La Pierre Noire VILLARD120

MARC VILLARD

La Pierre Noire


Aux éditions SKA


Visitez leur site

824

Lectures depuis
Le dimanche 9 Novembre 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La pierre noire

sur
Amazone

fleche
fleche

Marc VILLARD




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Collection Noire Sœur. 1,49€.

A lire en écoutant Tell me more and more...

Andy Parker est infirmier au Metropolitan Hospital et lorsqu'il ne soigne pas ses patients, il dessine des portraits à la pierre noire, plus propre que le fusain. Des personnes rencontrées dans le métro, sur son lieu de travail également. Surtout. Ce jour-là il vient de croquer Costello, un vieil homme qui est décédé quelques minutes auparavant lorsqu'il apprend que Billie Holiday a été admise dans les locaux.

Andy se souvient d'avoir vu et entendu la chanteuse au Five Spot où elle avait interprété en compagnie du contrebassiste Mal Weldron quelques airs en échange de verres de bourbon. Emu il avait puisé dans sa maigre réserve afin de s'acheter les vinyles de la diva du jazz.

Avant de se rendre dans la chambre où Billie Holiday repose, il téléphone à un nommé Weinstein qui lui demande de passer le voir. Car Andy outre son statut d'infirmier fournit à Weinstein, un paralytique directeur d'une galerie, des portraits de personnes décédées, connues du grand public de préférence.

Outre l'alcool, Billie Holiday est dépendante d'une autre substance, la drogue, et son biographe indique qu'il faudrait lui en faire parvenir, malgré son état délabré, et l'interdiction d'en introduire en milieu hospitalier. Andy est accablé lorsqu'il voit Lady Day gésir dans ce lit et il refuse à Weinstein de faire le portrait d'une femme qu'il vénère, allongée, moribonde.

En amateur (dans le sens noble du terme) éclairé du jazz, Marc Villard se penche sur les derniers jours d'une icône du jazz. Ce n'est pas la première fois qu'il exprime sa compassion envers ces jazzmen, hommes ou femmes, qui ont joué d'un instrument, de leur voix et avec leur vie. Il nous les restitue dans des moments particuliers de leur existence, leur rend hommage, avec cette indulgence et cette affection tendres et affectueuses de l'amoureux qui pardonne tout et veut transmettre ses sentiments, ses sensations, ses émotions à un large public, passionné du jazz ou non.

Le lecteur habitué des romans policiers américains relèvera une référence cachée à Ed McBain, puisqu'il y est question du commissariat du 87ème.

Cette nouvelle a été pré publiée dans le défunt magazine Jazzman au début des années 2000.

De Marc Villard, voir également parmi les dernières parutions : Scènes de crime; Sharon Tate ne verra pas Altamont; El Diez.

Vous pouvez commander directement cette nouvelle numérique à la Librairie Ska, la livraison est gratuite.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
marc villard



Ballon Mort

Compagnons Des Forêts

Corvette De Nuit

Dégage !

El Diez

Harmonicas Et Chiens Fous

Hound Dog A Fait Un Rêve

I Remember Clifford

Jean-michel De Brooklyn

Juarez 1911

La Dame Est Une Traînée

La Fille Des Abattoirs

La Fille Des Abattoirs - Recueil De Nouvelles -

La Vie D'artiste

Le Sentier De La Guerre

Les Biffins

Petite Mort Sortie Rambuteau

Quand La Ville Mord

Rebelles De La Nuit

Sharon Tate Ne Verra Pas Altamont

Si Tu Vois Ma Mère

Sur La Route Avec Jackson

Tessa

Un Ange Passe à Memphis

Zina Et Lechien

livrenpoche
Chercher marc villard



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar