Lettres De Chair JAMES200

PETER JAMES

Lettres De Chair


Aux éditions POCKET


Visitez leur site

307

Lectures depuis
Le lundi 20 Aout 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Lettres de chair

sur
Amazone

fleche
fleche

Peter JAMES




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Dans la région de Brighton, au sud de la Grande-Bretagne, le commissaire Roy Grace appartient à la police judiciaire du Sussex et du Surrey. Avec sa compagne Cleo, et leur fils de cinq mois Noah, ils déménagent actuellement dans une nouvelle maison. Roy Grace reste marqué par le souvenir de son épouse Sandy, portée disparue sans explication. En ce mois de décembre, deux affaires viennent se télescoper, mobilisant le commissaire et son équipe. Alors qu’elle rentrait chez elle, Logan Somerville – vingt-quatre ans, diplômée en chiropraxie – a disparu dans le parking souterrain de son immeuble. Son fiancé Jamie Ball a très vite alerté la police, pensant à un enlèvement.

Par ailleurs, sur un chantier des environs, des ouvriers ont découvert un squelette de femme. Selon la légiste, la victime aurait été tuée il y a trente ans, son corps ayant sans doute été déplacé pour le ré-enterrer là où on l’a trouvé. Pour Roy Grace, le cas de Logan Somerville reste prioritaire, car plus le temps passe, plus l’issue risque d’être fatale pour elle. En réalité, le ravisseur aime jouer avec les femmes qu’il enlève et séquestre. Il les appelle des "projets" et se plaît à les torturer. Captive, Logan imagine d’abord que c’est Jamie qui a organisé son enlèvement, car elle était en train de rompre leurs fiançailles. La police soupçonne également le jeune homme, mais sa culpabilité est improbable.

Le psychiatre Jacob Van Dam, oncle de Logan Somerville, reçoit un étrange patient, envoyé par le Dr Edward Crisp, généraliste à Brighton. Cet homme, qui dit s’appeler Harrison Hunter, prétend être un criminel et savoir comment entrer en contact avec le ravisseur de Logan. Sachant que la vie de sa nièce est en jeu, Van Dam s’interroge : doit-il dénoncer ce patient à la police, ou bien s’agit-il d’un mythomane ? Pendant ce temps, Roy Grace poursuit ses investigations. Il associe la disparition de Logan à celle, récente aussi, d’Emma Johnson, une jeune fille ayant la même allure qu’elle. Si le ravisseur est un criminel en série, il est probable qu’il chasse des femmes aux mêmes caractéristiques.

Les ossements du chantier semblent correspondre au cas de Katy Westerham, âgée de dix-neuf ans à l’époque de sa disparition, voilà trente ans. D’après des photos, elle ressemblait énormément à Logan Somerville. L’enquête fut appelée Opération Yorker. Roy Grace consulte les archives sur cette vieille affaire, cherchant la signification du tatouage DCD sur le corps de Katy Westerham. Quand la jeune Ashleigh Stanford disparaît à son tour, vu qu’elle ressemble aussi aux victimes précédentes, la police met en œuvre de gros moyens. Une piste mène à un soi-disant Martin Horner, un nom peut-être trop courant pour être vrai. Mais la vérité est certainement plus complexe…

(Extrait) “Il retourna à la tente des techniciens et retira sa combinaison, puis fonça vers sa voiture. Avant de démarrer, il prit quelques notes. Les relevés dentaires permettaient parfois une identification, mais les circonstances n’étaient pas favorables. Contrairement à l’ADN, dont la base de données était centralisée, il faudrait contacter des milliers de dentistes britanniques pour espérer obtenir un résultat. Il faudrait aussi en savoir plus sur la victime. Si elle n’était pas britannique, les chances de trouver son dentiste étaient nulles.

L’ADN n’était pas une piste facile non plus, dans le cas présent. À moins que la victime se soit retrouvée en garde à vue, son ADN ne figurerait nulle part. S’il devait remonter trente ans plus tôt, aucune chance que son ADN soit inscrit dans une base de données. Ils allaient donc devoir éplucher le fichier des personne portées disparues en s’appuyant sur les informations données par Lucy Sibun : femme entre 15 et 30 ans, disparue entre trente-cinq et quinze ans plus tôt.”

Il s’agit du onzième titre consacré aux enquêtes du commissaire Roy Grace. Une série rencontrant un beau succès international. Ce qui apparaît logique, car ce sont des romans policiers s’inscrivant dans une forme traditionnelle autant que dans notre temps. L’auteur n’oublie pas de donner à son héros une vie privée, entre le souvenir d’une épouse ayant mystérieusement disparu et le couple actuel du policier. Si, entouré de collègues compétents et d’experts en médecine légale bien inspirés, Roy Grace ne manque pas de flair et se pose les bonnes questions, c’est un coupable peu suspect qu’il devra cerner dans la présente affaire. Il se peut qu’un détour par un hôpital de Munich lui offre des réponses plus personnelles. Grâce à sa souplesse narrative et à un récit détaillé, “Lettres de chair” est un suspense qui captive immédiatement le lecteur. On suit avec intérêt les recherches du commissaire, jusqu’à la cachette où il dénichera le coupable. Un roman très réussi.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
peter james



Le Crime Parfait

livrenpoche
Chercher peter james



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar