Le Dernier Message D'eva GAZAIGNES301

PIERRICK GAZAIGNES

Le Dernier Message D'eva


Aux éditions PHILIPPE REY


Visitez leur site

493

Lectures depuis
Le mercredi 21 Octobre 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le dernier message d'eva

sur
Amazone

fleche
fleche

Pierrick GAZAIGNES




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Quinquagénaire veuf, passionné de rugby, Angel Domier est gardien de la paix. Il reste en contact avec ses enfants âgés d'une vingtaine d'années, Elaine et Marc. Ce dernier était le fils d'Audrey, la défunte compagne d'Angel. Depuis trois ans, il participe à des missions militaires dans les points chauds du monde. Elaine vit en bord de mer, "se cherchant" encore un peu. Dans sa profession, Angel ayant suivi une formation d'Officier de Police Judiciaire et étant le plus âgé, il joue quelque peu le rôle de chef de groupe. Autour de lui, une équipe efficace, volontaire. Avec la jeune et séduisante Joana, le solitaire Bro qui a tendance à s'alcooliser, et H qui est toujours là pour traduire les témoignages en arabe. Depuis dix-huit ans qu'il collabore avec Angel, son supérieur André Lauzier lui accorde sa confiance. Quoi qu'il arrive, le gardien de la paix Angel entend rester un flic de terrain.

En marge d'une intervention agitée visant un chtarbé dans une tour d'une cité sensible, Angel découvre le cadavre d'une jeune femme. Elle semble se prénommer Eva, comme l'indique la gourmette ramassée par Angel, objet qu'il conserve pour lui. On a planqué son corps maltraité dans cette sinistre cave. Pour le policier enquêteur Fermacci, ce sera une affaire vite classée, simplement une junkie victime d'overdose. S'il n'est pas médecin, un employé de la morgue émet des doutes sur les causes du décès. Ce n'est que plusieurs semaines plus tard, ayant reçu l'accord de Lauzier pour un complément d'enquête, que cet employé raconte un fait bizarre à Angel : un certain Eric Zoom a insisté à la morgue pour rendre un hommage à Eva, récitant le "psaume 23". Curieuse démarche, curieux nom.

Bientôt, l'équipe d'Angel est alertée pour un cas de meurtre similaire. Lucie Fouchard était une boxeuse d'environ vingt ans, sportive de très bon niveau. Elle mesurait ses relations avec les hommes, en particulier dans ce milieu où il faut ménager les susceptibilités des musclés. Elle ignorait être espionnée de près, par un émule du révérend de “La nuit du chasseur”. Ce dernier pourrait cibler d'autres victimes potentielles. Dans la police, il existe aussi des flics malhonnêtes. Ancien collègue d'Angel, Guy Baleinot garde rancœur contre celui qui l'a impliqué dans une sale affaire, l'obligeant à dévier dans son métier.

Ce policier nommé Goimard se fait appeler Kaiser. C'est le plus cynique des ripoux. Assisté du flic Mario Lopez, ses activités marginales l'ont mis en contact avec un magistrat aussi "blindé" que pervers. Kaiser fait pression sur Stéphane Barnier et son ami Kader, mi-macs, mi-dealers, qui maltraitent leurs gagneuses. Angel et son groupe sont déterminés à approcher la vérité. Mais c'est mettre la main dans un panier de crabes : Angel risque de se propulser dans un univers bien trop puissant pour un petit policier de son niveau. Essayer d'en sortir indemne, serait déjà satisfaisant…

Première évidence : ce roman est construit à la manière d'un téléfilm ou d'un épisode de série polar, tels qu'on les conçoit depuis quelques années. Une amorce-choc, un premier crime crade, puis on s'intéresse au personnage central et à son entourage, tandis que dans l'ombre d'autres crimes sont commis. L'ambiance oscille entre le glauque nerveux et l'enquête sombre, avec bande-son musicale et référence cinéma adéquates. On apprécie la tonalité actuelle, sur la base d'une intrigue ayant fait ses preuve. Ou bien, on adhère moins, si l'on considère que ça se démarque peu de scénarios comparables.

Seconde évidence : l'auteur maîtrise son histoire. C'est des policiers de base dont il nous parle, de leur quotidien privé et professionnel, de leur rapport en équipe. De leurs états d'âme et de leur équilibre perso, d'une certaine façon. Ceux-là ne sont pas des cadors. La plupart sont réglos et respectueux, de leur métier et de la population. Tandis que d'autres s'avèrent de dangereux ripoux. C'est là que réside la qualité première de ce suspense : décrire la normalité de flics ordinaires, à la vie aussi imparfaite que tout le monde. C'est donc bien un contexte de roman noir qui est exploité, pas de doute. Éprouvons-nous de l'empathie ? À chaque lecteur de définir s'il partage les épreuves d'Angel et de ses amis.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher pierrick gazaignes



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar