Le Monde Blanc GENEFORT408

LAURENT GENEFORT

Le Monde Blanc


Aux éditions FLEUVE NOIR


Visitez leur site

133

Lectures depuis
Le lundi 9 Decembre 2019

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le monde blanc

sur
Amazone

fleche
fleche

Laurent GENEFORT




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Collection Anticipation N°1861. Editions Fleuve Noir. Parution février 1992. 192 pages.

ISBN : 2-265-04728-7

Tous les chemins mènent à… la mort !

Poursuivi par des tueurs, Voss est recueilli à bord de l’arcologie, un vaisseau spatial aux fonctions indéterminées.

Korko l’indestructible, Kriss la jeune fille qui n’a peur de rien sauf de son ventre parasité, Lester le bougon, ne posent pas de questions au rescapé. D’ailleurs fournirait-il une réponse ?

Ils ont fait leur bonne action, cela seul compte. Mais les deux tueurs lancés à la poursuite de Voss ne s’embarrassent pas de principes. Ils tirent dans le tas. Korko est l’unique victime de cette agression.

Kriss, Lester et Voss atterrissent sur une planète sauvage, hostile aux touristes. Ils vont se débrouiller quand même, tentant d’échapper à leurs poursuivants, s’accommodant des autochtones.

Mais Voss est une énigme vivante. Il possède une force surnaturelle, ses ais guérissent pas miracle. Et la planète ne lui est pas inconnue. De toute façon Lester et Kriss n’ont pas le choix. Ils doivent suivre Voss car les tueurs sont bien décidés à ne laisser derrière eux aucune preuve, aucun témoin de leur chasse.

Adapté à la mode science-fiction, Le Monde blanc reprend l’un des thèmes chers au roman noir, au thriller : la poursuite d’un homme seul, innocent ou non, par des tueurs implacables.

Si Laurent Généfort possède une qualité certaine d’écriture et maîtrise son sujet, le lecteur peut se sentir à juste titre frustré. Trop de points restent dans l’ombre. Il écrit son roman en oubliant que le lecteur ne peut faire de transmission de pensée avec lui. Et le lecteur devient comme le naufragé solitaire accroché à son bout de planche. Il a beau scruter l’horizon, rien ne lui permet d’espérer une aide quelconque. Aucune fumée, aucune falaise ne lui permet de baliser son environnement.

De même le lecteur est déboussolé, désorienté. Il plonge dans l’histoire avec un minimum de points de repère.

Cependant Laurent Généfort possède le don d’intéresser, de retenir le lecteur au fil de son intrigue, malgré les quelques lacunes explicatives dans la narration.

Le Fleuve Noir possède (possédait) une longue tradition de populaire, et il serait dommage d’entrouvrir la porte à une lecture hermétique. En conclusion, une petite citation bizarre :

Kopervik est un individu d’une soixantaine d’années, doté d’une calvitie qui le laissera chauve dans deux ans.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
laurent genefort



Le Château Cannibale

Une Porte Sur L’éther

livrenpoche
Chercher laurent genefort



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar