Les Cow-boys MALTE__ET_JUILL343

MALTE ET JUILL

Les Cow-boys


Aux éditions PETITS POLARS DU MONDE

26

Lectures depuis
Le dimanche 7 Septembre 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Les cow-boys

sur
Amazone

fleche
fleche

 MALTE  ET JUILL




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

2014 N°7. 64 pages. 2,50€.

Y'a comme un lézard !

Franchement, il y en a qui n'ont vraiment rien à faire de leurs journées. Téléphoner au bureau du shérif pour signaler qu'un type se balade en ville avec un lézard long d'un mètre, cela ressemble à une bonne farce. Et quand dix minutes plus tard une autre personne affirme que le bestiau mesurait deux mètres, qu'il était tenu en laisse, c'est à se demander s'ils n'ont pas un peu trop abusé de l'alcool de grain. Et s'il n'y avait que ces deux là ! D'autres vont même jusqu'à affirmer qu'un de leur concitoyen se laisserait aller à quelques privautés à l'encontre d'un... Chacun trouve son plaisir comme il le peut, ceci ne nous regarde pas !

Dan le shérif a autre chose à faire, plongé qu'il est dans ses revues Marvel, se délectant des aventures des supermen issus de l'imagination baroque d'auteurs cherchant toujours et de plus en plus le sensationnel. Et Dan n'aime pas être dérangé pour des futilités.

Il se sent toutefois obligé d'aller vérifier les assertions téléphoniques, ses adjoint étant indisponibles. Sam est cloué au lit par des crises de colique néphrétiques frénétiques, Frank fête dignement la venue au monde de son sixième bambin et Marty est affecté à la bonne tenue de la boutique, c'est à dire standard, paperasserie et intendance.

La dernière personne à avoir vu la bestiole est quelqu'un de fiable. D'ailleurs elle précise que l'animal ressemble plus à un iguane qu'à un lézard et que le type qui le promenait circulait à bord d'un Dodge noir. De pérégrination en périple à travers la petite ville, Dan arrive chez sa sœur. Seulement un problème se présente là aussi. Il entend des coups de feu. Ce n'est que sa nièce qui tire avec un fusil. La complication réside dans ce que Mary est aveugle. La sœur de Dan, pour justifier l'usage de l'arme à feu argue qu'une semaine auparavant l'état de l'Iowa a décidé d'autoriser les malvoyants à posséder une arme. D'ailleurs c'est inscrit dans le deuxième amendement de la constitution. Dan a beau rétorquer qu'ils ne sont pas dans l'Iowa mais dans le Mississipi, rien n'y change. Parfois les autorisations font tâche d'huile. Mais la question n'est pas là, il faut mettre la main sur le conducteur de lézard.

Entre les chapitres, une petite voix s'élève, comme une prière, une invocation, une quémande insistante.

Comme à son habitude Marcus Malte enrobe un sujet grave dans une atmosphère humoristique et burlesque qui décontenance et déconcerte au premier abord. Le lecteur peut se croire dans une histoire de western pas terne mais ce n'est juste que pour mieux l'appâter. Car au fur et à mesure qu'il avance dans le récit il se rend compte que si le lézard, ou quel qu'il soit comme animal, n'est pas vraiment à sa place, c'est que celui qui le mène, comme Marcus Malte mène son lecteur, est l'un des éléments primordiaux de l'histoire. Animal hors d'âge, oui, mais pour un comportement ancestral qui n'a pas lieu d'être dans un pays sensé être civilisé.

Quant aux illustrations de Juillard, elles sont toujours aussi sobres, précises, minutieuses, évocatrices.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher malte et juill



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar