Carnacki Et Les Fantômes HODGSON226

WILLIAM HOPE HODGSON

Carnacki Et Les Fantômes


Aux éditions LIBRAIRIE DES CHAMPS ELYSEES

113

Lectures depuis
Le mardi 13 Aout 2019

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Carnacki et les fantômes

sur
Amazone

fleche
fleche

William hope HODGSON




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Introduction et traduction de François Truchaud. Collection Le Masque fantastique N°14. Librairie des Champs Elysées. Parution 1er trimestre 1977. 286 pages.

Nombreuses rééditions dont Néo en 1982, 10/18 en 1995, Terre de Brume en 2008 sous le titre Carnacki le chasseur de fantômes.

ISBN : 2-7024-0582-7

Avec son héros Carnacki chasseur de fantômes, William Hope Hodgson ouvre la voie à de nombreux romanciers et nouvellistes, proposant un héros, détective de l’étrange et du surnaturel, dont les émules seront nombreux et dont le chef de file est naturellement Harry Dickson immortalisé par Jean Ray.

A peu près à la même époque d’Harry Dickson, on peut signaler le docteur John Silence d’Algernon Blackwood, et Jules de Grandin de Seabury Quinn, ou encore Teddy Verano de Maurice Limat. De nos jours on peut signaler Ebenezer Graymes, dans la Série du Commandeur de Michel Honaker. Mais il serait fastidieux et hors sujet de les citer tous et intéressons-nous principalement à Carnacki, héros de ce recueil de nouvelles.

A ce propos, et contrairement à ce qui est annoncé en quatrième de couverture, ce recueil ne contient pas neuf aventures de Carnacki, mais bien sept, dont les titres sont répertoriés ci-dessous.

Le rituel est quasiment immuable. Carnacki envoie un carton d’invitation à quelques amis, Arkright, Jessop et Taylor, et le narrateur, et à la fin d’un repas dînatoire, narre une aventure qu’il vient de vivre, souvent à la demande d’un ami ou d’une connaissance.

En général il est appelé à résoudre une énigme dans un manoir hanté, ou supposé tel. Et afin de résoudre les problèmes, des portes qui grincent des cris qui fusent dans la nuit, des morts étranges, dont des vagabonds, dans un manoir inhabité, Carnacki trace un pentacle à la craie, se sert d’un mystérieux appareil électrique composé de tubes à vide (ou tube électronique), appose des scellés confectionnés avec des cheveux et de la cire incolore, afin de déterminer s’il s’agit d’une entité virtuelle ou réelle qui provoquerait ces manifestations.

Souvent il lui faut plusieurs semaines afin d’arriver au but et découvrir la provenance des symptômes. Dans La chambre qui sifflait, il revient même chez lui à Londres, convoquant ses amis afin de leur raconter la première partie de l’affaire qui le réoccupe. Il veut faire le point dans ses idées puis il repart en Irlande, là où se situe le fameux château, afin de terminer son enquête.

Parfois, Carnacki allie affaires personnelles et aide à des amis. Ainsi dans Le Jarvee. Ayant décidé d’effectuer un voyage en mer pour des raisons de santé, il choisit d’embarquer à bord du Jarvee, dont le capitaine Thompson, qui est un vieil ami, lui avait signalé, bien des années auparavant, que quelque chose d’étrange régnait dans ce bateau. Et ce quelque chose d’étrange ne se manifeste qu’au bout de quelques jours de navigation, alors que Carnacki a inspecté le navire sous toutes ses coutures, posant ça et là ses fameux scellés. Enfin, un jour, le capitaine Thompson désigne au loin, à l’aide de jumelles, des ombres sur la mer, aux quatre points cardinaux. Et bientôt ces ombres atteignent le Jarvee, déclenchant une tornade impressionnante. Et deux marins, malgré les précautions prises, tombent des vergues alors qu’ils devaient amener les voiles.

Et la résolution de l’énigme est rationnelle, selon les nouvelles, tout en comportant une part d’ombre ou alors issue d’un surnaturel provenant d’anciennes légendes et d’histoires de vengeance. Mais il plane aussi comme une malédiction sur les manoirs, les navires, hantés par des entités électriques provoquant des drames.

Au cours de la narration de ses aventures, Carnacki fait référence à d’autres affaires qu’il eut à résoudre, dont L’affaire du Chien gris, Le doigt jaune, La porte branlante, et il indique qu’il met en corrélation avec ces énigmes Le manuscrit Sigsand ou des versets du Rituel Saaamaaa. On pourra comparer ce manuscrit Sigsand au Nécronomicon, ou du moins déceler un rapport entre ces deux ouvrages fictifs.

Et l’on peut affirmer que William Hope Hodgson est un précurseur dans ce genre de fantastique empruntant aux technologies nouvelles, celles qui étaient connues à son époque, tout en préservant le côté surnaturel.

François Truchaud signe la préface et assure la traduction des textes.

Sommaire :

1 - François Truchaud : W.H. HODGSON ou la Quête du Surnaturel, pages 7 à 12, Préface.

2 - La Porte (The Gateway of the Monster), pages 13 à 45.

3 - La Maison parmi les lauriers (The House Among the Laurels), pages 46 à 76.

4 - La Chambre qui sifflait (The Whistling Room), pages 77 à 104.

5 - Le Mystère de la maison hantée (The Searcher of the End House), pages 105 à 147.

6 - Le Cheval de l'invisible (The Horse of the Invisible), pages 148 à 189.

7 - Le Jarvee (The Haunted Jarvee), pages 190 à 218.

8 - Le Verrat (The Hog), pages 219 à 284.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher william hope hodgson



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar