Les Charognards WAITE64

URBAN WAITE

Les Charognards


Aux éditions ACTES N OIRS

338

Lectures depuis
Le mercredi 1 Octobre 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Les charognards

sur
Amazone

fleche
fleche

Urban WAITE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Au début de la décennie 1990, Ray Lamar est un quinquagénaire ayant pas mal bourlingué ces dix dernières années. Dans son activité de porte-flingue, il a montré qu'il était un pro. Il effectua de nombreuses missions pour Memo père et fils, des caïds du trafic de drogue. Aujourd'hui, Ray a besoin de raccrocher, de retourner dans sa ville d'origine, Coronado au Nouveau-Mexique. Il l'a quittée il y a dix ans, suite à une affaire dramatique, mais Ray a encore des proches là-bas. Coronado est un de ces endroits qui se sont développés grâce au pétrole. Un essor qui attira des travailleurs, pour lesquels on construisit des maisons désormais désertes. Car les puits de pétrole se sont bientôt épuisés, et Coronado perd de la population au fil des ans. Toujours en vie, Gus, le vieux père de Lamar, en a fait l'amère expérience. Il s'est enrichi avec le pétrole, puis a tout perdu en espérant une embellie.

Après l'armée, Ray travailla un temps avec son père. Il épousa Marianne, ils eurent un fils. À l'époque, c'était Angela Lopez qui gérait à Coronado le trafic de drogue pour un cartel. Le shérif du comté était alors Tomás Herrera, le cousin germain de Ray, fils de son oncle Luis. Un accident de voiture, provoqué selon Ray, causa la mort de sa femme Marianne. À cause de ça, son fils est resté handicapé depuis. Il a été élevé par Gus, depuis que Ray a fui Coronado. Il se produisit une seconde affaire, parallèle à la première. Qu'elle ait été ou pas responsable de l'accident de Marianne, Tom Herrera soupçonna Angela Lopez. Il finit par abattre malencontreusement cette trafiquante. Qui laissa une orpheline, Elena, depuis adoptée par des amis de Tom. S'il échappa à une condamnation, le shérif Herrera perdit son poste. Devenu presque un paria, ces dix dernières années ont été cruelles pour lui.

Ray accepte une ultime mission pour le fils Memo, parce que ça va se passer à Coronado. Il est accompagné de Jimmy Sanchez, vingt-six ans, le neveu de Memo. Intercepter une livraison de douze millions d'héroïne du cartel adverse, pas si difficile pour Ray. Mais il est obligé de buter un des hommes, tandis que le jeune Sanchez laisser filer le second qui n'est que blessé. Le type hospitalisé, Ray devra le supprimer. Edna Kelly est l'actuelle shérif de Coronado. Elle fut l'adjointe de Tom. Edna reste amicale envers lui, même si le maire de la ville déteste toujours son ex-shérif. D'ordinaire, il n'y a pas de crimes aussi spectaculaires ici. Certes, elle sait que le patron de bar Dario Campo a succédé à Angela Lopez, pour diriger les trafics. L'aide de Tom Herrera ne lui serait pas inutile. Les cousins Ray et Tom se retrouveront fatalement. Quant à assainir cette ville, c'est improbable…

Après “La terreur de vivre” (2010, disponible dans la collection Babel), voici le deuxième roman noir d'Urban Waite. Une pure noirceur hante effectivement cette histoire. D'abord, par son décor. Coronado est une ville subissant un déclin industriel inexorable, qui aura peut-être disparu vingt ans plus tard. Maisons vides, terrains vagues, boulots rares. Ce qui n'empêche pas une bataille de territoires entre deux gangs du trafic de drogue. Même en temps de crise, ce bizness continue. Et cause des morts. Un scénario autour d'une guerre entre bandes, aussi acharnée soit-elle, n'offrirait pas grand-chose de nouveau. Ce que l'on retient, ce sont les personnages, et les liens entre eux.

Le fataliste Gus, père de Ray. L'oncle Luis, alcoolique invétéré. Tom Herrera, ancien shérif qui paie toujours sa faute. Edna Kelly, essayant de ne pas être trop larguée dans son rôle de policière. Le jeune Sanchez, plus frimeur que tueur à gages compétent. Et surtout, Ray Lamar, qui n'est “plus le même homme” depuis le drame qui l'a éloigné de sa ville. Ce n'est pas seulement un froid professionnel du crime. Son fils, ses proches, malgré ce qu'ils ont tous subi, Ray garde un lien viscéral avec eux. Bien sûr, son retour s'annonce sous le signe du sang, de la cruauté. Dès le début de la mission, le meurtre du vieux Burnham donne le ton.

Urban Waite nous invite chez les durs, les desperados, marqués par un sombre destin : un roman noir authentique, sans pitié.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher urban waite



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar