L’allumeuse D’étoiles JAOUEN173

HERVE JAOUEN

L’allumeuse D’étoiles


Aux éditions PRESSES DE LA CITE


Visitez leur site

233

Lectures depuis
Le mardi 7 Septembre 2016

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
L’allumeuse d’étoiles

sur
Amazone

fleche
fleche

Herve JAOUEN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

La blonde Évelyne est originaire du plat pays entre Flandre et Hainaut. Fille du Nord avec une jolie voix, âgée d’une vingtaine d’années, elle a tenté sa chance comme chanteuse. Et c’est ainsi que, grimée en brune sensuelle, elle est devenue Eva. Pour exercer son talent au Modern Dancing, dans les Monts d’Arrée, au cœur de la Bretagne profondément rurale. Une clientèle de dames mûres et de vieux beaux, en effet. Mais ce public de salles de bals n’a rien de méprisable. Ces gens-là ont le droit de se divertir, fut-ce deux ou trois jours par semaine. Évelyne a bientôt remarqué deux personnages insolites, un fils et sa mère sexagénaire semblant nymphomane. Roparz et Marie-Thérèse, elle les a surnommés le Poète et la Piquée. Elle va en apprendre davantage sur eux, quand Roparz se raconte.

Le parcours du jeune homme et de ses parents, tenant une ferme, ne fut pas simplement celui d’une famille campagnarde. Roparz comprit très tôt qu’il était à l’opposé de son père, si rustre. Sa tante Émilienne, une citadine, était beaucoup plus proche de Roparz. Il logea chez elle, à Rennes, le temps de poursuivre ses études. Pendant ce temps, à la ferme, des problèmes survinrent : imaginant une malédiction, son père sombra dans la superstition, se laissa gruger par un prétendu mage. L’affaire ne pouvait que mal finir, surtout si le père de Roparz trouvait une corde sur son chemin. À soixante ans, Marie-Thérèse entra dans une période de liberté et d’hédonisme forcenés. L’épisode Maurice ne dura qu’un temps, avant qu’elle consacre ses loisirs au Modern Dancing et aux rapports sexuels.

Cette aventure familiale au quotidien est devenue au fil des années un manuscrit, œuvre de Roparz. Quant à faire publier ce livre, cela aurait été possible si cet écorché vif s’était montré moins intransigeant. Toutefois, il ne faut pas ricaner sur les hasards de la vie. Un chasseur de passage en Bretagne, nommé Albert Mireuil, remarqua Évelyne. Ou plutôt Eva, interprétant la chanson écrite par Roparz, “L’allumeuse d’étoiles”. Une chanson forte, ayant une résonance sur un public urbain décalé, déclassé. Un possible succès, Mireuil n’en douta pas un instant. Actionnaire dans une maison de production musicale, il les brancha avec Jacques Craube, bien vite baptisé “Mister Prode” par Évelyne et Roparz. Le couple s’installa durant plusieurs mois à Paris, afin de concrétiser ce projet de disque.

Mais Évelyne dut continuer seule sur sa route. Eva céda la place à Lyne, animatrice dans un club de vacances pour clientèle d’Allemands, en Turquie. Ce fut Tello, l’organisateur en chef, qui remplaça Roparz dans le rôle du pygmalion. Il était conscient que son avenir à lui se conjuguait au passé. Jacques Craube, il l’avait connu. Si Lyne avait croisé son chemin, il n’était pas surprenant que ça se soit mal terminé. La fatalité épargnera-t-elle cette fois la jeune femme ? Dans ce nouvel univers, peut-être moins hostile, Tello l’espère…

(Extrait) “Le dimanche, Roparz et moi on l’a passé dans les bistrots. À s’engueuler. Il voulait mettre les bouts, disait qu’on allait se faire baiser, qu’on jouait le rôle des ringards qui se prosternent au pied du showbiz, qu’on n’avait pas besoin de ça, qu’on avait notre fierté, qu’on pouvait vivre sans tous ces cons, que la gloire n’était qu’illusion et, pour finir, que mieux valait se flinguer tout de suite plutôt que de se laisser promener dans les paradis artificiels par des escrocs travestis en gentlemen des boulevards.

« Même pas des gentlemen farmer » il a conclu.

Moi, je lui ai dit qu’il était excessif, et que c’était ce qui faisait son charme…”

Heureuse initiative que de rééditer en grand format cet excellent roman d’Hervé Jaouen, datant de vingt ans. Grâce à son écriture lucide à la tonalité "directe", l’histoire n’a pas du tout vieilli. On y trouve de l’ironie, mais probablement beaucoup plus d’émotion encore. À bien lire les mésaventures d’Évelyne, de Roparz, de Tello, on s’aperçoit que l’auteur fait le choix de poser plus de questions qu’il n’apporte vraiment de réponses.

Une forme de rébellion, un mal de vivre ? Oui, les personnages centraux expriment cela, en partie. Choisir son destin serait donc impossible ? Au point de laisser désabusés ceux qui en tentent l’expérience ? Malgré ce constat, reste un espoir ténu, éventuel. Avoir la voix et le talent des plus grandes, comme Évelyne, est-ce insuffisant dans notre monde brutal excluant toute poésie, tuant toute sensibilité ? On a vu depuis, à travers les shows de télé-réalité, que le "système" récupérait tout, à son profit.

Roman social ? C’est certain. Ce dont nous parle Hervé Jaouen, c’est d’abord de la vie des "petites gens". Évelyne est issue du vide sidéral, des plaines du Nord sans attrait et sans avenir. Roparz s’est arraché à sa terre natale, pour y revenir, pour observer et raconter la vie de ses parents, bien plus réelle que ne le ferait un traité de sociologie. Tello, lui, a déjà l’expérience des échecs, de l’illusoire. Aucun d’eux n’a la chance de trouver un équilibre personnel satisfaisant alors qu’on a le sentiment que c’est simplement ce qu’ils cherchaient.

Cette opinion est "une lecture" de ce roman. D’autres lecteurs y dénicheront sans nul doute des angles différents, auront un autre regard, car le propos de ce livre est riche de nuances.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
herve jaouen



Aux Armes Zécolos

Carnets Irlandais

Ceux De Ker-askol

Ceux De Menglazeg

Connemara Queen

Dans L’œil Du Schizo

Eux Autres, De Goarem Treuz

Eux Autres, De Goarem-treuz

Flora Des Embruns

Gwaz-ru

Histoire D'ombres

L'allumeuse D'étoiles

L'argent De La Quete

La Chasse Aux Merles

La Mariée Rouge, Et Six Nouvelles

Le Crime Du Syndicat

Le Fossé

Le Testament Des Mcgovern

Le Vicomte Aux Pieds Nus

Les Ciels De La Baie D'audierne

Les Filles De Roz-kelenn

Les Moulins De Yalikavak

Les Sœurs Gwenan

Merci De Fermer La Porte

Petites Trahisons Et Grands Malentendus

Pleure Pas Sur Ton Biniou

Que Ma Terre Demeure

Sainte Zélie De La Palud

Si Loin Des îles

Suite Irlandaise

livrenpoche
Chercher herve jaouen



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar