tromper la mort de Maryse RIVIERE


Tromper La Mort RIVIERE147

MARYSE RIVIERE

Tromper La Mort


Aux éditions FAYARD


Visitez leur site

566

Lectures depuis
Le vendredi 19 Decembre 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
tromper la mort
sur
Amazone


fleche
fleche

Maryse RIVIERE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE  

Prix du Quai des Orfèvres 2015. Parution le 19 novembre 2014. 384 pages. 8,90€.

Plus facile à dire qu'à faire !

Devenir un criminel, ça ne se décrète pas, c'est une réponse adaptée à des circonstances particulières.

L'Irlande, son folklore, ses vertes étendues sauvages, son saumon, son whisky, sa soif de liberté... L'Irlande, terre d'accueil, terre d'asile, terre de refuge également pour des individus en délicatesse avec la justice française.

Yann Morlaix, qui vient d'échapper à un éboulement dans les carrières situées sous la Butte Montmartre part en Bretagne, cherchant un point de chute chez son ami Le Bihan.

La police criminelle parisienne est persuadée que Morlaix est enfoui sous les roches et une coulée de béton devrait boucher les issues. Le capitaine Damien Escoffier est soulagé et va pouvoir passer à autre chose, car Morlaix quitte enfin son environnement.

Le Bihan n'a qu'une solution à proposer à Morlaix, embarquer en catimini pour l'Irlande où il connait une sexagénaire qui pourra l'aider. Muni d'une nouvelle identité Morlaix trouve, grâce à Susie O'Brien, la relation de Le Bihan, du travail, soit des remplacements à droite et à gauche, jamais bien longtemps, soit des missions de transport pour Charlie. Morlaix livre de tout, surtout des produits prohibés, en différents lieux et même en Irlande du Nord. Il s'est installé à Dublin et on n'entendrait plus parler de lui si ce n'était qu'il est habité par La Force.

Deux ans que Morlaix est en Irlande et à nouveau il va faire parler de lui. Des jeunes femmes sont retrouvées assassinées, enfouies dans la tourbe, ça conserve, et les policiers irlandais comparent les traces d'ADN. Trois corps et toujours le même meurtrier. Or en rapprochant les différents fichiers à leur disposition Curtis et Lynch découvrent que l'individu recherché se nomme Yann Morlaix originaire de France. Ils se rendent immédiatement à Paris et rencontrent Damien Escoffier et ses supérieurs. Les policiers français sont abasourdis, mais les preuves sont accablantes et irréfutables.

Les parents de Lisa, une jeune femme ayant connu Morlaix et qui effectue des séjours en unité psychiatrique régulièrement, remettent à Damien des cartes postales. A part l'adresse, aucun texte. Les images représentent des illustrations du Livre de Kells, un manuscrit médiéval. Quatre cartes postales, pour trois jeunes filles retrouvées. Un corps serait donc dans la nature. L'analyse graphologique confirme l'identité de l'expéditeur.

Damien Escoffier, qui est toujours traumatisé par la perte quelques années auparavant, de sa compagne et pense avoir trouvé une compensation avec une collègue mutée à la Financière, part pour l'Irlande. Il est accueilli par Thomas, agent de liaison français qui travaille en coordination avec les policiers chargés de l'affaire. Damien est reçu chez Thomas et sa femme et va bientôt faire la connaissance d'Alexia Costa qui est employée à l'Alliance française. Entre les deux jeunes gens le courant passe rapidement. Mais le travail avant tout. Ils interrogent Susie O'Brien qui ne peut que leur confirmer avoir hébergé quelques temps Morlaix.

Dans cette histoire dont la genèse est décrite peu à peu, l'affrontement entre le tueur et le policier français va devenir intense. Nous suivons à la trace plus particulièrement les deux hommes même si d'autres personnages interfèrent dans cette intrigue. L'homme habité par la Force, laissant délibérément des traces de son passage, est peu à peu traqué. D'autant que Charlie son employeur apprend ses antécédents par les médias. Mais malgré tout, ou justement à cause de ce passé, Charlie va confier une autre mission que celles qui lui sont originellement dévolues. L'étau se resserre, mais étreint également le lecteur.

Construire une intrigue policière sans insérer une résonnance à l'IRA eut été partiale et impensable. Le fantôme (?) de l'IRA est toujours présent, les tensions existent encore même si l'on en parle moins. Les antagonismes religieux mais surtout la présence britannique, un affront pour les Irlandais, ne peuvent être balayés d'un coup de manchette. Mais l'IRA ne constitue pas le ressort fondamental de l'histoire même si une des racines de l'intrigue plonge dans la tourbière de la révolution pour la liberté, le mysticisme prend également une grande part avec les reproductions du Livre de Kells. Mysticisme dans l'esprit d'un homme sans englober pas tout le récit. Même si Damien Escoffier et ses collègues irlandais s'aperçoivent que les femmes assassinées portent toutes un prénom traditionnel.

C'est bien l'Irlande dans son ensemble, sans frontière, qui habite ce roman, avec son passé douloureux, exacerbé, insulaire, mais aussi sa grâce, sa générosité, son accueil, ses paysages. Le trèfle irlandais, le shamrock, ne comporte que trois feuilles, et donc n'est pas synonyme de porte-bonheur, pourtant loin des guerres, le bonheur est à portée de mains, pour peu que la finance ne s'en mêle pas. Dublin et ses quartiers déshérités et ses immeubles en attente de réfection.

Hommage donc à l'Irlande par le biais d'un roman policier qui a largement mérité ce Prix du Quai des Orfèvres 2015.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 
livrenpoche
Chercher maryse riviere



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar