Fatale MANCHETTE3

JEAN-PATRICK MANCHETTE

Fatale


Aux éditions

726

Lectures depuis
jour de sa mise en ligne

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Fatale

sur
Amazone

fleche
fleche

Jean-patrick MANCHETTE




Une lecture de
L A

L A
Prospère grâce au commerce, Bleville avec le déclin de l'activité portuaire connut le marasme économique. Et ce n'est qu'après une reconversion dans l'industrie alimentaire et chimique que la ville retrouva son éclat.
A Bleville, chaque chose est à sa place et il existe une place pour chaque chose. La bourgeoisie dans la vieille ville, la banlieue pour les autres. Les pelouses et la quiétude dans le vieux Bleville, les terrains vagues et la boue pour les bas quartiers. Et surtout qu'on n'ouvre pas les placards ! Mais c'est ce qu'elle fait. Elle gratte, elle gratte et il pleut des cadavres.
Avec Fatale, J.P Manchette dresse un tableau féroce de la société bourgeoise, un
de ces tableaux où personne n'échappe aux balles de l'héroïne, un de ces tableaux qui nous rappelle qu'un polar peut en cacher un autre.



Une autre lecture du

Fatale

de
CYRIL HERRY

CYRIL HERRY
Une petite ville portuaire coincée dans une cuvette, bordée par une mer « stupide » et des chalutiers qui empestent la friture et le mazout : tous les chemins mènent à Bléville.
Là, une brochette de personnalités semble tenir les raines de la cité : toubibs, notaires, avocats et pire encore. Là, les façades, les entrepôts, les panneaux de chantiers et les rubans bleu-blanc-rouge exhalent des relents de fric poisseux, tout comme les articles de presses ne cessent d’astiquer la population à coup de slogans et de grandes messes en grandes pompes, à l’insu paradoxal des citoyens qui se feront bien discrets tout au long du roman, comme si d’obscures et inavouables règles les avaient priés de se tenir à carreau dans la marge, jusqu’à nouvel ordre.
Soyez les bienvenus à Bléville où les huiles et les autorités, entrepreneurs et élus politiques, bourgeois de tous calibres ne font qu’un seul et même corps confus, impeccable, organisé et impénétrable.
A moins qu’un grain de sable ne parvienne à se glisser dans les rouages de la machine. A moins qu’un trouble-fête averti ne décide de tirer profit du bel engrenage vernis.
A moins qu’il ne s’agisse d’une femme, mais pas n’importe laquelle. Loin des illustrations ultra fardées à fourrures, systématiquement incrustées dans le sillage de la brochette sus-décrite. Bien étrangère à elles, mais subtile au point de s’introduire sans peine dans leurs rangs, histoire d’approcher la faune de très près, de l’épier, puis de percer les masques pour en débusquer la vermine, comme on le ferait des points noirs sur un visage qui transpire de trouille.
Prénom : Aimée.
Profession : tueuse.
Signe particulier : perspicace et beaucoup trop sensible – question de point de vue.
Un roman concis et limpide, où sang chaud et poésie glacée fusionnent pour offrir un alliage redoutable ; une écriture qui s’attaque sans préavis à la chair de Bléville et nous dit à quel point la cité impeccable est en mesure d’exhaler aussi des relents de corps avariés, pour un oui ou pour un non.

Autres titres de
jean-patrick manchette



L'affaire N'gustro

Laissez Bronzer Les Cadavres !

Le Petit Bleu De La Côte Ouest

Morgue Pleine

Nada

ô Dingos, ô Châteaux !

Que D'os

livrenpoche
Chercher jean-patrick manchette



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar