsable du KGB Mikhaïel Sergheevitch Tchervenko et le nouveau Président de la Russie, Arkadi Feodorovitch Matouchine. Matouchine, qui a remplacé l'homme arborant une tache sur le crâne, et qui s'enfile des verres de vodka plus facilement que s'il s'agissait d'eau minérale, est en colère. La chute du mur de Berlin deux ans et quelques mois auparavant puis l'éclatement de l'empire russe en autant de satellites indépendants sont comme une épine dans le pied de l'ours russe. Et pour l'heure sa vindicte s'adresse à l'encontre de la Roumanie dont la récente indépendance l'agace. Ceausescu est mort, il a été remplacé par Ion Ilescu, le fondateur du Front de salut national. Matouchine désire ardemment que la Roumanie réintègre le giron russe et pour cela il imagine une machination machiavélique.

Alors que le roi Michel 1er de Roumanie, destitué depuis 1947 et vit en Suisse, avait été interdit de séjour pour la Noël 1991, Matouchine désire l'inviter pour les célébrations de Pâques qui doivent se dérouler à la mi-avril. Il sait pertinemment que dans le cœur des Roumains, Michel 1er tient encore une grande place, et si le souverain décédait dans un attentat, cela provoquerait des troubles qui permettrait à la Russie d'annexer le pays. La mission doit être confiée à un tueur expérimenté qui opérera sur le sol roumain.

Fred Colter, surnommé l'homme aux mille visages, vit à Beverly Hills et il est considéré par ses voisins comme un homme tranquille. Il est vrai qu'il ne fréquente pas grand monde. Et lorsqu'il quitte son domicile il s'entoure d'un maximum de précautions, comme lors de son voyage à Las Vegas où il doit récupérer de nouvelles instructions. Un contrat cher payé mais son commanditaire a les reins solides. Il possède une solide réputation : consciencieux, méticuleux, fiable.

A Sharjah, près de Dubaï, Al Kerim se réveille, une jolie blonde à ses côtés. Elle l'avait abordé la veille au soir alors qu'il dînait. Ils avaient mangé à la même table et elle s'était présentée comme venant de Russie, désireuse de devenir riche. Au petit matin, il rétribue largement ses bons et loyaux services nocturnes puis la laisse dans le lit. Ce qu'il ignore, et en réalité ces services n'étaient pas si loyaux, c'est qu'elle émarge auprès des services secrets israéliens, le Mossad. Elle le suit, ayant changé d'apparence, et si elle n'a pas tout à fait réussi le travail pour lequel elle est rémunérée, ce dont l'un des ses chefs se plaindra par la suite, elle découvre toutefois un secret qui était bien gardé. En effet, Al Kerim, soupçonné d'être un terroriste sans qu'aucune preuve puisse établir ses participations dans des attentats, possède un frère jumeau Al Abhaz. Le mystère est levé, mais pas celui de leur nouvelle mission qui doit les conduire en Roumanie, des opérations de représailles dictées par leurs responsables islamistes. Ils doivent venger la mort de Ceausescu, le dictateur roumain de sinistre réputation.

A Bucarest, le sénateur Turicu fulmine, comme à son habitude. Surnommé la Colombe carnivore, à cause de son appétit et de sa voracité pour l'argent et le pouvoir, il s'est enrichi sous le régime dictatorial. Et depuis l'installation du nouveau régime, il se présente comme un défenseur intègre. Mais l'habit ne fait pas le moine, et en réalité il pratique à grande échelle la corruption et le chantage, devenant un chef de parti redoutable. Il est abordé par un homme qui lui propose de convaincre le président roumain d'inviter officiellement le roi déchu. Turicu renâcle puis accepte lorsque l'homme lui confie qu'en échange il aurait la possibilité de devenir président.

Après le KGB, le Mossad, le SRI, les services secrets roumains, entre bientôt la CIA dans la danse et tout cela donne un roman détonant et détonnant. Avec une logique et un machiavélisme implacable, George Arion, dont c'est le premier roman traduit en France, construit une intrigue à la John Le Carré. En quatrième de couverture il est précisé qu'il lorgne également du côté de Tom Clancy, mais n'ayant pas lu de roman de cet auteur américain, je ne m'engagerai pas dans cette voie.

Ce roman d'espionnage et de politique fiction date de 1997 et a été réédité en Roumanie en 2008 sous un autre titre. Il était donc ancré dans l'actualité lors de sa première édition, puisque, après une première visite en 1992, le roi Michel 1er recouvre sa citoyenneté roumaine en 1997, après l'arrivée du nouveau président Emil Constantinescu. Aujourd'hui cet aspect politique est bien loin de nos préoccupations, mais il n'en reste pas moins que ce roman se présente comme un témoignage d'une époque perturbée. Et les récents événements ukrainiens, et auparavant les manipulations et les tentatives de rapprochement ou d'annexion de la Tchétchénie et les turbulences subies par d'autres pays, anciens satellites de l'empire soviétique, prennent encore plus de reliefs.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
george arion



La Vodka Du Diable

Qui Veut La Peau D'andreï Mladin ?

Qui Veut La Peau D’andreï Mladin ?

livrenpoche
Chercher george arion



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
4.97 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar