La Croisière Du Mégophias VERNES231

HENRI VERNES

La Croisière Du Mégophias


Aux éditions MARABOUT


Visitez leur site

105

Lectures depuis
Le mardi 21 Janvier 2020

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La croisière du mégophias

sur
Amazone

fleche
fleche

Henri VERNES




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Treizième aventure de Bob Morane. Illustrations intérieures de G. Forton. Couverture de P. Joubert. Collection Marabout Junior N°66. Editions Gérard et C°. Parution en 1956. 160 pages.

La croisière s’amuse ?

Installé dans un hôtel de Seattle, étape avant de se rendre sur l’île de Vancouver afin de participer à un safari photo, Bob Morane épluche le journal pour passer le temps.

Il apprend ainsi qu’une activité fébrile se manifeste à bord du Mégophias, le navire du professeur Frost, un paléontologiste millionnaire bien connu pour ses recherches notamment en ce qui concerne le mythique Serpent de mer.

D’après l’article du journal, que lit attentivement Bob Morane, un certain Aloïus Lensky a apporté au professeur une dent longue de quarante centimètres ayant appartenu au squelette d’un dragon des mers. Il l’avait subtilisé à un certain Lemontov qu’il avait connu dans un bagne chinois en compagnie d’un nommé Li-Chui-Shan, des spécialistes de fructueux trafics dans les mers de Chine, indochinoises et malaises. Or Lemontov avait affirmé, sur la foi de Mongols, qu’un autre dragon, un Mosasaure, vivrait dans un lagon proche du cercle polaire.

Il n’en faut pas plus pour que le professeur Frost décide de mener une expédition dans cette région du globe. Ce qui explique l’activité déployée sur son navire, avec l’embauche de marins. Il n’en faut pas plus non plus pour Bob Morane reporte son voyage à Vancouver et décide d’embarquer à bord du Mégophias.

Il se présente donc à bord du navire où il est accueilli par des marins dont la tête de forbans ne lui dit rien qui vaille. Quant au professeur, il connait Bob Morane de réputation, lui montre la fameuse dent, mais refuse de le prendre à bord. Il a en phobie les journalistes et d’ailleurs il n’y a plus de place pour un passager supplémentaire. Les professeurs Van Dorp et Lewis, de l’université de Yale, seront présents, et il a réussir à les imposer à Aloïus Lensky malgré les réticences de celui-ci. D’ailleurs l’équipage a été recruté pour grande partie par ce personnage énigmatique et ancien bagnard.

Bob Morane ne se laisse pas démonter et comme l’appareillage ne se fera qu’un mois plus tard, il a le temps de changer d’apparence en se laissant pousser la barbe par exemple et se vêtir de vieux habits. Il parvient à ses fins en se présentant comme le nouveau cuisinier, lui qui ne connait rien à la restauration, mais ouvrir des boîtes de conserve, cela ne lui pose guère de problèmes.

Enfin le navire quitte le port de Seattle et lorsque le professeur Frost se rend compte de la présence à bord de Bob Morane, il est trop tard. Mais il ne pourra que se féliciter de l’initiative de l’aventurier car à bord ce sont bien des forbans qui dirigent le navire avec à leur tête Lensky qui n’est autre que Lemontov. Des empoisonnements, des rébellions, des meurtres, sont à mettre à l’actif de ces bandits des mers, et le professeur Frost ne doit la vie sauve que grâce à Morane.

Le navire continue sa route et est rattrapé par une jonque chinoise commandée par Li-Chui-Shan le pirate. Les deux malfrats s’étaient concertés et la vie de Bob Morane et du professeur ne tient plus qu’à un fil. Heureusement ils peuvent s’échapper et trouver refuge sur un îlot habité par des Mongols (Des Mongols ? C’est inouï ou plutôt Inuit !), mais les aventures continuent, toujours plus périlleuses, à la recherche du fameux Mosasaure antique dans les eaux polaires et sur la banquise.

Roman d’aventures classique, La croisière du Mégophias, est la treizième histoire de cette série mais n’atteint pas l’intensité qui imprégnera par la suite les tribulations de Bob Morane, surtout lorsque le personnage de Bill Ballantine est aux côtés du célèbre aventurier.

Même si la présence effective de monstres marins, car ils sont bien présents dans cette histoire, apporte une once de fantastique, tout relève du scénario d’aventures, débridées certes mais traditionnelles. Parfois Bob Morane se montre un peu comme un surhomme dans certaines situations, mais il possède aussi ses faiblesses. Ce qui le rend humain.

Cette histoire est complétée par un dossier de sept pages intitulé Que savons-nous du Serpent de mer, un aspect didactique et pédagogique qui n’est toujours pas à négliger.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
henri vernes



L'arbre De La Vie

L'ombre Jaune S'en Va-t-en Guerre

La Couronne De Golconde

Les Spectres D’atlantis

Mémoires

Trafic Aux Caraïbes

livrenpoche
Chercher henri vernes



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar