Des Hommes Dépourvus De Sentiments GUTTRIDGE311

PETER GUTTRIDGE

Des Hommes Dépourvus De Sentiments


Aux éditions ROUERGUE NOIR


Visitez leur site

413

Lectures depuis
Le vendredi 19 Fevrier 2016

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Des hommes dépourvus de sentiments

sur
Amazone

fleche
fleche

Peter GUTTRIDGE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

De nos jours à Brighton, sur le littoral sud de la Grande-Bretagne. Depuis deux ans sur la touche, l'ancien commissaire Bob Watts est parvenu à se faire élire Préfet de Police. Son ex-adjointe Kate Hewitt lui a succédé à la tête du commissariat. Sarah Gilchrist reste sans nul doute l'inspectrice la plus performante de la police de Brighton. La jeune femme fut naguère l'amante de Bob Watts. Sarah a choisi un assistant à sa mesure, Bellamy Heap. Il vient d'être promu inspecteur. S'il a l'air fluet, s'il rougit parfois, il est intelligent, cultivé et il possède un bon instinct d'enquêteur. Tout l'opposé de Donald Donaldson, leur collègue obtus et peu actif, gradé à l'ancienneté. Des affaires de magie noire bidon, de tirs sur des mouettes et de vols de cuivre constituent les missions quotidiennes du service de police.

Cette fois, c'est à un cas de profanation de tombe nocturne que doivent s'intéresser Sarah et Heap. Il leur est assez facile d'identifier le suspect. Bernard Rafferty, soixante-trois ans, est le directeur du Royal Pavilion, lieu historique, bâtiment emblématique de Brighton. Le duo de policier l'interroge : il se montre hautain, méprisant. Sarah et Heap découvrent des squelettes habillés dans une pièce de sa maison. Un drôle de fétichisme qu'il assume. Pour Rafferty, son comportement n'a rien d'anormal. Pourtant, il semble avoir profané au moins deux cent cinquante tombes, entassant quantité d'ossements au sous-sol du Royal Pavilion parmi les archives et objets non exposés. Les deux policiers visitent ces tunnels inutilisés. Ils y trouvent des œuvres hindoues, probablement issue du temple d'Angkor Wat.

À l'autre bout du monde, Jimmy Tingley voyage en Asie. Ami de Bob Watts, il a appartenu aux services secrets. En 1978, il fit partie d'un commando intervenant au Cambodge, au temps du dictateur Pol Pot. Officiellement, il s'agissait de récupérer trois marins anglais, enfermés dans la prison S21. Pas difficile pour des soldats chevronnés, face à des jeunes gardiens peu aguerris. Mais la mission ne se déroula pas comme prévu. Car Tingley voulut ramener une jeune métis franco-cambodgienne qu'il connaissait fort bien. Les autres baroudeurs disparurent, tandis que Tingley se débrouillait pour s'en sortir. Trente-cinq ans plus tard, il s'aperçoit que Rogers et Howe, ses anciens partenaires ne sont pas morts. Il est encore temps de régler quelques comptes, en souvenir de Michelle.

Si le but de Tingley est Siem Reap, près du site d'Angkor, il doit avant tout s'adresser à Sal Paradise, un caïd mafieux régnant sur les trafics au Cambodge depuis plusieurs décennies. À Brighton, alors que Bob Watts est contacté au téléphone par Tingley, les policiers Sarah et Heap s'interrogent sur l'attitude d'une Asiatique, Prak Chang, qui paraît chercher la trace de son fils, Youk. Un agent du FBI spécialisé dans les trafics d'œuvres d'art se joint à la police locale pour faire la lumière sur une possible filière en provenance du Cambodge. Sarah n'est pas insensible au charme de cet Américain. La piste du magasin d'antiquité suivie par Bob Watts, pour son ami Tingley, est incertaine. Un cadavre est retrouvé dans un tunnel muré du Royal Pavilion. L'affaire va bientôt prendre la bonne direction…

Après “Promenade du crime”, “Le dernier roi de Brighton” et “Abandonnés de Dieu”, voici un nouvel opus de Peter Guttridge ayant pour principal décor la ville côtière de Brighton. Toutefois, cette aventure nous permet de voyager beaucoup plus loin. Car c'est l'histoire du Cambodge au 20e siècle qui constitue le socle de l'intrigue. Les Khmers rouges et leur chef Pol Pot (1928-1998) ont laissé l'image d'un régime pratiquant la terreur, la torture et la destruction. Bien longtemps après, le pays ne s'en est toujours pas vraiment remis.

Le site d'Angkor Wat est protégé par les instances internationales. Mais on peut supposer que des trafics d'œuvres rares, venant d'autres temples enfouis dans la jungle, ont cours malgré tout. Les collectionneurs ne manquent jamais, allant jusqu'à plaider (tel Rafferty) que la préservation d'un patrimoine précieux n'est pas du vol. Comme le précise l'agent du FBI, le trafic d'antiquités ou de n'importe quoi participe au blanchiment d'argent sale et à l'évasion fiscale, les truands sachant se diversifier. Et se donner des façades respectables.

Le double récit est particulièrement habile. D'un côté, nous suivons Tingley au Cambodge, avec ses recherches actuelles et ses souvenirs mouvementés du passé. De l'autre, nous observons les tribulations de quelques membres de la police de Brighton. Il ne s'agit pas strictement d'un roman d'enquête, même s'il y en a une. Tant de perversions semblent coutumières dans cette ville ! C'est plutôt le contexte global qui offre une véritable force à l'histoire, rythmée et très convaincante, avec de l'émotion et des sourires. Excellent.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
peter guttridge



Le Dernier Roi De Brighton

Promenade Du Crime

livrenpoche
Chercher peter guttridge



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar