Les Nuits De La Saint-jean STEN338

VIVECA STEN

Les Nuits De La Saint-jean


Aux éditions ALBIN MICHEL


Visitez leur site

500

Lectures depuis
Le jeudi 14 Mai 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Les nuits de la saint-jean

sur
Amazone

fleche
fleche

Viveca STEN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Mariée depuis treize ans à Henrik, médecin, Nora Linde est juriste de banque. Ils ont deux fils, Adam et Simon. L'ambiance dans leur couple se dégrade depuis quelques mois. C'est le clash quand Nora apprend que son mari a une jeune maîtresse infirmière. Cette fois, il est question de divorce. En cette fin février, Nora décide d'aller passer quelques jours dans sa maison sur l'île de Sandhamn, avec ses fils. La première chose à faire pour elle consiste à nettoyer toute trace d'Henrik dans cet endroit. Même si son voisin Pelle Forsberg lui témoigne de la sympathie, Nora reste perturbée. Jouant avec des copains dans une forêt de l'île, le petit Adam remarque un sac caché dans un trou. Simon ayant vendu la mèche, il indique à leur mère où se trouve l'objet. Il contient l'avant-bras et la main d'une jeune fille. Nora alerte immédiatement la police après cette sinistre découverte.

Ami d'enfance de Nora Linde, le policier Thomas Andreasson se charge des enquêtes qui ont pour décor leur île natale. À l'automne précédent, il avait dirigé les recherches quand avait disparu Lina Rosén, un soir où elle rentrait à vélo chez sa mère. Thomas dut relancer l'affaire dans une émission de télé spécialisée. Il ne doute pas que ce morceau de corps, d'ailleurs bientôt authentifié par sa montre, appartienne à Lina. La disparue culpabilisait depuis un accident de bateau ayant entraîné la mort de Sebastian Österman, un copain de dix-sept ans, selon son amie Louise. L'équipe de policiers ne peut pas négliger la piste d'un rituel lié à la mythologie nordique, car Lina s'intéressait au sujet via Internet. Un profileur vient épauler les enquêteurs. D'après lui, les dépeceurs de cadavres peuvent être aussi bien des pros, bouchers ou chirurgiens, que des chasseurs.

Au début du 20e siècle, le jeune douanier Gottfrid épousa la belle Vendela. À la naissance de leur fils Thorwald, sa femme sombra dans la morosité. Son fils fragile déçut Gottfrid, qui le brima souvent afin de l'endurcir. Plus tard, la venue de leur fille Kristina fut pour lui une aubaine. Ayant failli la perdre à cause d'une pneumonie, Gottfrid se tourna vers la religion, devenant pasteur local. Il ne fut pas plus tolérant envers Thorwald, maladroit à se faire aimer de son père. L'enfant se dépréciait lui-même, s'éloignant de sa famille si peu chaleureuse… Tout en se rapprochant de son ex-épouse Pernilla, Thomas Andreasson poursuit l'enquête avec sa dynamique collègue Margit. À part le cas d'une rupture entre Lina et un petit ami, Jakob, le duo de policiers dispose de rares éléments. Néanmoins, Thomas continue à chercher l'assassin parmi les cent-vingt habitants de l'île…

Après “La reine de la Baltique” et “Du sang sur la Baltique”, c'est le troisième rendez-vous que Viveca Sten donne à ses lecteurs, dans cette île pittoresque de Sandhamn. Ambiance hivernale, puisque ça se passe en février. Mais la froideur s'exprime également à travers le cas de Nora, face à un mari infidèle. Et aussi, par l'histoire plus ancienne de Gottfrid le rude douanier et de ses proches. Il est si sévère avec son fils, non sans injustice. Paysage lumineux, au climat glacé pourtant, exacerbant parfois les contrariétés et les humeurs.

Ce n'est pas une enquête linéaire que nous raconte l'auteure. Certes, on trouvera çà et là quelques menus indices. Entre autres, il convient de s'informer sur ce qui se passa autour de la Toussaint de l'année précédente, époque de la disparition de Lina. Bien sûr, le chevronné Thomas mettra la main sur le meurtrier. Toutefois, c'est davantage le vécu des protagonistes et leur psychologie qui sont mis en avant. Nora doit garder une fermeté sans faille face à la trahison conjugale d'Henrik, tandis que Thomas se demande s'il n'est pas trop tôt pour renouer avec Pernilla. Même si la mort plane, la vie quotidienne continue pour chacun. On ne cherche pas ici un rythme trépidant, mais une tonalité véridique. Ce qui rend franchement séduisant ce nouveau roman de Viveca Sten.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
viveca sten



Du Sang Sur La Baltique

La Reine De La Baltique

Retour Sur L’île

livrenpoche
Chercher viveca sten



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar