Regarde Ailleurs OBIONE100

MAX OBIONE

Regarde Ailleurs


Aux éditions SKA


Visitez leur site

69

Lectures depuis
Le lundi 22 Juillet 2019

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Regarde ailleurs

sur
Amazone

fleche
fleche

Max OBIONE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

16 Nouvelles fantastiques noires. Collection Mélanges. Editions SKA. Parution le 29 juin 2019. 135 pages. 3,99€.

ISBN : 9791023407785

Sans être atteint d’un strabisme divergeant ou convergeant…

Dans ce recueil virtuel de nouvelles noires et fantastiques, teintées d’anticipation et d’un zeste d’érotisme, d’un humour (noir, je précise) parfois sarcastique, Max Obione démontre que sa palette créative ne faillit pas d’imagination.

Il ne manque pas de nous rappeler au détour de certains textes que l’histoire nous guette sans se projeter dans le temps, sans même traverser la rue, mais chez soi.

Ainsi dans Les gros mensonges, le narrateur est un écrivain qui pond régulièrement ses deux cent cinquante pages mensuelles afin d’assurer sa pitance et d’évacuer sa libido avec des personnes aux charmes tarifés mais dont les sentiments n’entrent pas dans les contrats.

Il possède plusieurs pseudonymes, américains cela va de soi car c’est vendeur, et il en change souvent afin de laisser croire aux lecteurs qu’ils se délectent d’un catalogue aux nombreux romanciers de talent. A moins que ce soit l’éditeur qui veut laisser croire qu’il possède une écurie conséquente. Pour autant, le narrateur ne se leurre pas sur l’importance de son talent et la portée de sa prose.

Comme disait Michel Lebrun en parlant de ses propres romans et de la littérature populaire en général, Vite écrit, vite lu, vite oublié. Ce que l’on appelle le réalisme.

Mais Max Obione ne se contente pas de mettre en place un protagoniste qui pourrait lui ressembler (quoi que…) et il offre un épilogue de toute beauté, une pirouette digne d’un Fredric Brown qui joue avec les codes et se montre malicieux.

Parmi les autres nouvelles, dont vous trouverez la liste ci-dessous, à signaler Orphans dont le propos est nettement plus sérieux ( ?), et qui colle à l’actualité depuis quelques années. Le décor est placé dans un orphelinat dont les pensionnaires sont des maladies dites orphelines. La vie est difficile aussi bien physiquement que moralement et le personnel de santé ne se montre guère compatissant.

Des enfants, on en retrouve dans Tomato Kecchappu Kôtei, des gamins en révolte contre les adultes, une révolution sexuelle juvénile située dans une des îles composant l’archipel du Japon. Ce texte prend sa source d’après un film de 1971 de Shuji Terayama. Quant à La Chatte bottée, s’il s’agit d’une nouvelle librement inspirée du conte de Charles Perrault. Une botte narre l’histoire et les aventures amoureuses et sanglantes de Luisa tandis que sa sœur jumelle, la sœur de la botte je précise, n’est pas intéressée du tout par ce qu’il se passe. Elle fait la tête tandis que la première marche sur la pointe des pieds pour mieux se divertir de certaines séances et séquences.

Cutter, comme son titre l’indique, est l’arme qui a servi à mutiler des femmes, des cadavres. Dans ce petit coin des Etats-Unis, les policiers arrivent rapidement sur place, alertés par un de leurs collègues qui a découvert le dernier corps dans un fossé. Mais selon toutes vraisemblances le meurtre s’est déroulé ailleurs.

Las des haines, titre jeu de mots, nous présente un biologiste amateur cultivant amoureusement une bactérie, la regardant grossir de jour en jour, l’examinant avec fierté dans l’oculaire de son microscope. Il la nourrit comme s’il portait en son sein sa progéniture, et il n’y en a que pour elle.

Comme vous pouvez vous en rendre compte, ces seize nouvelles n’ont rien en commun sauf ce regard de Max Obione sur notre entourage, celui que l’on ne perçoit pas toujours mais que l’on côtoie. Un regard désabusé, décalé, un humour grinçant, sarcastique, et si l’on s’esclaffe de temps à autre, il s’agit d’un rire jaune.

L’auteur regarde ailleurs, certes, mais dans les yeux, un monde en déliquescence, le fixant comme l’entomologiste examine un insecte nauséabond et nuisible. Mais on a besoin d’insectes, quelle que soit leurs fonctions dans la biodiversité.

Et sous la plume inquisitrice de l’auteur se dégagent, se dévoilent, une grande sensibilité, un humanisme prégnant, une vision pessimiste et une désillusion exacerbée quant à notre avenir.

Sommaire :

Les gros mensonges

Orphans

Cutter

Las des haines

Véroli & vérola

Tomato Kecchappu Kôtei

La chatte bottée

Le rire des hyènes

Maltraitance

La ficelle

Canon

A cœur battant

Attention à la marche

La gaule à Mickey

Arrière-cuisine

Caduta massi

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
max obione



Amin's Blues

Angélique. Sœur Fouettard 2

Ankylose

Barouf

Canon

Caramel Dur

Daisybelle

Gaufre Royale

L'ironie Du Short

Les Amours Noires

Les Gros Mensonges

Les Vieilles Décences

Reine Des Neiges Et Autres Gens D'ici

Scarelife

So Suspicious

Sœur Fouettard. 1ère Partie Loulou

livrenpoche
Chercher max obione



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar