Dix Plus Un MCBAIN568

ED MCBAIN

Dix Plus Un


Aux éditions SERIE NOIRE


Visitez leur site

235

Lectures depuis
Le lundi 20 Aout 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Dix plus un

sur
Amazone

fleche
fleche

Ed MCBAIN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

C’est le printemps à Isola, la métropole américaine. Âgé de quarante-cinq ans, l’homme d’affaires Anthony Forrest est abattu en pleine rue à la sortie de son bureau. Ce meurtre ayant été commis dans le 87e district, l’inspecteur Steve Carella est chargé d’enquêter. Il sera assisté par le lieutenant Meyer Meyer, du même commissariat. Selon les témoins, Anthony Forrest était unanimement apprécié, ce qui rend ce crime surprenant. Peu après, c’est au tour de Randolph Norden, quarante-six ans, d’être éliminé dans des conditions identiques. Pour le policier Carella, pas de doute : le tueur est un "canardeur" supprimant presque impunément qui bon lui semble – puisque apparaissant anonyme dans la ville.

La troisième victime est Blanche Lettiger, une prostituée alcoolique. Son proxénète Harry Wallach est cuisiné par Steve Carella et Meyer Meyer, mais il n’a pas un profil d’assassin. Blanche fut jadis étudiante, elle joua dans une pièce de théâtre semi-amateur. Le duo de policiers reste en contact avec l’Université, au cas où les archives révéleraient quelque chose. Le marchand de fruits et légumes Salvatore Palumbo et l’attorney adjoint Andrew Mulligan sont les victimes suivantes. La théorie initiale de Meyer Meyer – le tueur viserait des quadras ayant obtenu une belle réussite sociale – tombe à l’eau. Cindy Forrest, fille du premier mort, suit le dossier. Pour elle, le mobile du tueur est psychologique.

Tandis qu’un sixième meurtre est commis, le jeune policier Bert Kling est de retour de vacances. Il pourrait avoir un œil neuf sur cette suite criminelle. Deux personnes vont tant soit peu éclairer Steve Carella et Meyer Meyer. Thomas di Pasquale et David Arthur Cohen se souviennent d’un épisode datant de plus de vingt ans, qui justifierait peut-être une vengeance. Entre-temps, à Minneapolis, un certain Peter Kelby a été supprimé, septième victime du même tueur… Aujourd’hui, Helen Vale (ex-Struthers) est devenue une actrice connue. Elle contacte Steve Carella, au sujet de l’épisode déjà évoqué par Di Pasquale. Le plus suspect est Cohen. Durant la guerre, qu’il passa dans le Pacifique, il était tireur d’élite et parmi les plus efficaces. Mais le tueur se manifestera encore, même s’il rate sa victime suivante qui n’est que blessée…

(Extrait) “Le canardeur appartient à une race peu commune de meurtriers, qui n’a de commun avec son homologue du temps de guerre, le tireur d’élite, que la méthode employée. Ce peut être un gosse qui étrenne sa nouvelle carabine en tirant sur les passants, de la fenêtre de sa chambre. Ce peut être un monsieur qui a décidé de tirer sur tout ce qui porte du rouge. Ce peut être une sorte de Jack l’Éventreur qui tire sur toute blonde bien balancée qui passe dans la rue. Ce peut être un anticlérical, un anti-végétarien, un anti-octogénaire, un antisémite, un anti-pacifiste, un anti-tout.

Le canardeur qu œuvre en temps de paix a tout le loisir de tuer et de disparaître. Il est tranquille parce que ses victimes ne sont presque jamais armées et ne s’attendent pas à un acte de violence. L’affolement suit en général le coup de feu et lui permet de disparaître. Personne ne risque de riposter. Il laisse derrière lui un cadavre et il pourra se balader tranquillement dans les rues comme un paisible citoyen.

Carella et Meyer ne tenaient pas à avoir affaire à un canardeur.”

Les amateurs de polars ont plaisir à lire ou relire, de temps en temps, une aventure des policiers du 87e district d’Isola. Steve Carella, Meyer Meyer et Bert Kling sont à l’honneur cette fois. “Dix plus un” fait partie des très bons titres de la série. Dès la page 92, l’auteur nous offre la principale clé de cette suite de meurtres. Si le tireur vise depuis des toits, utilisant des cartouches Remington 308, l’essentiel reste de comprendre ce qui motive ses actes… et de l’identifier. Une intrigue fort bien pensée.

Ce roman fut adapté au cinéma en 1971 sous le titre “Sans mobile apparent”, avec Jean-Louis Trintignant (Carella), Dominique Sanda, Sacha Distel, Carla Gravina. L’action se déroulait à Nice, dans ce film.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
ed mcbain



Alice En Danger

Branle-bas Au 87

Cinéma Et Duplicité

Coup De Chaleur

Entre Deux Chaises

Flouze

Isola Blues

Le Dément à Lunettes

Le Fourgue

Le Frumieux Bandagrippe

Le Goût De La Mort

Manhattan Blues

Pas D'avenir Pour Le Futur

Tout Le Monde Sont Là !

Un Poulet Chez Les Spectres

livrenpoche
Chercher ed mcbain



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar