Crêpe Suzette KASSAK123

FRED KASSAK

Crêpe Suzette


Aux éditions LE MASQUE


Visitez leur site

397

Lectures depuis
Le jeudi 24 Aout 2017

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Crêpe suzette

sur
Amazone

fleche
fleche

Fred KASSAK




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Paris, 1959. Norbert Chevalier est un homme jeune et séduisant, ressemblant un peu à Cary Grant. Expert en comptabilité, il est aujourd’hui fondé de pouvoir de la société de son ami Claude Leduc. Tous deux furent employés par une grosse compagnie. Quand Leduc fit un bel héritage, il fonda son entreprise de bijoux fantaisie, commercialisant en gros et en demi-gros. Naturellement, il engagea Norbert Chevalier comme comptable. D’autant que Claude Leduc voyage à travers l’Europe pour trouver des fournisseurs, laissant la gestion à son ami. Et quand il est à Paris, Leduc s’ennuie quelque peu. Sa solitude lui pèse parfois. Possédant un physique très ordinaire, à l’inverse de Norbert, il a peu de succès avec les femmes. Il a ses habitudes auprès de Christine, une prostituée.

Outre son métier, Norbert ambitionne de devenir auteur de théâtre. Il a écrit une pièce, dans laquelle jouera son amante Yanka Renaldi. C’est son idéal féminin, cette rousse de trente-cinq ans, aux yeux violets, au regard étrange, au visage félin. Faute de trouver un théâtre pour monter sa pièce, Norbert a décidé de produire lui-même le spectacle. Débuts à Bruxelles d’ici peu, puis tournée sont prévus. Pour la rendre plus attractive, la pièce aura une intrigue criminelle. Toutefois, le coupable ne sera pas puni, pour changer. Afin de se financer, Norbert a détourné quelques millions des comptes de la société de Claude Leduc. Il ne craint pas tant la réaction de son ami, mais c’est la banque qui risque de bientôt faire pression, car le prétexte qu’avance Norbert ne tiendra plus longtemps.

À ses yeux, le plus simple est d’éliminer Claude Leduc, en commettant un crime parfait. Il lui suffit de reprendre le plan prévu dans sa pièce de théâtre. La blonde Suzanne Tassigni – qui aime bien être surnommée Suzette – est une jeune femme très attirée par Norbert, qui lui ne la traite qu’en amie. Célibataire de condition modeste, Suzanne souhaiterait que Norbert comprenne ses sentiments. Pour la mise en œuvre de son projet, il faut d’abord que Claude et Suzanne se rencontrent. Le rusé Norbert s’arrange pour ça. Sans être une femme intéressée par l’argent, Suzanne n’est pas mécontente que Claude lui offre des cadeaux, ce qu’elle n’aurait pu payer elle-même. Amoureuse ? Sans doute pas. D’ailleurs, quand Claude lui propose de l’épouser, Suzanne refuse.

De nouveau, c’est l’occasion pour Norbert de jouer au conseiller matrimonial, pour tous les deux. Son meilleur atout, c’est qu’il cerne le caractère de Claude et Suzanne : “Jusqu’à présent, dans la réalité, tout ne s’est-il pas passé comme si j’avais écrit le scénario moi-même ? Un auteur ne connaît jamais ses personnages à fond, car il y a toujours un côté de leur personnalité à laquelle il n’a pas pu penser et qui lui échappe. Un côté flou. Moi, je connais ces deux-là par cœur.” La soirée du crime peut commencer, Norbert continuant à manipuler ses deux amis…

(Extrait) “Ainsi cette fois, après avoir aspiré quelques profondes bouffées de sa cigarette, [Yanka] recouvra son sang-froid, se repoudra le nez et déclara que tuer un homme pour ne pas se faire accuser d’escroquerie et risquer ainsi la peine de mort pour éviter dix ans de prison, correspondait à peu près à faire une plaie pour guérir une bosse.

Norbert représenta que le problème se posait autrement : il s’agissait d’éviter dix ans de prison certains en risquant une peine de mort possible. Il évoqua le jeu de quitte ou double et le pari de Pascal. Il savait qu’elle serait sensible à cet argument : elle aimait comme lui le jeu et le risque. Elle lui reprocha pourtant de défier le sort en commettant simultanément un crime parfait dans sa pièce et dans sa vie. C’était attirer le soupçon.”

Ce roman fut initialement publié aux Éditions L’Arabesque en 1959, dans la collection "Crime Parfait ?". Il fut réédité en octobre 1990 aux Éditions du Masque, en format poche, dans la collection Les Maîtres du roman policier. En mars 2003, “Crêpe-Suzette” fit partie de l’ouvrage rassemblant plusieurs polars souriants de Fred Kassak, dans la collection "Les Intégrales du Masque". Cet auteur, qui fut par ailleurs récompensé par le Grand Prix de Littérature Policière et par le Prix Mystère de la critique, a beaucoup compté dans l’histoire du polar. Également en tant que scénariste pour la télévision et pour la radio.

S’il a écrit des titres plus sombres, “Crêpe-Suzette” est une comédie à suspense. On pourrait le qualifier de "roman malin qui fait mouche". Car l’intrigue, très vivante, n’est pas présentée de façon ordinaire. Ce diable de Norbert ne cache nullement son but, il en discute ponctuellement avec son amie Yanka. Mais comment les choses vont-elles se passer concrètement ? Y aura-t-il vraiment meurtre ? Être insoupçonnable n’est jamais si facile, même si l’on a tout planifié. Évidemment, on peut y voir aussi l’ambiance de la fin des années 1950, ce qui ne gâte rien. Un roman et un auteur à redécouvrir.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
fred kassak



Carambolages

On N’enterre Pas Le Dimanche

Qui A Peur D’ed Garpo ?

Une Chaumière Et Un Meurtre

Voulez-vous Tuer Avec Moi ?

livrenpoche
Chercher fred kassak



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar