La Chute D'un Caïd H._GAYLORD121

OTIS H. GAYLORD

La Chute D'un Caïd


Aux éditions SERIE NOIRE


Visitez leur site

526

Lectures depuis
Le dimanche 1 Mars 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La chute d'un caïd

sur
Amazone

fleche
fleche

Otis H. GAYLORD




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

The Rise and Fall of Legs Diamond - 1960. Traduction d'André Bellac.  Parution juin 1962. 256 pages.

Et plus dure sera la chute...

Petit malfrat ambitieux, Jack "Legs" Diamond rêve de se faire un nom et une place assisse parmi la grande confrérie de la truanderie.

Cynique il comprend rapidement que le vol de bijoux ne lui rapporte guère, le profit allant aux receleurs. De plus il est à la merci de la police lors de la moindre inculpation. Aussi il décide de s'élever dans l'échelle sociale du gangstérisme en s'attaquant à ceux-là même qui ne peuvent porter plainte : ses confrères dans le crime.

Il sollicite un emploi de garde du corps auprès d'une des grands patrons new-yorkais, Arnold Rothstein. Avant de l'embaucher, celui-ci demande à Diamond de faire ses preuves. P'tit Augie est impressionné par l'ingéniosité déployée pour approcher Rothstein. Il le prend dans son équipe d'encaisseurs. Lors d'une fusillade P'tit Augie est abattu et Diamond se retrouve à l'hôpital. Rothstein avoue à demi-mots être à l'origine de l'assassinat d'Augie car celui-ci empochait une partie des recettes.

Devenu célèbre mais pas populaire, Diamond engage son ancien sergent dans l'armée pour lui donner des cours de tir, de maniements d'armes et d'explosifs. Incorporé dans les troupes de Rothstein il continue sa progression dans la hiérarchie, rêvant toujours de devenir le caïd.

Il démontre ses capacités en s'octroyant le comté d'Harmon qui échappait au contrôle new-yorkais. Membre de la confrérie des bootleggers, il n'entent pas en rester là. Il s'affirme comme un prétendant au royaume de l'alcool de contrebande et des rackets de la région, même si certains truands ne reconnaissent pas Diamond comme leur égal, Dutch Schultz en particulier. Il assure ses arrières en écrivant dans de petits carnets noirs toutes les opérations auxquelles il a participé mais également celles des autres malfrats, les impliquant en qualité de témoins ou d'intervenants.

Dépensier, il est obligé d'emprunter de l'argent à Rothstein à un taux usuraire fort élevé. De plus il a le tort de vouloir coucher avec la maîtresse de celui-ci, la blonde Monica. C'est le début de la disgrâce, de la dégringolade pour Diamond.

La chute d'un caïd, dont l'action se déroule entre 1920 et 1930, relate la vie d'un truand aux yeux plus grands que le ventre et dont le tort fut de ne jamais aimer mais de toujours de se servir de ceux qui lui portaient une amitié sincère.

Grandeur et décadence pour ce truand ambitieux, cynique, ingénieux, arrogant et méprisant. En filigrane dans ce récit; la vie et la déchéance d'Alice Schiffer, seul personnage féminin qui voue un amour sincère mais bafoué à Diamond qui ne la contactera que lorsqu'il sera dans la mouise.

Curiosité :

En couverture de ce roman, une photographie, présentation qui n'aura pas de suite immédiate. Ce procédé sera repris quelques années plus tard avec la Super Noire et Série Noire lors d'un changement de présentation.

Citation :

Parfois, je me dis qu'il y a plus de brutes dans la police que dans le Milieu.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher otis h. gaylord



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar