Pour L'amour De L'or STARK318

RICHARD STARK

Pour L'amour De L'or


Aux éditions SERIE NOIRE


Visitez leur site

322

Lectures depuis
Le dimanche 1 Mars 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Pour l'amour de l'or

sur
Amazone

fleche
fleche

Richard STARK




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

The Mourner - 1963. Traduction de Marcel Frère. Parution octobre 1964. 192 pages.

Parker, un Arsène Lupin américain ?

Truand indépendant, Parker qui s'est mis le Consortium à dos, abat un soir un tueur de l'Organisation qui a retrouvé sa trace malgré un changement d'identité et une opération de chirurgie esthétique.

Bett, la jeune fille qui se prélassait dans la couche de Parker, en profite pour subtiliser le revolver du crime. Elle le convoque à Miami et lui présente Harrow, son père, richissime homme d'affaires et collectionneur, qui lui demande un petit service. S'emparer d'une statuette médiévale dont le propriétaire actuel est Kapor, attaché d'ambassade d'un état slave situé au nord de la Tchécoslovaquie, la Klastravie. En échange il lui remet l'arme compromettante et une substantielle poignée de dollars.

Assisté d'Handy McKay qui a séduit Clara, la bonne du diplomate, afin de connaître les aîtres, Parker de retour à Washington organise minutieusement le hold-up. Seulement une autre bande semble être sur le coup et McKay est enlevé. Parker remonte en cuisinant la boniche la piste des ravisseurs, délivre son ami et soutire les coordonnées du chef de la bande rivale, un nommé Menlo. Celui-ci lui apprend qu'il est chargé par son gouvernement de récupérer 100 000$ qu'aurait détourné Kapor au préjudice de son pays. Menlo estime que ses qualités ne sont pas reconnues à leur juste valeur et il a décidé de s'approprier le magot et de s'évanouir dans la nature.

Associé à Parker et McKay, il profite des charmes de Bett, la jeune femme n'étant pas sectaire partageant volontiers son lit, négligeant le physique de son partenaire mais pas son portefeuille. Mais Menlo est gourmand, une fois introduit dans la salle aux trésors de Kapor, il se débarrasse de Parker et McKay en leur tirant dessus, les laissant pour morts, et il s'enfuit avec la statuette et l'argent laborieusement amassé par le diplomate.

Parker, moins sérieusement touché que son compagnon, sollicite le concours de Kapor, effondré par la perte de son argent. McKay est conduit dans une clinique et Parker rejoint Harrow à Miami, se doutant que Menlo contactera le collectionneur.

Richard Stark, alias Donald Westlake, nous conte avec humour les aventures de cet épigone américain d'Arsène Lupin, qui, s'il n'en a pas toutes les qualités, se rapproche cependant de notre gentleman-cambrioleur national. Il existe de nombreux points de convergence entre ces deux héros, mais dans cette histoire cette ressemblance est accentuée par l'enjeu constitué par la statuette.

En effet, ce "pleurant" d'albâtre (petite statue d'une quarantaine de centimètres de hauteur et représentant un personnage triste, souvent un moine dans une attitude d'extrême affliction, feinte ou non) convoité par Harrows, tire son origine de l'histoire de France, et plus précisément fait partie d'un lot de quatre-vingt-deux statuettes, toutes différentes, exécutées pour orner des niches entourant le tombeau de Jean Sans Peur et Philippe le Bon. A la révolution ces sculptures ont été disséminées et soixante-dix-neuf d'entre elles ont pu être récupérées ou repérées. La statuette de l'histoire étant l'une des pièces manquantes.

La corrélation entre Maurice Leblanc et Richard Stark est évidente, tout du moins dans Pour l'amour de l'or, puisque le thème principal des œuvres de Leblanc était la recherche de trésors, principalement ceux ayant appartenu aux Rois de France.

Mais le personnage de Richard Stark est beaucoup plus violent et nettement moins poétique, moins fantasque, moins distingué que son prédécesseur. Il lui manque la prestance et la dignité, mais pas le sens de la répartie. Il reflète cependant un certain état d'esprit caractérisé par la lutte pour la survie des artisans face aux monopoles tentaculaires et aux grosses entreprises représentées par le Consortium. Dans Voyage au bout de la Noire, Parker est même considéré comme le Nicoud des bas-fonds.

Quant à la construction du récit, elle utilise souvent le retour en arrière, ce qui permet une relance d'intérêt lorsque l'action s'essouffle et d'entretenir le suspense dans l'intrigue.

Curiosité :

Malgré le titre il n'est pas une seule fois question d'or, seulement d'argent, en liquide, et d'objets de collection, des statuettes.

Citation :

L'expérience lui avait appris que les gens les plus pressés de torturer leurs semblables étaient ceux qui se mettaient le plus vite à table pour échapper à la torture.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher richard stark



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar