Calibre 16 Mm POUY195

JEAN-BERNARD POUY

Calibre 16 Mm


Aux éditions IN8


Visitez leur site

900

Lectures depuis
Le vendredi 27 Decembre 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Calibre 16 mm

sur
Amazone

fleche
fleche

Jean-bernard POUY




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Faut pas en faire tout un cinéma !

Avez-vous déjà été convoqué chez un notaire vous annonçant d'une voix onctueuse que vous venez d'hériter d'une personne dont vous ne connaissez pas le nom ? Non ? Tant mieux pour vous ! Vous avez sûrement échappé à de grandes désillusions et à des mésaventures en cascade.

Vincent, professeur de dessin (certains préfèrent l'appellation arts plastiques mais moi, à chaque fois, cela me fait penser à ces bols et boites alimentaires fabriqués à base de résidus de pétrole et distribués par une marque américaine par des vendeuses qui reçoivent chez elles), Vincent donc, prof de dessin à la retraite est invité à se rendre à l'étude notariale de maître Lenoeuf. Le tabellion est assisté d'un homme que Vincent pense être le clerc, mais il s'avère rapidement qu'il n'en est rien, il s'agit d'un policier, le lieutenant Marc Carquigand.

Vincent devient le légataire d'une Franco-américaine Matilda Rosken, vivant en France depuis les années soixante. Elle habitait un petit appartement, un vrai cloaque, et ressemblait à une clocharde. Pourtant mis en présence de quelques photos d'elle, Vincent reconnait qu'il la connait, ou plutôt l'a connue au moins trente ans auparavant. Elle a été assassinée, son appartement mis à sac, une centaine de boites de films 16 mm éparpillés un peu partout. Et ce sont ces films dont Vincent hérite.

Un cadeau original, que le policier, qui en a visionné quelques-uns, considère comme des chiures de mouche. Les souvenirs affluent à l'esprit de Vincent, lui revenant en pleine figure comme un boomerang lancé trop puissamment. lorsqu'il fréquentait le Centre Américain dans les années soixante-dix. Des projections de petits films d'amateur alimentaient ces soirées. Des films dits d'avant-garde, underground, réalisés par des quasi inconnus qui s'amusaient avec tout et n'importe quoi, surtout n'importe quoi. Du cinéma expérimental avec aux commandes des caméras des émules et des proches d'Andy Warhol.

Rentré chez lui Vincent commence à retrouver les saveurs de sa jeunesse, en visionnant ces courts métrages d'un autre âge, et il doit s'avouer qu'il y avait beaucoup de déchets. D'ailleurs il faut les manier avec précaution ces pellicules. Pourtant il semble qu'elles renferment sinon un trésor, au moins quelque chose de précieux car des individus louches le suivent, l'agressent. Heureusement l'inspecteur est là, mais difficile de savoir dans quel clan le ranger.

Peut-être n'avez-vous jamais entendu les noms de Gérard Malanga, Paul Sharits, Tony Conrad, Bruce Conner, et quelques autres qui faisaient partie de cette mouvance. Moi non plus d'ailleurs, je l'avoue, mais un petit tour sur le Net m'a permis d'en apprendre un peu plus sur ces personnages qui ne se sont pas contentés de gâcher de la pellicule, mais sont devenus photographes, poètes, compositeurs ou écrivains, parfois un peu tout ça à la fois.

Jean-Bernard Pouy, titulaire d'un DEA en histoire de l'art en cinéma, et lui-même réalisateur de films dits conceptuels, dont certains avaient été présentés dans le cadre du festival Délits d'encre de Saint-Nazaire, lors d'une nuit du court, s'amuse à revenir sur cette époque des années soixante-dix, ou l'art en général voulait se démarquer des périodes précédentes par projections décalées, déjantées, abstraites, provocatrices. Mais ce court roman m'a fait insidieusement penser à un autre roman de Jean-Bernard Pouy, paru à la série Noire : Le cinéma de papa, lequel prend pour thème un vieux film négatif nitrate de 1934. Mais ceci est une autre histoire.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
jean-bernard pouy



A Sec !

Blonde(s)

Calibre 16mm

Ce Crétin De Stendhal

Cinq Bières, Deux Rhums

Cinq Nazes

Colère Du Présent

En Haut Dumas

Feuque !

Holiday

La Belle De Fontenay

La Clé Des Mensonges

La Récup'

La Vie Payenne

Le Casse-pipe Intérieur

Le Petit Bluff De L'alcootest

Les Compagnons Du Veau D'or

Lord Gwynplaine

Ma Zad

Revue “temps Noir” N°19

Rosbif Saignant

Samedi 14

Suzanne Et Les Ringards

Tout Doit Disparaître

Une Brève Histoire Du Roman Noir

livrenpoche
Chercher jean-bernard pouy



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar