Ecriture Des Cinéromans N°78-79 REVUE_LE_ROCAMBOLE204

REVUE LE ROCAMBOLE

Ecriture Des Cinéromans N°78-79


Aux éditions REVUE LE ROCAMBOLE

57

Lectures depuis
Le mercredi 19 Juillet 2017

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
ecriture des cinéromans n°78-79

sur
Amazone

fleche
fleche

 REVUE LE ROCAMBOLE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Parution juin 2017. 352 pages. 29,00€.

Le roman comme au cinéma...

Ce que les éditeurs, critiques et chroniqueurs appellent de nos jours novélisations ne sont que l'appellation américanisée des cinéromans de notre enfance et encore plus loin dans le temps. Quasiment depuis les débuts du cinéma.

Des romans qui sont adaptés de films qui eux-mêmes parfois sont l'adaptation de romans. Daniel Compère, dans un riche article intitulé Naissance des cinéromans démontre avec moult exemples que la création du cinéma à épisodes a favorisé la parution de ces fascicules écrits par des romanciers populaires qui œuvraient déjà comme scénaristes ou librettistes ainsi que les appelait Marc Mario. Ces fascicules furent remplacés par les romans-photos dans le milieu des années 1950 et tous ceux de ma génération se souviennent peut-être de certains de ces titres, dont particulièrement Star Ciné Aventures. Star-ciné Aventures diffusait chaque mois un ciné-roman complet de 50 pages (de 4 à 6 vignettes-photos), qui racontait l'histoire d'un western, généralement américain, et c'est ainsi que tout jeune j'ai pu découvrir les films suivants : Vera Cruz; Guet-apens chez les sioux; Le passage de Santa-Fe, Un homme traqué, Daniel Boone, Bagarre à Apaches-Well, Le trésor de la montagne rouge, Fort Détroit, Panthères rouges, Règlement de compte à OK Corral, La Horde sauvage, livrets que j'empruntais à mon frère plus âgé.

Un dossier copieux dont les articles sont trop nombreux pour tous les recenser mais qui offre une palette réjouissante pour qui aime la lecture et le cinéma populaires, ces deux arts se complétant. Ces textes, sont écrits par des universitaires ou des amateurs éclairés, mais aussi par ceux qui ont participé dès le début à cette aventure. Ainsi Pierre Decourcelle, qui fut le premier romancier français à se livrer à l'écriture d'un cinéroman, rédigea un article intitulé : Le roman-cinéma : Les Mystères de New-York, une idée neuve, publié par le journal Le Matin du 25 novembre 1915.

Juste pour se faire une petite idée :

Collections et publications de cinéroman 1916-1933; Guy de Téramond et les cinéromans; Ecriture et réécriture dans la collection Cinéma-Bibliothèque; Du film au roman, du roman au film...

Ce numéro double, dont le dossier à lui seul comporte deux cent cinquante pages, avec de nombreuses illustrations, est suivi de l'indispensable partie Varia qui nous dévoile certains aspects de la littérature dite de genre, aspects inattendus parfois.

Si Daniel Compère aborde Les énigmes de Magog, ce n'est qu'une mise en bouche concernant cet auteur qui signait généralement H.J. Magog, son véritable patronyme étant Henri-George Jeanne. Voir à ce propos mon article sur l'un de ses romans cosigné avec Alain Jeff : L'étreinte de la pieuvre, daté de 1942, et dans lequel il se met ostensiblement du côté des Allemands.

Toujours dans la partie Varia, la présentation par Jérôme Serme de l'unique roman de Jean-Léon Gadagne, L'énigme de la clé d'argent, publié en 1920 et qui offre un mystère en chambre close, avec toutefois une particularité que je préfère ne pas dévoiler.

Ensuite, un article nous renvoyant aux surréalistes signé Paul Aron, Magritte et les détectives, qui nous présente Rex Stout, et son personnage de Nero Wolfe, surnommé l'homme aux orchidées. Mais quel rapport entre Magritte et Rex Stout ? La réponse est dans l'article.

Quant à Bertrand Lefrère, il établit une corrélation entre Leblanc et son personnage d'Arsène Lupin, et Edgar P. Jacobs, et plus particulièrement dans l'album L'Affaire du collier.

Mais ce n'est pas tout, d'autres articles figurent dans cette revue, dont la Revue des autographes par Jean-Pierre Galvan, recensement qui est consacré à Jules Verne.

Quatre nouvelles, dont trois signée H.J. Magog et une par Wilkie Collins, closent la revue, une revue animée par des professionnels pour des amateurs de littérature populaire.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
revue le rocambole



Enquêtes Sur Gaboriau N°64/65

Gustave Aimard N° 13

La Vérité Sur Le « rocambole »

Le Mystérieux Paul Feval

livrenpoche
Chercher revue le rocambole



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar