Fausto MORGIEVE336

RICHARD MORGIEVE

Fausto


Aux éditions SEGHERS


Visitez leur site

508

Lectures depuis
Le lundi 14 Juillet 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Fausto

sur
Amazone

fleche
fleche

Richard MORGIEVE




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Editions Seghers 1990 puis Robert Laffont 1993. Réédition Pocket 1993.

Bon anniversaire à Richard Morgiève né le 9 juillet 1950.

Je vais finir par me demander si tous ceux qui veulent se faire un nom en littérature ne devraient pas commencer par l'écriture de romans policiers. Prenez les exemples de Jean Vautrin, Alain Demouzon, Jean François Vilar, Didier Daeninckx, Tonino Benacquista, Daniel Pennac, Richard Morgiève et aujourd'hui Pierre Lemaître dont les noms sont sortis du cercle des initiés.

Ce n'est pas le tout d'écrire pour le plaisir d'aligner des mots les uns à la suite des autres. Le lecteur a droit à son emballage cadeau, c'est à dire une histoire. Mais une histoire qui intéresse, qui captive, qui tienne en haleine. Une histoire qui raconte quelque chose, même si celle-ci n'est pas crédible, n'en déplaise à monsieur feu Paul Bourget de l'Académie Française.

Donc Richard Morgiève, quittant (à regret ?) sa défroque de Michel Bauman, pseudonyme sous lequel il écrivit ses premières œuvres, puis son statut d'auteur de romans noirs, se lance à corps perdu dans la littérature; de celle qui ne le fera peut-être pas manger tous les jours, mais ne laissera pas affamés tous ceux qui le dégustent, qui avalent ses ouvrages. Contrairement à ce que l'on croit, la littérature est restée, sauf rares exceptions, plus une nourriture spirituelle que terrestre.

Fausto, qui doit son prénom à un père italien fervent admirateur de Coppi et cycliste convaincu, devient orphelin de père et de mère à cause justement de la petite reine. Vagabonder dans la nature, souvent hostile, n'est pas une vie pour un enfant. Alors Fausto se retrouve enfermé dans un pensionnat. Un orphelinat qui tient plus du bagne que de la Comédie Française. Là non plus ce n'est pas une vie pour un enfant qui a tout à apprendre, mais comme c'est légal et même imposé, que voulez vous qu'il fit ?

Se rebeller avec dignité envers des " camarades " de chambrée trop entreprenants et avoir le dernier mot à force d'astuces, d'ingéniosité et de débrouillardise. Heureusement une bonne fée veille tendrement sur la jeunesse de Fausto et se manifeste en lui présentant tout d'abord Raymond, orphelin comme lui. Raymond le gros, le dodu, qui ne s'embarrasse pas de fioritures et lui offre son amitié sans contrepartie, lui faisant comprendre toutefois que l'amitié est une denrée à partager à deux. Ensuite la bonne fée le place chez un tailleur juif. La complicité s'établit entre le maître et l'élève. Fausto a enfin trouvé sa voie. Et ce n'est pas son passage à l'armée qui va l'en détourner. Au contraire. Il fera la connaissance d'un lieutenant à habiller et accessoirement à déshabiller.

Richard Morgiève a écrit un roman dans lequel Fausto vit comme dans un conte de fées, avec ses heurs et ses malheurs. Le personnage déteindra-t-il sur l'auteur ? Il faut le souhaiter. Michèle Gazier, critique notamment à Télérama, écrivait lors de la parution de ce roman chez Seghers: " Il y a des injustices. Richard Morgiève mériterait à mon avis d'être beaucoup plus connu." Le tremplin de l'adaptation cinématographique de ce roman va peut-être enfin faire connaître aux lecteurs un talent caché et la parution d'un nouveau roman de Morgiève, " Andrée ", susciter un engouement profond.

Cet article quelque peu remanié, date d'octobre 1993 destiné à une émission radio

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
richard morgieve



Le Cherokee

Les Hommes

livrenpoche
Chercher richard morgieve



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar