La Harpe Et Le Glaive NEMOURS105

PIERRE NEMOURS

La Harpe Et Le Glaive


Aux éditions FLEUVE NOIR


Visitez leur site

213

Lectures depuis
Le dimanche 16 Septembre 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La harpe et le glaive

sur
Amazone

fleche
fleche

Pierre NEMOURS




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

L’insurrection du lundi de Pâques 1916 est un des fondements de l’État irlandais. Mais le combat était loin d’être terminé. En janvier 1919, fraîchement élus, les vingt-neuf députés irlandais sous la présidence d’Eamon de Valera, décidèrent de siéger à Dublin (leur parlement sera le Dail Eireann) et non pas à Londres. L’Angleterre ne pouvant rester indifférente à une telle provocation, un processus de répression s’engagea. De leur côté, les Irlandais créaient l’IRA (Irish Republican Army) avec son bras armé, le Sinn Fein.

Bien que nettement inférieurs en nombre, les activistes menèrent des opérations de guérilla contre l’occupant militaire anglais et ses auxiliaires, les Black and tans. Ces derniers se vengeaient, faisant preuve d’une terrible violence contre la population irlandaise. Si le Sinn Fein s’empara parfois d’armes ennemies, leurs moyens étaient fort limités pour s’imposer dans cette guerre d’indépendance. Ex-combattant de 1914-1918, le général Richard Mulcahy s’occupait de la stratégie depuis son QG, au château de Grean Castle, assisté par un énigmatique Yann.

À Dublin, Kevin Cullen est alors un juriste de vingt-huit ans, associé à Franck Cameron, un peu plus âgé que lui. Les dossiers qu’ils traitent concernent généralement les intérêts de la couronne britannique et des citoyens d’origine anglaise. Cameron est fiancé à Mary, la fille du colonel Gardner, de l’état-major. Ayant eu une mère purement Irlandaise, et ayant étudié en France, Kevin Cullen est secrètement un patriote sympathisant de l’IRA.

Au printemps 1921, Kevin se déplace plusieurs fois jusqu’au Connemara pour régler une question de succession chez Maeve FitzGibbon. Kevin s’avoue séduit par cette jeune veuve, dont l’époux est mort lors de la guerre, qui habite le château de Recess. Si Mrs FitzGibbon n’éprouve aucune hostilité envers le peuple irlandais, elle ne semble pas adhérer à cette indépendance désormais réclamée, s’en tenant au précédent accord entre Irlandais et Anglais, le très controversé Home Rule. Côté forces armées britanniques, vu les exactions du Sinn Fein, il s’agit d’intensifier la répression contre ces vils rebelles.

Kevin Cullen apprend que les Anglais avec les Black and tans vont tendre un piège à l’IRA, à Ardnacrony, dans la région de Roscrea. L’ouest de l’Irlande du Sud reste un territoire où les occupants ont de grosses difficultés à maîtriser la situation, très peu de gens sachant qui commande la section de l’IRA dans ce secteur. Seamus Griffith, le chauffeur de Maeve FitzGibbon, est un intermédiaire avec les chefs de l’IRA et les activistes locaux, tels Paddy O’Mullan. Kevin Cullen parvient à l’avertir à temps de l’intervention armée de Roscrea.

Seamus réussit à alerter le général Richard Mulcahy en se déplaçant jusqu’à son QG. Le piège sera un échec cuisant pour les troupes anglaises et leurs auxiliaires. Ce qui renforce l’objectif de l’état-major d’envoyer quantité de soldats supplémentaires, afin de mener une répression de plus en plus dure envers une population considérée comme complice du Sinn Fein et de l’IRA. En effet, le peuple protège sans hésiter ceux qui agissent.

Être un informateur ne convient plus à Kevin Cullen. Il souhaite participer complètement au combat des indépendantistes irlandais, s’engager sur le terrain. C’est urgent, car le prétexte de ses déplacements dans le Connemara cessera très bientôt. L’IRA lui affecte un agent de liaison, Philly Brady. Le colonel Gardner étant trop bavard, Kevin apprend qu’un navire chargé d’armes et de munitions arrive bientôt en Irlande du nord. Grâce à lui, le Sinn Fein en est informé : ils attaquent le convoi ferroviaire transférant les armes. Le butin sera envoyé à Grean Castle et bien caché. Le général Mulcahy peut être satisfait.

Toutefois, les Britanniques ont un agent qui a infiltré le QG de Mulcahy. Quand il sait qu’une réunion importante va se tenir le 8 mai entre les hauts responsables de l’IRA (dont Kevin Cullen, admis parmi eux désormais) dans la presqu’île de Howth, il transmet le renseignement à ses chefs anglais – qui pensent n’avoir aucun mal à intervenir. Combien de martyrs faudra-t-il déplorer avant qu’un traité acceptable soit signé entre le Dail Eireann et le pouvoir londonien ?…

(Extrait) “Il n’était guère qu’à deux cent yards de la chaumière des Gallager. Paddy O’Mullan l’y attendait. Kevin Cullen voyait pour la première fois de jour la petite ferme. Elle était posée au milieu d’un îlot de verdure, tourné d’un côté par le bog, de l’autre par l’eau frémissante du lough. Une dizaine de moutons paissaient à proximité de la maison. Deux chevaux trottaient dans un corral, crinières au vent. Gallager était aux champs. Seule sa femme Bridget vaquait aux soins du ménage. Elle se pencha vers le bébé, s’assura qu’il dormait, et sortit à son tour, laissant les deux hommes seul à seul.

— Je suis chargé de vous transmettre les félicitations du commandement de l’Armée Républicaine Irlandaise, dit O’Mullan avec quelque solennité. Vous nous avez évité, l’autre samedi, une sévère défaite, et nous avons même pu prendre l’offensive. Je ne vous cache pas que l’impression sur la population, dans la région de Roscrea, a été profonde.”

Il est incroyable qu’un roman de cette qualité (publié en 1967 dans la collection Feu, chez Fleuve Noir) n’ait jamais bénéficié d’une réédition. Dans ses quarante-neuf romans policiers, cinquante-et-un romans d'espionnage, neuf romans de guerre et ses deux romans historiques, Pierre Nemours (1920-1982) a fait preuve d’une belle précision documentaire. Souvent, cela apparaissait en toile de fond de l’intrigue (décors ou faits réels), ou plus directement comme dans “La harpe et le glaive”. Bien que ce soit une fiction, l’auteur nous entraîne au cœur du conflit en question, à la fois chez les rebelles irlandais et du côté des Britanniques. D’une manière cohérente et crédible, faut-il le souligner ? Oui, il exista assurément des personnages tels que Kevin Cullen, prêts à participer concrètement à cet épisode crucial pour l’avenir des Irlandais. Quant aux réactions quasi-colonialistes de l’état-major anglais, on n’a pas de mal a imaginer qu’elles furent proches de ce que décrit l’auteur.

Teinté d’un brin de romantisme (ce qui sied à l’Irlande éternelle), ce roman d’aventure ne manque ni de suspense, ni de péripéties. Il ne s’agit pas d’un "cours d’Histoire", mais d’une fiction palpitante, utilisant le contexte avec intelligence. Oublié de nos jours, Pierre Nemours est un romancier à ne pas sous-estimer. Outre l’aspect documentaire très juste, notons une souplesse narrative qui rend plus qu’agréable la lecture de ses romans. Si, en particulier dans le domaine du polar, ses intrigues sont traditionnelles, elles restent solidement structurées. Pour l’anecdote, l’intitulé de chaque chapitre cite un comté irlandais. Le titre, “La harpe et le glaive”, fait référence à la harpe celtique et au glaive des chevaliers d’autrefois. Certains romans de Pierre Nemours sont disponibles ces dernières années chez French Pulp Éditions.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
pierre nemours



Le Gang Des Honnêtes Gens

Rouge Comme Le Sang

Un Môme Sans Illusion

livrenpoche
Chercher pierre nemours



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar