L'opération R8 SELLIG319

SELLIG

L'opération R8


Aux éditions RIVIERE BLANCHE


Visitez leur site

248

Lectures depuis
Le dimanche 1 Mars 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
L'opération r8

sur
Amazone

fleche
fleche

 SELLIG




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Parution février 2015. 272 pages. 20,00€.

Aucun rapport avec la Gordini, mais ça roule aussi vite...

Dans un lotissement normal, situé dans une périphérie normale lyonnaise, vit une famille normale, comme un certain président. Et ils vont vivre, avec quelques amis normaux, des aventures presque normales.

D'abord, il y a la mère, Olga, chef d'atelier dans un garage, qui pratique assidument le culturisme comme peuvent le démontrer ses muscles harmonieusement développés.

Ensuite Bernard, dit Nanet, qui travaille à l'EDF et dont la principale occupation est d'assister aux pots de départ, d'arrivée, et autres boulots tout aussi exténuants. C'est un bricoleur impénitent, mais il ne possède apparemment pas le mode d'emploi des objets qu'il fabrique, car ils ne fonctionnent jamais, ou à une autre destination que celle qui était prévue à l'origine.

Jürgen, dit Doudou, le fiston de bientôt dix-huit ans, est également passionné par des expériences, souvent sur animaux, qu'il réalise en compagnie de ses deux amis, Alexandre, obséquieux et flagorneur, et la glaciale Ruth qui ne l'est pas encore mais ressent un certain penchant inavoué pour Jürgen.

Pupuce, c'est le chienchien à sa mémère, façon de dire car Olga est une femme moderne et épanouie qui aime les animaux, et Pupuce, c'est un cas d'os de la nature. Décrire Pupuce prendrait au moins trois ou quatre pages, mais signalons que si elle est de race indéfinie, elle pourrait être la progéniture d'un chien, d'un hippopotame et d'un dahu mais dont les pattes seraient plus courtes à l'avant que sur le côté. Elle engloutit ses trois kilos de barbaque par jour et en dessert des chambres à air, des éponges, un sécateur... Elle a toujours une petite faim dans un coin de l'estomac. Et Olga, s'étant fait rejeter par tous les vétérinaires de la région a trouvé en René Lacrosse, un véto digne de ce nom, ancien béret vert selon ses voisins.

Enfin pour compléter le tableau des personnages, n'oublions pas Sam, le frère d'Olga, qui rechigne tout le temps, pestant contre ci ou contre ça, rouspétant mais déjeunant quand même le dimanche chez Olga et Bernard, sa sœur sachant se montrer convaincante. Et Henri Baratté, leur voisin, installé dans le lotissement à peu près en même temps qu'eux, avec qui ils s'entendent bien, surtout lors de l'apéro, au pssé toruble et indéfini.

Un dimanche de juin ensoleillé, alors qu'ils sont réunis en famille comme tous les dimanches, ils entendent des sirènes. Un camion de pompier et un véhicule des urgences sont stationnés devant chez le voisin. Henri est mal en point selon les infirmiers qui transportent le brancard sur lequel gît Henri. Crise cardiaque et il n'est pas sûr qu'il ne soit pas décédé. Départ en trombe direction l'hôpital. Olga téléphone à l'hôpital où doit être réceptionné leur ami, mais aucune entrée n'est signalée à son nom. Et dans les hôpitaux environnants, même réponse.

Alors il ne leur reste plus qu'à ouvrir une lettre qu'Henri leur avait remise quelque temps auparavant, lors d'un apéritif copieusement arrosé, leur demandant de ne prendre connaissance du contenu que si un cas exceptionnel se présentait. Et justement il s'agit bien d'un cas exceptionnel. Seulement l'enveloppe referme un rébus qu'il faut déchiffrer.

Je vous passe les détails, vous les trouverez dans le livre, mais sachez qu'une fois l'énigme résolue ils obtiennent un numéro de téléphone. Et au bout du fil, quelqu'un qu'Olga connait bien: il s'agit tout simplement de René Lacrosse, le vétérinaire attitré de Pupuce.

Aussitôt l'ancien béret vert prend les choses en mains (il lui faut bien les deux) car Henri Baratté est son ami.

Tout commence cinq ans auparavant en Amazonie...

Roman policier, roman d'aventures, thriller, Opération R8 est tout cela et plus, le lecteur navigant dans le mélange des genres avec appétence, tant Sellig joue avec le vraisemblable et l'invraisemblable. Mais il ajoute une denrée non périssable, l'humour. Une forme de nonsense à la britannique, l'humour par l'absurde, un peu comme le pratiquait Wodehouse et bon nombre de ses confrères romanciers qui privilégient la dérision au sérieux. Sellig nous entraîne dans des péripéties insensées, virevoltantes, mais par paliers successifs, le ton changeant selon son humeur et surtout les avatars, les aventures traversées par nos héros.

Pourtant, le roman, s'il met en scène des situations drolatiques, possède un fond de gravité car en Amazonie Henri Baratté et René Lacrosse ont fait une découverte fondamentale pouvant mettre en péril toute une économie. La nature est bien faite et il faut savoir l'exploiter à bon escient, seulement la nature est contradictoire. Certaines plantes annihilent les effets d'autres végétaux, et lorsque toute une industrie repose justement sur des effets indésirables sur la santé, il est évident que cela ne peut pas plaire à tout le monde et tous les moyens sont bons pour contrecarrer certaines mises en œuvre susceptibles de favoriser une atteinte à une hégémonie mercantile.

Sous la couche d'humour se niche la gravité du propos. Un roman qui ne manque pas de profondeur dans le propos et devrait faire un tabac !

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/


Une autre lecture du

L'opération R8

de
L A

L A

Le lecteur curieux et méfiant, qui consulte le quatrième de couverture avant d’acheter un roman, découvrira en même temps qu’une brève présentation de cette Opération R8 le visage de l’auteur. Un visage souriant et débordant d’espièglerie… Lorsqu’une fois le livre en sa possession et sa lecture terminées, il s’écrira probablement :

« Bon sang, mais c’est bien sûr ».

Car comment un auteur à la frimousse aussi friponne aurait-il pu écrire autre chose que cette histoire de complot abracadabrantesque ? Qui d’autre qu’un homme au pareil regard pétillant pouvait entrainer son lecteur d’un tranquille lotissement lyonnais jusqu’à un centre commercial de cette même agglomération en passant par la forêt amazonienne et les sous-sols bunkerisés d’un entrepôt désaffecté ? Qui pouvait mettre au cœur d’un polar au rythme soutenu un dérivé aussi bio qu’efficace du Zyban ? Qui aurait pu imaginer des protagonistes aussi saugrenus qu’un mercenaire à la retraite, un inventeur maladroit, un trio de post adolescents inventifs, un beau-frère râleur, une sexagénaire divorcée ou presque et un chien dévoreur ?

Qui ?Sellig ! Un homme au visage rieur…

 

 

 

livrenpoche
Chercher sellig



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar