Val Sans Retour AMONOU52

ISABELLE AMONOU

Val Sans Retour


Aux éditions COOP-BREIZH


Visitez leur site

1200

Lectures depuis
Le samedi 11 Avril 2010

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
val sans retour

sur
Amazone
fleche

Isabelle AMONOU




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

En Bretagne, dans un avenir proche. Grâce au succès de fréquentation du métro rennais, on a construit une seconde ligne. Les travaux se terminent. Le tunnelier Narval creuse les derniers mètres souterrains. Guidant la machine, Edmond n’est pas peu fier d’arriver à la fin de cette mission. Soudain, un cadavre est happé par le Narval, qui le mutile. Un informateur anonyme nommé Platon s’adresse au cyberjournaliste Léo Tanguy, l’incitant à s’intéresser à l’affaire. C’est ainsi que Léo s’installe à Rennes chez son ami Thomas. Officiellement, peu d’informations sont dévoilées au public. Grâce à Platon, Léo sait que la victime s’appelle David Gautier, prof d’anglais au lycée Joliot-Curie. Il possède un autre nom, Marina, sans doute élève du même établissement.

Enquêtant au lycée, il apprend qu’une jeune Tchétchène de dix-huit ans, Marina Mamedova, a été récemment expulsée de France. Elle fut la petite amie d’Antoine, fils de bonne famille ¯ encore que cette famille soit depuis quelques temps “décomposée”. Quand Léo rencontre Antoine, celui-ci ne se montre pas coopératif. Au lycée, le proviseur n’offre guère de détails à Léo sur le prof David Gautier. Le cyberenquêteur remarque la jolie remplaçante du disparu, Véronique. En réalité, il s’avère que la jeune femme est une policière infiltrée au lycée. L’échange entre Léo et elle ne respire pas la pure cordialité, mais tous deux enquêtent sur le même terrain. Véronique surveille de près les activités et le site Internet de Léo.

Dans un immeuble voué à la destruction, Léo rencontre Michel Corbel, oncle par alliance de Marina. Il ne sait trop quel était le rôle de David Gautier. Peut-être a-t-il fourni de faux papiers à la jeune fille. Près du chantier du métro, Léo sympathise avec Edmond, le conducteur du Narval. Ce dernier lui indique que le corps se trouvait dans un puits rebouché, assez proche du domicile de Gautier. Grâce à Edmond, Léo visite aussi la nouvelle ligne de métro. Tandis que des échauffourées opposent militants de l’aide aux sans-papiers et “breizhskins” fachos, Léo obtient l’aide de son amie Suzie. Un détour par Quimper et une nuit d’amour contre quelques renseignements. Marina a effectivement été dénoncée. La voisine âgée de David Gautier finit par donner un bon coup de main à Léo. Elle a pris en photo les visiteurs passés chez le prof le soir de sa disparition…

Comme pour son cousin Le Poulpe, les enquêtes de Léo Tanguy sont racontées par un nouvel auteur à chaque épisode. Celui-ci est l’œuvre d’Isabelle Amonou, Prix du Goéland Masqué pour “Morts fines à Morlaix”. Sachant que ces aventures se placent dans les quelques années, elle décrit une projection crédible de la réalité à venir, avec une vision qui apparaît pleine de justesse. Débonnaire et observateur, Léo progresse à son rythme. Définir le lien énigmatique entre le prof victime et Marina permet d’alimenter un bon suspense. Si le jeune Antoine fait un bon suspect, reste à comprendre pourquoi on a éliminé un modeste prof. Le soutien aux sans-papiers désireux de s’intégrer constitue un des principaux thèmes de cette histoire. Soulignons la fluidité narrative et la qualité d’écriture de ce roman, un épisode très réussi de cette collection.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher isabelle amonou



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest