Un Condé – La Mort D’un Condé LESOU307

PIERRE VIAL LESOU

Un Condé – La Mort D’un Condé


Aux éditions FLEUVE NOIR


Visitez leur site

269

Lectures depuis
Le jeudi 22 Juillet 2016

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Un condé – la mort d’un condé

sur
Amazone

fleche
fleche

Pierre vial LESOU




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Le policier Francis Favenin, trente-six ans, passe ses vacances avec son épouse Christine, trente-deux ans, dans le Val de Loire, du côté de Saumur. Si Favenin est attentif à la santé de sa femme, sujette à une insuffisance cardiaque, c’est un homme masquant l’amertume de son caractère. Ça remonte peut-être à quelques années, depuis que son collègue et seul ami Barnero a été abattu en opération. Francis Favenin s’interroge sur leur voisine de vacances, Hélène Dassa. Par hasard, elle est venue en aide à Christine alors qu’elle faisait un grave malaise. Reconnaissante, son épouse s’est arrangée pour qu’Hélène séjourne en Val de Loire auprès d’eux. Cette jeune femme affirme écrire un roman, faisant même des repérages à Nantes. En réalité, elle reste en contact avec Raymond Aulnay, ami d’allure maladive, qui la tient informée des projets de Dan Rovel, actuellement emprisonné.

Voilà plusieurs années, un caïd surnommé le Mandarin dirigeait un club de jeu, se faisant passer pour un honnête d’affaires. À cause de lui, la corruption régnait dans cette ville, touchant même certains policiers. Ce qui hérissait le flic Barnero, qui songeait à quitter le métier. Beau-Sourire et Lupo, les sbires du Mandarin, furent chargés de supprimer le frère d’Hélène Dassa, et de saccager la boîte de nuit de celui-ci, qui refusait le racket du caïd. À cette occasion, Dan Rovel – ami de Dassa – vint trop tard en aide à Hélène. Violentée, il la fit soigner, en se promettant de se venger du Mandarin. Avec son comparse Viletti, Rovel planifia la mort du caïd, tout en se ménageant un alibi grâce à Raymond Aulnay. C’est au club du Mandarin que Dan Rovel et Viletti l’exécutèrent. Beau-Sourire et Lupo ne purent s’interposer à temps. Hélas, un autre homme arrivé à ce moment-là fut tué.

Pour Favenin, dès le début, l’affaire s’annonce véreuse : le commissaire n’envisage pas d’inculper Beau-Sourire et Lupo. Favenin fait pression sur son supérieur afin d’être chargé de cette enquête. Au club du défunt Mandarin, les deux sbires se croient sans doute protégés par le commissaire corrompu. Ils ont tort : Favenin se montre sans pitié. Lupo a compris qu’il ferait mieux d’aller se réfugier chez son cousin garagiste, à Saumur. Il donne le nom de Dan Rovel, rapidement être arrêté par la brigade antigang et torturé. Lorsque Favenin est en présence du suspect, alors en piteux état, il essaie de l’obliger à avouer le nom du tueur. Le policier est conscient que Rovel n’est pas coupable. Mais, puisqu’il refuse de collaborer, Favenin va l’enfoncer. C’est ainsi que, jouant au prisonnier-modèle, Rovel est incarcéré depuis quatre ans, et pour de très longues années encore.

Puisque les circonstances ont fait qu’Hélène Dassa s’est rapprochée du couple Favenin, Dan Rovel envisage de s’évader. Le chétif Raymond Aulnay est prêt à lui apporter toute son aide. Néanmoins, Hélène se pose des questions. Si Dan s’évade et se venge de Francis Favenin, il deviendra toute sa vie un fugitif. Et puis, ça risque de nuire fortement à la santé de Christine, envers laquelle Hélène éprouve de la sympathie…

Publié sous le titre initial “La mort d’un condé”, ce polar a connu un certain succès grâce à son adaptation cinématographique. En 1970, aussitôt après la publication du livre, Yves Boisset l’adapta sous le titre “Un condé” (autre qualificatif pour "flic"). Michel Bouquet incarnait le policier Favenin, plus cynique et froid encore que le personnage d’origine. Michel Constantin jouait le rôle de Viletti, Françoise Fabian celui d’Hélène. Avec aussi Bernard Fresson, Pierre Massimi, Rufus, Gianni Garko, Théo Sarapo, Henri Garcin, Anne Carrère (future romancière sous le nom d’Anne de Leseleuc). Le portrait négatif du policier incita le ministre de l’intérieur de l’époque, Raymond Marcellin, a faire censurer ce film. Il n’y parvint pas, mais offrit ainsi une certaine publicité à “Un condé”. Théo Sarapo, dernier protégé d’Édith Piaf, décéda dans un accident de la route peu avant la sortie du film.

Pierre Vial Lesou fait preuve d’une belle virtuosité en alternant les scènes du présent et du passé, afin d’éclairer l’ensemble de l’affaire. Il s’agit bel et bien d’un roman criminel très sombre. Quelques pincées d’humour (avec le maton de la prison où se trouve Rovel, avec un adjudant-chef de gendarmerie en dilettante chez les Favenin, ou dans la description du maladif Raymond), mais c’est plutôt l’ironie mordante qui domine. La part de psychologie est apportée par le personnage d’Hélène. Tonalité noire, mais si Favenin est au centre de l’intrigue, l’auteur fait en sorte que ce flic ne soit pas omniprésent dans le récit. Issus du banditisme ou de la police, tous les protagonistes ont une fonction réelle dans l’histoire. Un polar captivant, à découvrir ou à relire.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher pierre vial lesou



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar