Le Secret De La Vieille Bourse GUERIN220

BERNARD GUERIN

Le Secret De La Vieille Bourse


Aux éditions RAVET-ANCEAU - POLARS EN NORD

392

Lectures depuis
Le vendredi 27 Decembre 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le secret de la vieille bourse

sur
Amazone

fleche
fleche

Bernard GUERIN




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Bouquiniste, un métier à la page !

La Vieille Bourse, monument situé dans l'ancien Lille, est un lieu incontournable pour les touristes, pour son architecture, et pour les Lillois, surtout ceux qui sont attirés par les livres, anciens ou modernes. Dans son enceinte, ce bâtiment recèle une sorte de cloître où tous les après-midis, quelque soit le temps, des bouquinistes tiennent leurs stand, à l'instar de ceux qui sont installés sur les quais de Paris. Cartes postales, gravures anciennes et autres vieux papiers, sont proposés. C'est également le lieu de rendez-vous des amateurs du jeu d'échecs.

Dans cette enceinte se balade régulièrement Emile Martineau, honnête avocat à la retraite. Il connait la plupart des boutiquiers, dont Joseph Guisle, son ami et doyen des lieux, ou encore Jef, dit le Belge, Hélène, l'opulente rousse presque septuagénaire mais dont les appâts ne trahissent pas l'âge, et Babette, la plus jeune, qui oscille entre trente et quarante ans, et qui, si elle officie dans l'ancien collectionne aussi les amants.

Cet après-midi là, en ce mois d'octobre pluvieux, peu de déballeurs, mais une effervescence règne autour des étalages de l'un des quatre vendeurs. Un carton a été jeté à terre et les bouquins gisent. Un incident pour les uns mais pour Jef, c'est la violation de son petit territoire. Ce carton n'a pas dégringolé tout seul, et comme la plupart des véritables bouquinistes, amoureux de leurs trésors, qu'il s'agisse d'ouvrages reliés ou de livres de poche, c'est le forfait qui en lui-même est déplorable, lamentable et désolant. Aucun petit voleur n'aurait pu s'amuser à commettre ce gâchis, de plus la journée vient tout juste de commencer et ce n'est pas encore l'affluence des chalands. Or seuls les vendeurs possèdent les clés des portes massives qui permettent d'entrer dans cet enclos et Hélène arrivée la première comme à son habitude n'a rien remarqué.

Quelques jours plus tard, c'est un autre stand, celui de Paul, qui est ainsi chamboulé. Les cadenas ont été fracassés, des livres ouverts et déchirés, des tiroirs et des cartons vidés. Des lots de livres récemment achetés par Jef et Paul lors d'une vente aux enchères, lors de la vente publique de la bibliothèque d'un collectionneur, la succession d'Hubert la Roquette. Jef et Paul avaient acquis en plusieurs fois des lots proposés aux enchères. Le commissariat est prévenu, et l'inspecteur Thuilliez, un habitué de l'endroit et passionné d'échecs arrive sur les lieux.

Les suspicions ne tardent pas à se porter sur les uns et les autres, mais bientôt c'est sur Babette que tous les regards se tournent. Façon de parler car elle disparait, ne donnant plus de ses nouvelles. L'effraction d'une bouquinerie, hors des murs de la Vielle Bourse est à déplorer et naturellement c'est sur Babette que les soupçons se portent. Et si elle avait découvert quelque chose dans un des ouvrages de la succession Roquette ? La piste est envisagée surtout lorsqu'une jeune fille raconte que la disparue était à la recherche d'un Marocain. Une méprise homonymique qui perdurera quelque temps et entrainera les protagonistes, dont Emile Martineau qui décide de jouer les enquêteurs en marge de la police. Une autre piste est elle aussi à explorer, celle d'un ex-libris, selon un amateur de vieux livres qui avait ses entrées auprès d'Hubert la Roquette et surtout de sa bibliothèque.

Babette n'est pas la fautive, à moins qu'un de ses amants, avec lequel elle aurait perpétré ses forfaits, l'ait tout simplement retirée du circuit, car elle est retrouvée nue, morte sur un des stands quelques après. Un pigeon ensanglanté a été déposé sur son corps. Une hypothèse ésotériste est alors envisagée.

Martineau et sa femme Madeleine vivent en horaires décalés, c'est dans leur tempérament. Pourtant ils se rencontrent dans la journée et discutent. Cette affaire passionne Madeleine qui a lu tout Agatha Christie et écrit pour son plaisir des romans, non édités, de véritables sagas fleuves. Elle avance des hypothèses qui ne sont pas si farfelues que cela, Emile et ses amis, Joseph, Jef, Hélène par exemple qui échangent des suppositions en sa présence, peuvent s'en rendre compte. Pour le commissaire, le patron de Thuilliez, l'enquête n'avance pas assez rapidement, d'autres affaires requièrent leur concours.

Ce roman, à l'intrigue bien menée et qui réserve quelques belles surprises, souterraines, est surtout axé sur l'univers des bouquinistes, l'auteur lui-même en est un, et le décor prestigieux de cette Vieille Bourse lui donne une saveur particulière. Bernard Guérin a longtemps pratiqué dans l'enceinte de ce monument et il en connait parfaitement les arcanes. Il en décrit l'atmosphère, l'ambiance, sans que pour autant cela empiète sur l'intrigue qui ne propose pas de scènes inutiles, violence, sexe, comme bien souvent des auteurs se croient obligés d'en truffer leurs romans, ce qui nuit au bon déroulement de l'histoire et des mystères qu'elle recèle. La référence à Agatha Christie est judicieuse, et malgré les à-priori de certains jugeant sa production désuète (ce qui est faux), ce roman s'intègre parfaitement dans cet univers christien. En espérant que l'auteur pourra renouveler l'expérience de l'écriture, et je gage, puisqu'il est adepte du jeu d'échec, que ce n'en sera pas un.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher bernard guerin



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar