Cavale Hongroise MOREAU469

WALDECK MOREAU

Cavale Hongroise


Aux éditions LAJOUANIE


Visitez leur site

257

Lectures depuis
Le mercredi 14 Avril 2016

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Cavale hongroise

sur
Amazone

fleche
fleche

Waldeck MOREAU




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Mathias Croguennec est policier à Sète. Culpabilisant à cause du décès accidentel de son épouse et de sa fille de huit ans, il s'alcoolise et reste dépressif. Quand la prostituée Cindy est retrouvée morte sur une route du côté de Montpellier, elle a sûrement été massacrée par les sbires de son proxénète, Antal. Mathias connaissait bien la jeune Hongroise, seule prostituée qu'il ait fréquentée, à laquelle il s'était confié. Le cadavre a été découvert non loin du Pic Saint-Loup, dans l'Hérault. Le policier ne peut que faire le rapprochement avec une autre Hongroise habitant dans le même secteur, Elizabeth de Monferrand. Celle-ci a acheté et rénové depuis quelques années un château en ruines, et développé le domaine viticole attenant, avec succès. Son vin a été multi-récompensé à Paris, donnant à la région une belle image commerciale appréciée de la Chambre de Commerce.

Diverses rumeurs malveillantes circulent au sujet d'Elizabeth de Monferrand. Élevant sa petite-fille, la fragile gamine Zsophia, elle est entourée d'une poignée de jeunes femmes originaires de l'Est, comme elle. Si chacun devine sa force de caractère, on ignore d'où vient la fortune qui lui permit d'acquérir et de rentabiliser sa propriété. On ne peut exclure que cette personne sans âge pratique le saphisme. Elle semblait proche de Cindy, gardant un œil sur ces prostituées Roms hongroises. Elle connaît aussi Mirouna, mais celle-ci est assassinée à son tour. Mathias Croguennec se demande s'il existe réellement un lien entre la châtelaine et la comtesse Elizabeth Báthory, la célèbre criminelle ayant perpétré ses forfaits en Transylvanie autour des années 1600. Une photo datant de 1956 intrigue le policier, car la femme y figurant paraît être la future Elizabeth de Monferrand.

Une photo intime de Mathias et Cindy circule bientôt, et d'autres indices accablants placés chez lui, obligent le policier à prendre la fuite. Il maintient un contact avec son collègue homo Fournier, qui l'a prévenu assez tôt. Après une nuit chez le gitan Martinez, Mathias se cache dans un squat artistique des environs, auprès de son amie Sophie. S'il doit trouver des réponses, ce sera en Hongrie. Il embarque dans un car en direction de Budapest, via l'Italie et la Serbie, en compagnie de Sophie. Dans l'Hérault, Elizabeth de Monferrand n'est pas inactive pendant ce temps. L'opération commando contre le camp de Roms, où Antal disposait d'un QG, est un fiasco. Pourtant, elle finit par capturer un précieux otage. C'est à Cegléd, d'où vient la famille Báthory, que Mathias et Sophie obtiennent quelques éléments historiques. Contrer la toute-puissance de la châtelaine Elizabeth, si bien armée, est-ce vraiment possible pour un enquêteur comme Mathias ?…

Cette intrigue policière comporte plusieurs belles originalités. Sans doute faut-il signaler qu'elle se déroule début 2012, époque des attentats commis par Mohammed Merah. Pas de lien direct avec le sujet traité, si ce n'est l'ambiance délétère qui en résulta. En France et ailleurs en Europe : en Hongrie, la milice paramilitaire d'extrême-droite Jobbik fit des démonstrations de force. Ces nazillons visaient les Tziganes, tandis que se cultivait dans l'Hexagone le sentiment anti-Roms. Le climat de cette période offre une "toile de fond" crédibilisant le récit. Le portrait du policier Mathias Croguennec s'avère peut-être un peu chargé, mais ça correspond à une certaine tradition du noir polar. Et puis, quand on est soi-même traqué, on n'a d'autre choix que de "mouiller la chemise" pour rétablir la vérité. Ce qui ajoute évidemment du piment à un suspense.

Le véritable personnage central, c'est Elizabeth de Monferrand. Elle porte en elle toute une partie de l'Histoire des anciens pays de l'Est. Le temps du communisme, de l'insurrection de Budapest à l'automne 1956, du régime autoritaire de János Kádár qui s'ensuivit. Des circonstances où certains prennent, par rivalité ou par prudence, l'habitude de ficher leurs contemporains. Mais ne faut-il pas remonter bien plus loin dans les siècles ? Jusqu'à la comtesse Erzsébet Báthory, figurant en bonne place au Panthéon des grandes criminelles ? “Nos ancêtres ont toujours inspiré de la terreur, et si je suis là c'est parce que ceux qui m'entourent me craignent” confiera la châtelaine languedocienne après cette affaire. Entre le mystère actuel entraînant maintes péripéties, et l'évocation d'un sombre passé, l'auteur réussit une alchimie fort convaincante, ce qui rend excitant ce roman mouvementé.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher waldeck moreau



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar