Le Monogramme De Perles TEY151

JOSEPHINE TEY

Le Monogramme De Perles


Aux éditions 10/18


Visitez leur site

464

Lectures depuis
Le vendredi 13 Decembre 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le monogramme de perles

sur
Amazone

fleche
fleche

Josephine TEY




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Fin des années 1920, les théâtres londoniens attirent les foules. Cette saison, c'est surtout le Woffington qui a la faveur du public avec son spectacle musical qui met en vedette la séduisante Ray Marcable. Avant le départ de celle-ci vers l'Amérique, les spectateurs s'agglutinent pour les ultimes représentations. Ce soir-là, un inconnu est poignardé parmi les gens qui patientaient dans la file d'attente. C'est un homme blond d'à peine trente ans, qu'aucun témoin n'avait vraiment remarqué auparavant. Il avait sur lui un revolver, qui n'a pas servi. On suppose un agresseur masculin. C'est l'inspecteur Grant qui est chargé de l'enquête. Les quelques personnes se trouvant au plus près de la victime n'apportent aucun indice précis. Le policier imagine, au vu du poignard peut-être espagnol, qu'il s'agit d'un “crime latin”, dont le coupable serait un hypothétique Italien.

Grant en profite pour rendre visite au théâtre à Ray Marcable, cette belle artiste dont il est un des nombreux admirateurs. Peu après, la police reçoit un courrier avec de l'argent, destiné à payer l'enterrement du défunt anonyme. Ces billets de banque neufs laissent espérer une piste. C'est forcément un proche de la victime qui leur a adressé la lettre. Un serveur de restaurant français et la cravate du défunt donnent des éléments nouveaux à l'inspecteur. Il peut penser que la victime était un musicien ou un mélomane. L'inconnu n'appartenait pas au gang de Danny Miller, mais ce truand se souvient finalement l'avoir déjà croisé lors de courses hippiques. En effet, la victime serait un bookmaker nommé Albert Sorrell. Sur un champ de courses, Grant glane quelques infos à son sujet après de jockeys et d'autres bookmakers. Sorrell n'était pas de ceux qui ont des ennemis.

Quand l'inspecteur visite le logement vide de la victime, la logeuse Mrs Everett lui apprend qu'Albert Sorrell est censé être parti en Amérique. Sur une photographie, l'homme qui figure avec la victime est son meilleur ami, Gerald (Jerry) Lamont. Mrs Everett ne livre pas au policier la nouvelle adresse de celui-ci. Elle ne tarde pas à rejoindre Jerry Lamont, afin d'organiser sa fuite vers un coin perdu d’Écosse. Ayant suivi une autre piste, les policiers arrivent trop tard chez Lamont pour le coincer. Grant s'interroge autant sur le rôle de Mrs Ratcliffe, témoin dans la file du théâtre, que sur celui de Mrs Everett, à laquelle il accorde encore le bénéfice du doute. C'est à Carninnich, près du Loch Finley, que Grant poursuit son enquête, aidé du policier local Drysdale. Mais c'est bien de retour à Londres que va se dénouer l'affaire...

Publié en 1929, “Le monogramme de perles” fut la toute première enquête de l'inspecteur Alan Grant. Il sera le héros de six romans, dont “La fille du temps” récompensé par le Grand prix de Littérature policière en 1969. Tout commence ici par un meurtre mystérieux, nous sommes donc dans un roman d'énigme digne de la meilleure tradition. Toutefois, il existe des différences notables avec d'autres romans du même genre. Ancien combattant de la première guerre mondiale, Alan Grant fait preuve d'une certaine décontraction au fil de ses investigations. Pourtant, c'est d'une succession ininterrompue de rebondissements que se compose son enquête. Pistes erronées et faux-semblants ne manquent certes pas.

On dit que Josephine Tey se passionna pour la pêche à la ligne et les courses de chevaux, ce qu'illustre quelque peu ce scénario. Écossaise d'origine, l'auteure nous offre un voyage fort sympathique sur ses terres. On apprécie également l'ambiance du Londres de l'Entre-deux-guerres, l'animation sur le Strand, la vie théâtrale qui y fut si active. Notons que c'est encore un temps où des policiers se griment parfois (ici en colporteur, par exemple) pour obtenir des renseignements que la population ne confierait pas à des officiels. Sans doute la science est-elle moins performante façon “experts”, mais un détail sur l'assassin (qui s'est légèrement blessé) n'est pas sans importance. Péripéties et hypothèses sont au rendez-vous pour un suspense diablement palpitant, qu'il est bon de redécouvrir.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
josephine tey



Jeune Et Innocent

La Fille Du Temps

livrenpoche
Chercher josephine tey



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar