La Noirceur Du Cristal HUGUET198

SYLVIE HUGUET

La Noirceur Du Cristal


Aux éditions LA MAIN MULTIPLE

457

Lectures depuis
Le jeudi 28 Juin 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La noirceur du cristal

sur
Amazone

fleche
fleche

Sylvie HUGUET




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Collection Signé Polar. Parution 15 mars 2018. 122 pages. 15,00€.

ISBN : 978-2356960597

Ange ou démon ?

Jeune, on n’a qu’une hâte : vieillir afin de profiter de la vie à pleines dents, de se sentir libre, ne plus dépendre des parents. Un leurre car l’on dépend toujours de quelqu’un ou de quelque chose.

Arrivé à l’âge des vétérans de la vie (j’ai horreur du mot senior qui n’est qu’une hypocrisie, senior étant réservé dans le monde du travail ou médical à des quadragénaires et des quinquagénaires), on se retourne sans cesse, quitte à attraper un torticolis, sur son passé avec nostalgie. En général.

C’est ainsi qu’en octobre 2028, Olivier, le narrateur, se souvient d’un épisode de sa vie durant l’été 1994 alors qu’il était en vacances avec son ami le commissaire Gilles Verneuil, décédé depuis peu, dans un petit village des Pyrénées.

Aude et son frère Tristan, ainsi que leurs parents, possèdent un centre équestre, et Gilles est attiré par les chevaux, lui qui est un cavalier accompli. Mais Olivier rechigne, ayant eu dans son enfance des problèmes avec ces animaux au caractère parfois ombrageux. Selon ceux qui les élèvent et les montent. Cette phobie, Olivier la doit en particulier à sa mère, pourtant Gilles parvient à lui faire surmonter sa répulsion. Gilles mais également Aude et Tristan qui lui promettent un cheval doux, facile à manier.

Aude est fiancée à Marc, un propriétaire voisin dont les terres seraient propices à agrandir le centre équestre. Malgré tout Gilles et Olivier sont parfois déroutés par l’attitude de la jeune fille qui se comporte en coquette. Quant à Tristan, marié avec Thérèse, il veille jalousement sur sa sœur.

Gilles et Olivier ne sont pas les seuls à fréquenter le centre et à effectuer des randonnées en compagnie d’Aude laquelle sait quel cheval réserver aux participants. Certains de ces touristes se montrent entreprenants auprès d’Aude. Des goujats qui se font remettre à leur place vertement, ou qui sont plus ou moins encouragés dans leurs démarches de Don Juan qui ne doutent de rien.

Gilles et Olivier observent ces tentatives, ce marivaudage avec amusement, d’autant qu’Aude et Tristan deviennent leurs amis. Mais le batifolage, plus ou moins encouragé au départ, se transforme souvent en propos acerbes et acrimonieux. Parfois ils se sentent gênés, comme des témoins qui ne seraient pas à leur place. Et un soir un drame survient. L’un des touristes indélicats est retrouvé blessé à mort sous les sabots du cheval que conduit habituellement Tristan, un animal qui ne connait que son maître.

Un autre accident se produit un peu plus tard, dans des conditions similaires et sans le témoignage de Marc, notamment, l’animal aurait été abattu. Mais Gilles et Olivier sont circonspects.

Les rapports entre Aude, qui parait nettement plus jeune qu’elle l’est réellement, et Tristan son frère, sont équivoques. Comme s’ils étaient des jumeaux siamois, de cœur et d’esprit. De même les relations maritales entre Tristan et Thérèse sont constituées de hauts et de bas. Cela dépend s’ils sont au lit ou non.

Gilles et Olivier, quant à eux, s’ils sont amis depuis quelques décennies suite à une affaire menée par l’ancien commissaire de police et concernant Olivier, ils se vouvoient toujours, par respect et courtoisie l’un envers l’autre. Des relations amicales qui ne sont entachées d’aucunes arrière-pensées.

Le lecteur découvre cette histoire par deux biais. La narration d’Olivier, qui est professeur et romancier, est entrecoupée par des passages extraits du journal de Tristan. Un journal qui révèle peu à peu le caractère du frère et de la sœur, dont les relations sont fusionnelles et ambigües. Mais également celles de Marc envers Aude et Tristan.

Un roman bucolique, animalier dans lequel on retrouve une passion pour la campagne secrète et les chevaux. Sans oublier les chiens. Et l’être humain qui n’est qu’un animal un peu plus évolué, parait-il, mais dont les sentiments se révèlent plus complexes.

Le style plaisant de Sylvie Huguet m’a fait penser parfois à celui d’anciens auteurs du début du XXe siècle, Anatole France, Hector Malot qui écrivit d’admirables romans d’étude sociale dont Les Millions honteux, ou encore Rosny Aîné, par exemple. Ils savaient camper des personnages, étudier leurs comportements, décrire les paysages et les actes des protagonistes, sans pour autant se montrer agressifs, vulgaires, dédaigneux de la langue française comme chez bien des écrivains de nos jours. Leur style était peut-être parfois un peu pompeux, voire précieux, de nos jours désuets, mais quel plaisir on ressent en les relisant, car au moins ils ne se moquaient pas de leurs lecteurs en peaufinant leurs phrases, leurs dialogues.

Sylvie Huguet fait partie de ces amoureux des lettres et de la belle phrase. Un véritable rafraîchissement pour l’esprit. Et pour autant, l’intrigue n’est pas dédaignée, au contraire.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
sylvie huguet



Glaive De Jais

Point Final

livrenpoche
Chercher sylvie huguet



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar