L'alphabet Du Polar MARC_VILLARD376

JEAN-BERNARD PO MARC VILLARD

L'alphabet Du Polar


Aux éditions IN8


Visitez leur site

230

Lectures depuis
Le samedi 24 Janvier 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
L'alphabet du polar

sur
Amazone

fleche
fleche

Jean-bernard po MARC VILLARD




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

26 histoires inédites illustrées par José CORREA.  Parution le 23 octobre 2014. 160 pages.25,00€.

P comme Pouy... V comme Villard...

Les auteurs de la littérature policière et du roman noir sont joueurs ! Ils apprécient tout particulièrement les lettres, ce qui ne veut pas dire qu'ils soient indifférents aux chiffres, mais ce n'est pas leur préoccupation première.

Marc Villard et Jean-Bernard Pouy se sont installés autour d'une table, surveillés de près par José Correa qui faisait l'arbitre avec son fusain. Dans un sac, les vingt-six lettres de l'alphabet inscrites sur un papier plié en quatre qu'ils ont tirées chacun leur tour, soit treize lettres par tête de pipe, puis essayé trouver un mot commençant par les lettres attribuées ainsi à leur vis-à-vis. Amphétamine pour A, Balance pour B, Copropriétaires pour C et ainsi de suite jusqu'à Zone pour Z. Et pendant qu'ils planchaient à rédiger une nouvelle correspondant à chaque mot, José Correa mettait en image leurs résultats.

Bon d'accord, ce n'est peut-être pas ainsi qu'ils ont conçu cet ouvrage, mais j'aime bien extrapoler. Vous sentant impatient, je dévoile donc la première lettre qui n'est autre que le A, attribuée à Jean-Bernard Pouy, lequel nous offre quelques Amphétamines.

Patrick a voyagé dans les Etats-Unis, se liant avec une bande de motards dans le Nouveau-Mexique puis lorsque qu'il est reparti vers le Texas, un endroit plus civilisé, il a caché dans un sachet d'acide acétylsalicylique deux grammes de Crystal meth, une drogue dure réservée aux hommes, aux vrais. A ce qu'il paraît. Il avait ramené sa fraise et sa dose en France et ayant rendez-vous avec un banquier, il a pensé qu'il lui fallait un petit remontant pour se calmer, ce genre de rencontre portant en général sur les nerfs.

Tout au bout de l'alphabet, se trouve la lettre Z, Z comme Zone. Pas vraiment une trouvaille pour Marc Villard, habitué de ces quartiers dits difficiles qu'il arpente régulièrement tout au long de ses romans et nouvelles.

Depuis quelques jours Henri a remarqué le manège d'une petite voleuse dans le métro parisien. Elle paraît vingt ans, il l'appelle Laura, et il l'observe passer entre les voyageurs, leur dérobant en catimini leurs portefeuille. Laura, cela remonte à loin, et les souvenirs surgissent en pagaille et en désordre dans l'esprit perturbé d'Henri à la vue de celle qu'il appelle Ma fille, mon amour.

Présenter des nouvelles qui s'étalent sur trois ou quatre pages n'est pas un exercice facile, à moins bien entendu de tout dévoiler, mais le charme de la lecture en serait alors oblitéré. Tout réside dans la chute qui réserve des surprises, des retournements de situation ancrés dans un registre humoristico-dramatique.

Sachez toutefois que Jean-Bernard Pouy et Marc Villard ne dérogent pas à leurs marques de fabrique. La dérision pour l'un, quelque soit le thème choisi par l'auteur, Paris et le plus souvent le XVIIIe arrondissement avec dans la besace de la drogue pour l'autre. Et pourtant, malgré tout ils savent se renouveler offrant des textes pétris d'humanisme.

Petit sommaire par auteur :

Jean-Bernard Pouy est donc l'auteur de

Amphétamines, Copropriétaires, Daïquiri, Evasion, Flic, Jivaro, Kafka, Outing, Quéquette, Satanique, Vivisection, Warhol, Xylophone.

Marc Villard s'est amusé à décliner

Balance, Gériatrie, Hold-up, Immigrés, Lame, Maniaque, Nibards, Panique, Rafle, Taxi, Uchronie, Yakusa, Zone.

Si certains titres collent à l'auteur qui les traite, d'autres au contraire sont interchangeables. Ainsi Xylophone aurait pu être dévolu à Marc Villard, vu son penchant pour la musique tandis que j'aurai bien vu Nibards sous la plume de Jean-Bernard Pouy.

C'est ce qui fait le charme de ce recueil qui aurait pu figurer dans vos achats de Noël. Mais d'autres fêtes se profilent à l'horizon, la Saint-Valentin par exemple. Et pourquoi pas une petite historiette chaque soir avant le câlin prélude à une bonne nuit de sommeil.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher jean-bernard po marc villard



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar