L'idole Viking TARVEL221

BRICE TARVEL

L'idole Viking


Aux éditions ANANKE

481

Lectures depuis
Le jeudi 2 Mars 2017

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
L'idole viking

sur
Amazone

fleche
fleche

Brice TARVEL




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Collection Bob Morane Grand Format N°244. D'après les personnages créés par Henri Vernes, sur une idée de Christophe Corthouts. Parution le 27 octobre 2016. 160 pages. 15,30€.

Les gens m'appellent l'idole des...

Il est parfois des coïncidences étonnantes qui conduisent nos héros à se propulser dans de nouvelles aventures.

Alors que Bill Ballantine lit un ouvrage, emprunté dans l'imposante bibliothèque de son ami Bob Morane, et relatant l'invasion de l'Amérique du Nord par les Vikings, l'aventurier reçoit un appel téléphonique de son autre ami, le professeur Clairembart, éminent archéologue se trouvant actuellement en Amérique du Sud pour ses travaux de recherches.

L'hypothèse de la migration islandaise émise en 1837 fut confortée en 1960 par l’explorateur norvégien Dr. Helge Ingstad et sa femme archéologue Anne Stine Ingstad. Petit point historique qui n'a rien à voir avec l'aventure à laquelle va être confronté Bob Morane mais qui apporte un support de véracité sur ce qui va suivre, la saga islandaise n'étant pas avare de légendes.

Donc, le professeur Clairembart demande à Bob Morane de lui rendre un petit service. Il est retenu en Colombie et il s'est engagé à superviser la thèse d'une doctorante qui doit exposer une partie de ses travaux le soir même à Paris. Le sujet de la thèse retenue par la charmante (Bob n'en doute point) Hélène Dorléans, concerne la présence des Vikings en territoire nord-américain et en particulier leur utilisation de certaines substances pour se transformer en surhommes.

Bob Morane accepte volontiers de rencontrer la charmante (il peut vérifier de visu que sa supposition n'était pas erronée) Hélène à l'université Panthéon-Sorbonne. Elle parle notamment des berserkers, les guerriers surpuissants qui doivent leur état de géant grâce à un onguent magique. Elle est accompagnée d'un individu qui est aussi laid qu'elle est belle, et aussi massif qu'elle est fragile. Il s'agit d'un milliardaire Américain philanthrope, du moins c'est ce qu'elle croit, du nom de Harry Morgan. Il n'est guère sympathique, mais comme il s'est proposé de financer la mission archéologique qu'elle prépare, il ne faut pas faire la fine bouche.

Alors qu'Hélène et Bob prennent un pot à la terrasse d'un café, parler donne soif et une réunion devant un verre aide à mieux se connaître, trois motards arborant la panoplie du parfait loubard s'invitent avec fracas. Malgré l'intervention musclée de Bob Morane, qui au passage d'un casque sur sa tête se retrouve quelque peu dans les pommes, ceux-ci s'emparent du sac à main de l'archéologue. Heureusement le réticule ne contenait guère d'objets importants.

Et si les motards étaient des hommes de main d'Harry Morgan, se demande Morane. La belle Hélène, qui sur le coup se montre un peu poire, ne croit pas à cette hypothèse. Mais Aristide Clairembart, qui les joint téléphoniquement, se méfie également de Morgan. On devrait toujours se méfier de quelqu'un qui se nomme Morgan, qu'il soit banquier ou pirate. Bref, à la fin de la conversation, Bob Morane, sur les conseils de son vieil ami, s'institue garde du corps d'Hélène, et doit l'accompagner en Normandie, chez un vieil érudit nommé Onésime Effratas, passionné par tout ce qui a un rapport quelconque avec les Vikings et habitant non loin de Fécamp.

Le vieil archéologue leur remet un livre et un plan, une carte topographique incomplète qui confirme que les Vikings se sont aventurés en terre américaine, ne se contentant pas de rester sur le rivage. Anselme de Blois, un moine ayant vécu quelques centaines d'années auparavant, serait l'auteur de ce relevé, mais méfiant il aurait disséminé un peu partout les compléments d'objet direct ou indirect, des éléments manquants aux quatre coins voire plus de l'Europe, dont quelques pages du grimoire en Belgique.

Et voilà notre ami, depuis le temps que nous le fréquentons Bob Morane peut se targuer de jouir de notre affection, notre ami écrivais-je, en route pour la Belgique, puis dans les Pyrénées pour enfin terminer son parcours jusque dans le parc de Mammoth Cave, traversé par la Green River, et aux kilomètres de galeries souterraines. Un parcours semé d'embûches de toutes sortes dont Bob Morane, la belle Hélène et Bill Ballentine auront bien du mal à se dépêtrer, tout cela à cause d'une statuette productrice d'onguent gris. Et toujours sur leur chemin Harry Morgan accompagné de ses sbires dont un géant particulièrement coriace, un géant vert de rage envers nos amis, se dresse sur leur chemin.

Partant d'un postulat qui est avéré, la présence des Vikings en terre amérindienne, agrémenté de vieux manuscrits et d'une bonne dose d'aventures périlleuses dont nos héros auront du mal à se dépêtrer, ce nouvel épisode de Bob Morane nous plonge dans la délicieuse atmosphère de terreur et d'effroi qui alimentait nos lectures juvéniles. Une façon comme un autre de rester jeune sans prendre de produits frelatés ou proposés par des charlatans.

Je ne reviendrai pas sur la capacité qu'a Brice Tarvel à se couler dans l'identité littéraire des romanciers dont il prolonge l'œuvre, que ce soit Jean Ray ou Henri Vernes, je l'ai déjà souligné par ailleurs, mais permettez-moi de répéter mon admiration envers cette faculté de s'immiscer dans la peau du conteur et d'en transcender l'imaginaire tout en l'évoluant vers la modernité.

Un conseil : méfiez-vous des nains de jardin, on ne sait jamais d'où ils viennent et ce qu'ils vont dégurgiter !

Curiosité : Si l'ouvrage neuf est proposé à 15,30€, des occasions sont proposées à 23,00€ ! De belles affaires à faire en perspective...

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher brice tarvel



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar