Omaha Blues AMAND136

PATRICK AMAND

Omaha Blues


Aux éditions DU CAIMAN


Visitez leur site

208

Lectures depuis
Le vendredi 7 Juin 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
omaha blues

sur
Amazone

fleche
fleche

Patrick AMAND




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Le livre du jour !

S'inspirant de faits historiques réels et de personnages ayant véritablement existés, Patrick Amand revisite à sa façon des épisodes du Débarquement, leur donnant une profondeur et une âme qui n'existent pas toujours dans les documentaires consacrés à cette période.

La plupart d'entre nous ont en tête le film Le jour le plus long, dans lequel la fiction dépasse parfois la réalité, forgeant certaines légendes qui perdurent. Mais Patrick Amand nous entraîne au cœur du conflit pour certains épisodes ou narre des événements qui se greffent dessus quelques décennies plus tard.

Ainsi dans La malédiction du Dakota, il raconte comment un vieux Douglas C47, ayant participé à la Seconde Guerre Mondiale, larguant dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 deux sticks de parachutistes, soit 36 hommes, afin de guider à distance les tirs de la marine au dessus de Merville, a été retrouvé en Tchécoslovaquie et rapatrié en France en 2007 par une équipe de bénévoles. Aujourd'hui l'appareil fait la fierté du musée de la batterie de Merville. Mais Patrick Amand forge autour de ce rapatriement une histoire dans laquelle certains des membres de l'expédition vont trouver une mort violente et apparemment accidentelle. Comme si la malédiction du Douglas C47, qui a été de nombreuses fois touché au cours des raids qu'il a effectué, ne se serait pas éteinte. Evidemment Patrick Amand a pris soin de changer les noms de la commune et des personnages figurant dans son récit.

Dans Nos deux vies pour une liberté, un vétéran britannique est adulé par tout un village pour avoir participé au Débarquement comme parachutiste de la 6ème Airborne et pour s'être installé définitivement dans la petite commune de Canteville en 1986 après le décès de sa femme. Karl Montag qui a épousé une Française s'est installé lui aussi dans ce petit village et les deux hommes sont devenus inséparables. Seulement l'un des deux est un imposteur.

Ces deux anecdotes ont connu un retentissement médiatique il y a quelques années en Basse-Normandie et plus particulièrement dans les départements de la Manche et du Calvados. Les journaux locaux et régionaux se sont emparés de ces deux histoires, leur consacrant de nombreuses manchettes et pages. Mais bien évidement Patrick Amand s'il s'en est inspiré les a personnalisées en inventant des épilogues crédibles mais fictifs.

Dans la nouvelle éponyme de ce recueil (en réalité il y a en deux, l'une qui débute la série, l'autre qui la clôt) Jim O'Gara en est à son troisième débarquement. La première fois c'était en Afrique du Nord, en 1942, puis en Sicile en 1943, mais là, sur cette plage d'Omaha, il en a marre de voir ses compagnons tomber autour de lui comme des quilles. Il décide alors de déserter et se cache derrière un tas de rochers ou derrière un "hérisson tchèque", un obstacle anti-char planté dans le sable. Le sergent Johnson arpente les lieux prodiguant ses encouragements, mais il tape sur les nerfs d'O'Gara. Cette désertion il veut la réussir par tous les moyens.

Dans le seconde nouvelle intitulée elle aussi Omaba Blues, il s'agit de rendre hommage à un vétéran du Débarquement à l'occasion du 70ème anniversaire. Le président Obama va visiter le cimetière de Colleville, se recueillir devant la croix d'un célèbre inconnu, et pour cela, le conseiller spécial du président doit dénicher le nom d'un disparu en suivant des règles strictes. Seulement, l'identité du vétéran va poser quelques problèmes. Là encore ce récit prend sa genèse dans une réalité qui hante encore les Noirs américains, car ceux-ci n'étaient affectés qu'à des tâches subalternes. Le racisme, toujours le racisme. Et l'hommage à Jean Amila et la référence à son roman La Lune d'Omaha sont explicitement revendiqués par Patrick Amand

Je passe rapidement sur d'autres faits évoqués dans ce volume, me contentant de mettre l'accent sur Retour à Tatihou, île qui se dresse en face de Saint-Vaast la Hougue et qui recueillit plusieurs centaines de réfugiés espagnols fuyant le franquisme en 1939 et d'un Allemand, né en 1918. Contrairement à son père qui adhéra aux idées nazies d'Hitler, Hans Gärtner s'est engagé dès 1936 dans les Brigades Internationales. Son séjour à Tatihou lui procurera ses premiers émois, seulement la guerre et quelques vrais collaborateurs, faux résistants xénophobes convaincus l'empêcheront de jouir de ce qui aurait pu être une belle histoire d'amour. Le grand-père de l'auteur, René Amand, résistant à Poitiers, y est évoqué ainsi que sa femme Denise, pour des faits avérés.

Quatre historiettes intitulées toutes C'est le pied s'insèrent comme de courts-métrages, ayant toutes pour point commun un même personnage, Léon Karadoc, et bien évidemment un membre inférieur.

Enfin Patrick Amand ne pouvait pas s'empêcher d'extrapoler et d'offrir une uchronie satirique dont le titre est : Hans Falckenbarch (1919-2010) en partant de la thèse suivante : Et si le Débarquement avait échoué !.

La préface de ce recueil est signée Jean Quellien, professeur émérite d'histoire contemporaine à Caen, peut-être le plus fin connaisseur de l'histoire et des histoires du Débarquement.

Ce livre est indubitablement l'un des plus beaux hommages qui puissent être rendus à cette époque et aux alliés, Américains, Britanniques, Canadiens et Français ayant combattus sur le sol normand. L'envers du décor, souvent mis sous le boisseau, ne manque pas d'humanisme, et si l'auteur laisse libre court à son imagination, il puise dans des faits réels, souvent occultés, car peu reluisants.

Sur cette époque on pourra s'intéresser également à La lune d'Omaha de Jean Amila, Omaha crimes de Michel Bussi (livre qui devrait être réédité aux Presses de la Cité) ainsi qu'au Débarquement au cinéma, ouvrage collectif publié par les éditions Ouest-France.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher patrick amand



 
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

0.99 euros au format Kindle
4.47 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar