Caramel Dur OBIONE79

MAX OBIONE

Caramel Dur


Aux éditions SKA


Visitez leur site

503

Lectures depuis
Le lundi 29 Fevrier 2016

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Caramel dur

sur
Amazone

fleche
fleche

Max OBIONE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Collection Noire Sœur.  Nouvelle numérique. 1,49€.

Ne colle pas aux dents ?

Dialogue de sourds et de muets dans un établissement hospitalier.

Pas tout à fait vrai, deux voix intérieures qui se catapultent entre un homme allongé sur un lit d'hôpital et une technicienne de surface un peu malhabile qui passe la wassingue et nettoie la chambre.

Des pensées qui se télescopent. La femme parle un peu, pose des questions, même si elle sait que le patient branché de partout ne peut pas répondre. Des clignements d'yeux, peut-être, mais entend-il ?

Oui, apparemment, il cligne de l'œil lorsqu'elle lui demande si c'est un accident de moto.

Elle part mais promet de revenir. Promesse tenue, puisqu'elle arrive et se huche sur un petit escabeau. Elle a de l'humour la gamine, qui a quand même une quarantaine d'années, à vue de nez. Elle le morigène en souriant, lui disant qu'il peut regarder, ses mollets ou plus sait-on jamais, mais qu'il n'a pas le droit de toucher. Elle se moque de lui innocemment alors qu'il ne peut même pas bouger.

Elle est gentille, un peu naïve. Niaise ou perverse. Elle lui offre un caramel, lui qui est trachéotomisé. Elle déplie l'emballage, suce un peu la friandise pour qu'elle glisse mieux et hop, elle lui demande de tirer la langue et il sent le goût du sucré. Point trop n'en faut, il aura le reste le lendemain...

Le phantasme de l'infirmière est supplanté par celui de la femme de ménage, pas vraiment belle, mais souriante, et entreprenante. Elle s'est entichée de ce malade, de cet accidenté de la route, c'est vraiment sympathique de sa part. Mais pour quelle raison ?

La morale de cette histoire concoctée par Max Obione : méfiez-vous toutefois des femmes qui veulent vous faire du bien dans un hôpital. On ne connaît jamais leurs intentions, surtout lorsque l'on ne peut pas s'exprimer sauf par les yeux

Un conte moderne habilement écrit par Max Obione qui nous réserve une bien belle surprise finale, même si l'on s'y attend un peu alors que le récit avance tranquillement.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
max obione



Amin's Blues

Angélique. Sœur Fouettard 2

Ankylose

Barouf

Daisybelle

Gaufre Royale

L'ironie Du Short

Les Amours Noires

Les Gros Mensonges

Les Vieilles Décences

Regarde Ailleurs

Reine Des Neiges Et Autres Gens D'ici

Scarelife

So Suspicious

Sœur Fouettard. 1ère Partie Loulou

livrenpoche
Chercher max obione



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar