Déchirés STENSON365

PETER STENSON

Déchirés


Aux éditions POCKET


Visitez leur site

463

Lectures depuis
Le mercredi 16 Septembre 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Déchirés

sur
Amazone

fleche
fleche

Peter STENSON




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Âgé de vingt-cinq ans, Chase Daniels vit dans la région de Saint-Paul, Minnesota. C'est un junkie durement accro à la méthamphétamine. S'approvisionnant chez l'Albinos, Chase habite en ce moment chez son pote Sténo, aussi camé que lui. Voilà plusieurs jours qu'ils n'ont plus touché terre, à fond dans leur trip. Et voici que, dans leur rue, une fillette à l'air candide s'attaque à un rottweiler, lui arrachant la gorge. Un drôle de délire, provoqué par l'abus de meth, probablement. Sauf que l'innocente gamine, ensanglantée et ricanante, s'en prend ensuite à Chase et Sténo. Y a intérêt à la buter, la petite enragée. Après un peu de repos indispensable, le duo prend la fuite. Le quartier est vide, c'est très bizarre.

Rebecca, la propriétaire de l'appart' de Chase, est morte et ses chats ont commencé à la bouffer. La voisine Svetlana apparaît si agressive qu'il faut la supprimer. Autour de Chase et Sténo, il n'y a plus que des morts ou des zombis comme Svetlana ? Ça ressemble de près à l'Apocalypse, pas de doute. Le duo s'empresse de cambrioler une boutique, afin de se procurer un stock d'armes à feu, avant de prendre la route. Dans une station-service vide, le routier junkie Travis leur explique la situation : “Samedi dernier, les gens se sont pas réveillés. Ils sont morts pendant leur sommeil. Tout le monde.” Les zombies, c'est venu deux jours plus tard : “Je sais pas si c'est un virus ou quoi qui a tué tout le monde, mais ça les a aussi transformés.”

Avec ces Morbacs (morts-back), mieux vaut ne pas rester vingt minutes à l'air libre, sinon c'est l'agression mortelle. Chase réalise que “tous ceux qui sont encore en vie sont accros à la méthamphétamine.” Sténo et lui trouvent refuge chez l'Albinos, mais doivent braquer une pharmacie fermée pour se procurer du supplément de drogue. Kay, l'ex-petite amie de Chase dont il est toujours amoureux, finit par lui téléphoner. Ils s'étaient rencontrés en psychiatrie, mais Kay le largua quand elle cessa de se shooter. Elle a donc replongé, si elle est en vie. La jeune femme s'est barricadée avec son amant Jared dans leur appart' du centre de Saint-Louis. Chase et Sténo vont les récupérer : Jared est mal en point, pas loin de flancher. Une bonne dose de meth va le requinquer.

Tous les quatre se replient à l'abri chez l'Albinos. Ils ont de quoi tenir quelques jours, s'ils ne forcent pas sur la drogue. Une baignade collective s'organise à l'initiative de Chase, un peu d'hygiène s'avérant utile. C'est alors qu'ils sont braqués par une bande de Canadiens, en quête de meth eux aussi. S'ils parviennent à riposter, à buter les intrus, l'Albinos reste sur le carreau. Chase, Sténo, Kay et Jared font un détour par chez les parents de Chase : son père est mort, sa mère a muté Morbac. Bien obligé de se défendre contre elle. Le petit groupe s'adresse ensuite à Cheng, un dealer hmong qui ne tient pas à les héberger plus d'une nuit. La fuite en avant va se poursuivre, avec l'espoir d'échapper le plus longtemps possible à ce monde peuplé de zombis…

Les histoires horrifiques, romans "gore" ou films, c'est toujours à peu près la même chose. Les gentils héros confrontés aux méchants sanguinolents. Intemporel, certes, mais plus souvent divertissant que vraiment excitant. Peter Stenson apporte, lui, une tonalité assez différente à ce thème. Ses sympathiques personnages sont des junkies, des vrais, pas des consommateurs occasionnels, des marginaux fêlés de cristal meth. Le quotidien, la routine genre employée de supermarché pour Kay, ils ont définitivement tiré un trait dessus. Voilà ce qui les sauve : “Ceux qui sont encore en vie sont accros à la méthamphétamine.”

S'en tenir à ce postulat n'irait pas bien loin, il faut l'avouer. C'est l'expérience de survie de Chase et de ses amis qui devient enthousiasmante. Non seulement ils doivent faire face aux Morbacs, zombis ricaneurs, mais ils sont obligés de continuer à trouver leur drogue pour ne pas sombrer à leur tour. “Les junkies sont les mecs les plus débrouillards de la planète”, estime Chase Daniels. L'auteur est suffisamment subtil pour ne pas nous livrer un enchaînement de scènes morbides, pour montrer le chaos à travers la perception qu'en ont ces junkies. Il y aura des victimes, c'est inévitable. Mais également une romance façon punk, bien turbulente et contradictoire, entre Chase et Kay. Cette cavale sans fin nous offre une intrigue franchement captivante, fascinante… (On n'ose pas dire "addictive", vu le sujet abordé !)

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher peter stenson



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar