La Porte Du Messie LE_ROY220

PHILIP LE ROY

La Porte Du Messie


Aux éditions CHERCHE-MIDI


Visitez leur site

10

Lectures depuis
Le samedi 14 Juin 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La porte du messie

sur
Amazone

fleche
fleche

Philip LE ROY




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Diplômé en théologie habitué à parcourir le monde, Simon Lange est âgé de trente ans. Il vient d'assister aux obsèques de ses parents, qui vivaient au Liban. C'est là qu'il a appris qu'ils n'étaient pas ses géniteurs. À cette occasion, il a rencontré Markus Kershner, un ami de son père possédant un logement à Jérusalem. Cette nuit-là, ivre sur l'Esplanade des Mosquées, Simon finit par avoir des ennuis avec la police. Sorti bien vite, il retrouve le studio de Markus saccagé, l'ami de son père ayant disparu. Ce qui aiguise son besoin d'en savoir plus sur les secrets de Paul Lange, autant que sur ses propres origines. Il se rend à Berlin, où il espère dénicher la trace de Markus. Simon sympathise avec Raphaël, serveur au bar où le disparu est censé avoir ses habitudes. S'il ne sait rien, c'est une inconnue en contact avec Markus qui, dans ce bar, lui donne son adresse.

L'appartement en question a été saccagé, comme le logement de Jérusalem. Simon n'est pas maladroit pour repérer les indices cachés par Markus, dont une liste de chiffres. Un nom le conduit à Sarrebruck, auprès d'un universitaire. Le philologue Pogel est un expert concernant le Coran, et un ami de Paul Lange. Il retrace pour Simon l'historique du livre saint de l'Islam. Si les fondamentalismes nie l'évolution de ces textes, des passerelles existent avec la Bible. Et, tant dans le contenu des versets que dans la chronologie où il sont désormais présentés, il y a plusieurs versions pour les sourates. Des études fort peu diffusées envisagent l'hypothèse d'un Coran plus ancien, plus authentique.

À Paris, Simon découvre l'appartement de ses parents adoptifs occupé par deux tueurs. Il déguerpit au plus vite face au danger. Après avoir fait la connaissance de la belle Sabbah, employée de l'Unesco, et de son chien La Truffe, Simon espère interroger un autre expert du Coran à la BNF. Celui-ci est récemment décédé dans un accident, comme les parents de Simon. Un autre spécialiste lui explique que certains copistes du Coran ont pu prendre des libertés avec le texte. Et que la liste de chiffres trouvée chez Markus correspond sans doute à des versets controversés. Traînant vers Pigalle afin de s'enivrer, Simon se heurte à des intégristes religieux. Qui n'ont peut-être pas croisé son chemin par hasard.

Simon s'arrange pour renouer contact avec Sabbah. Se montrant amicale, elle garde une distance entre eux. Il fait un détour par Arles, où sa tante Marie est employée dans un musée. Bien conscient qu'on le traque à l'échelle planétaire, son périple va l'exposer à de multiples dangers. Outre Sabbah, jamais si loin, il aura assurément besoin de l'aide du mystérieux “Monsieur X”. Habile à masquer son identité, cette personne connaît certains secrets sur les origines supposées de Simon. Son tumultueux voyage ne peut que le ramener au Moyen-Orient, pour affronter une secte très ancienne...

La foi religieuse est parfaitement respectable en tant que pratique privée. On a le droit d'être plus sceptique quand elle est présentée comme idéologie politique. Pourtant, c'est le cas de l'essentiel des religions à travers le monde. On assiste ainsi à la résurgence de l'intolérance envers ceux qui ne partagent pas les mêmes idéaux, comme toujours. Ce qui entraîne des persécutions de croyants, quelle que soit leur foi, et des conflits guerriers ou terroristes. Y compris dans les pays occidentaux en paix, certains extrémistes de tous poils attisent la haine, sous prétexte religieux. Certes, les livres saints (la Bible, le Coran) comportent une part de violence. Pourtant, nombreux sont les spécialistes qui ont “déminé” la lecture de ces ouvrages. Parlent-ils vraiment de conquête au nom de leur foi, de s'imposer partout par la force ?

Ici, validé par le théologien Guillaume Hervieux, le romancier Philip Le Roy va encore plus loin dans les hypothèses sur l'origine des religions monothéistes. Plutôt que de publier un obscur essai, une illisible thèse sur le sujet, l'auteur imagine une fiction basée sur les mêmes travaux. Grand prix de Littérature policière 2005 (pour “Le dernier Testament”), il entraîne avec virtuosité son héros dans une succession de situations mouvementées, dans des pérégrinations à haut risque. Heureusement, s'il aime la méditation, Simon est aussi un adepte des arts martiaux, ce qui l'aide à se défendre quand c'est nécessaire. Et des ennemis, il va en croiser des flopées. “Quel est le plus grand danger pour l'Islam ?” telle est la question initiale qui guide l'intrépide Simon. Considérations sur le Coran, suspense agité, voilà une histoire avec deux lectures possibles, ce qui double notre plaisir.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
philip le roy



Le Dernier Testament

Le Neuvième Naufragé

Pour Adultes Seulement

livrenpoche
Chercher philip le roy



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar