les exagérés de Jean-françois VILAR


Les Exagérés VILAR131

JEAN-FRANCOIS VILAR

Les Exagérés


Aux éditions POINTS


Visitez leur site

242

Lectures depuis
Le lundi 5 Janvier 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
les exagérés
sur
Amazone


fleche
fleche

Jean-françois VILAR




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE  

Première édition Le Seuil Août 1990. Parution 10 septembre 2008. 448 pages. 7,80€.

Hommage, modeste, à Jean-François Vilar, décédé le 16 novembre.

Victor Bainville, photographe, voue au musée Grévin une véritable passion, un culte, qu'il entretient presque quotidiennement.

Il aime à se balader au milieu des figures de cire, à se retremper dans l'atmosphère des différentes scènes évoquées par des mannequins plus vrais que nature. Le moindre changement, le moindre manquement dans l'ordonnancement des tableaux lui saute immédiatement aux yeux.

Par exemple, ce matin-là, quelque chose le chiffonne. Un tout petit détail. Pas bien important, mais qui l'inquiète quand même quelque peu. Quelqu'un a dérobé la tête de la princesses de Lamballe, l'amie, la confidente de la reine Marie-Antoinette. Cent quatre-vingt-quatorze ans auparavant (ce roman a été publié en 1990), jour pour jour, la tête de la princesse était promenée au bout d'une pique dans Paris, en colère, et en proie à la Terreur.

Par un curieux effet du hasard, un cinéaste, Adrien Leck, décide de réaliser une nouvelle version du film La Princesse, consacré à cet événement, à cet épisode de la Révolution. Un film tourné trente ans auparavant, et interprété par l'inoubliable Anna Fried. Celle-ci, qui a décroché depuis, ne veut pas ce remake soit tourné. D'ailleurs elle proclame comme une prophétie que ce film ne verra jamais le jour. Nonobstant Adrien Leck débute le tournage mais les ennuis, les bâtons dans les roues, les incidents sont de plus en plus nombreux et violents.

Pour Victor Bainville c'est une excellente occasion de retrouver non seulement l'atmosphère de cette époque, mais aussi les lieux où ont habité les différents protagonistes de cette époque trouble, les lieux où se sont déroulés des événements marquants. Une sorte de pèlerinage effectué avec délectation. Mieux, Victor s'investit dans le personnage de Jacques-René Hébert, le fameux et virulent Père Duchesne.

Dans cet excellent roman, Jean-François Vilar rend son hommage à la Révolution Française. Mais un hommage bien particulier, dans lequel les interférences sont nombreuses et qui est un prétexte à découvrir une ville que peu de personnes connaissent vraiment. Seuls les véritables amoureux de Paris peuvent nous présenter, nous décrire la capitale de cette façon, nous en parler avec autant de passion, d'émotion, de chaleur, de lyrisme. Une visite guidée qui exclut l'ennui.

Victor Bainville un nouveau Nestor Burma, et Jean-François Vilar un nouveau Léo Malet ? A peine exagéré ! Mais Jean-François Vilar avait cette faculté et cette passion de regarder avec l'œil du photographe et des restituer ambiance et atmosphère.

Citation : On ne va pas au musée Grévin pour suivre l'actualité. On y va par innocence ou nostalgie. On y va pour vérifier un certain ordre conservé des images du monde.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 
livrenpoche
Chercher jean-françois vilar



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar