le crépuscule du mercenaire de André FORTIN


Le Crépuscule Du Mercenaire FORTIN150

ANDRE FORTIN

Le Crépuscule Du Mercenaire


Aux éditions JIGAL


Visitez leur site

878

Lectures depuis
Le dimanche 19 Octobre 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
le crépuscule du mercenaire
sur
Amazone


fleche
fleche

André FORTIN




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE  

Parution le 15 septembre 2014. 248 pages. 18,50€.

Il était seul mais il agissait dans l'ombre comme sept...

Il suffit qu'un petit grain de sable, le retard d'un train par exemple, s'infiltre dans une journée bien programmée pour que les enchaînements qui s'ensuivent risquent d'être lourds de conséquence.

Le juge Galtier, qui attend son train en gare de Saint-Charles à Marseille afin de perquisitionner chez le comptable d'une boite d'import-export en compagnie de son policier préféré le commissaire Juston, aide une femme à se relever. Elle a été bousculée par un jeune voleur à la tire qui lui a fauché son collier. Comme le train pour Nice en provenance de Paris ne va pas être à quai avant plusieurs dizaines de minutes, Galtier lui propose de prendre une boisson après avoir déposé auprès du commissariat proche et entame une discussion sur ce qui vient de se passer. L'adolescent lui a juste subtilisé un collier, elle a donné un vague signalement en omettant un petit détail, et cela pourrait s'arrêter là sauf qu'une autre personne s'intéresse au petit malfrat.

Ange Simeoni, un vieux truand sur le retour, même si parfois il trempe encore ses mains dans des trucs louches, a repéré le manège du gamin dénommé Stanley. Il propose à Stan d'exercer ses talents en soustrayant une mallette à un conseiller du ministère de l'intérieur. Opération réussie sans aucun problème. Stanley est pris en charge, son forfait accompli, par son commanditaire en scooter. Le vol ayant eu de nombreux témoins, le spolié ne peut que déclarer le vol, une affaire qui atterrit sur le bureau du juge Galtier.

Or l'enquête de Galtier et de Juston concerne un blanchiment d'argent opéré en sous-main par une entreprise et il semblerait bien que les deux affaires soient liées. D'autant que des agents de la DGSE s'invitent dans le bal policier et judiciaire. Ce n'est que l'avis personnel de Galtier, pas celui du procureur, encore moins celui des instances parisiennes. Croyez-vous sincèrement qu'un parti politique tremperait dans une magouille de blanchiment d'argent pour renflouer les caisses ? Après tout ceci n'est qu'une fiction n'est-ce pas, et rien ne peut confirmer l'hypothèse avancée par André Fortin. Quoi que à bien y réfléchir, en creusant bien, mais cela s'est peut-être passé il y a bien longtemps, mais de nos jours la probité des hommes dirigeant des partis politiques n'est pas à mettre en cause. Mais continuons, car l'histoire non seulement n'est pas finie, mais n'est pas encore commencée.

En effet en 1987, soit environ vingt-cinq ans avant que les faits décrits ci-dessus se déroulent, Marc Kervadec est conseiller auprès de présidents africains, du Togo, du Mali, de la Haute-Volta devenue depuis le Burkina-Faso, et autres petits pays évoluant dans le giron de la Françafrique. Ce sont de petits dictateurs, mais leurs pays recèlent tant de richesse, qu'il est bon que quelqu'un les supervise, les aide de conseils avisés, ou favorisent en sous-main leurs adversaires en cas de velléités financières et la diplomatie est toujours présente les menaces à la main. Le commandant Kervadec passe ses vacances à Aix-en-Provence et il fait la connaissance de Margot, une jeune fille évaporée qui ne lui cède qu'au bout de la troisième soirée.

Kervadec, de par sa profession d'agent conseiller occulte, dont le patron le colonel Vilquin agent de la DGSE veille à ce que les objectifs soient réalisés sans encombre, Kervadec rentre en Afrique mais tous les ans il retrouve Margot. Margot qui est toujours disponible, éthérée, acceptant les départs impromptus et les retours inopinés. Ils s'aiment, sans vouloir se l'avouer, et puis la fonction de Kervadec n'autorise pas vraiment les attaches familiales. Et il leur est interdit également de communiquer. Mais un jour Margot n'est pas là à l'attendre, et Kervadec va mettre à profit ses congés pour la retrouver.

Le début est assez lent, mais il faut bien que tout se mette en place, que l'intrigue prenne corps. Car André Fortin est méticuleux, préférant accumuler les détails au lieu de laisser des parts d'ombre dans un récit assez alambiqué. Jusqu'au moment où les deux points forts se rejoignent pour offrir un final logique dont le lecteur pressentait une partie et les explications le confortent dans son analyse.

Nous suivons les deux parcours, celui de Kervadec qui à cause d'une bavure va devenir chaotique et l'obligera à changer d'identité, et celui de Galtier et Juston dans leur enquête sur le blanchiment d'argent, en alternance. Ce roman change un peu de la production habituelle de l'auteur, s'ancrant dans une histoire de politique-fiction, tout en gardant le principe de placer ça et là quelques coups de griffes. Ancien juge d'instruction André Fortin connait son sujet, et il ne peut s'empêcher, avec raison, de critiquer quelques façons de procéder qui ne conviennent pas à son éthique. Ainsi le juge Galtier, qui s'exprime à la première personne lorsqu'il prend la parole dans le récit, déclare : Nous touchions là toute l'ambigüité de la police française. Elle dépend de l'exécutif et non du pouvoir judiciaire comme c'est le cas dans d'autres pays démocratiques. Elle est tout entière dévouée au gouvernement. Et c'est bien ce que regrette également une majorité de Français qui se sentent brimés par des policiers alors qu'ils n'ont rien à se reprocher.

Mais André Fortin revient aussi sur le problème du colonialisme en écrivant : C'est un petit pays, pauvre et peu homogène, comme la plupart de ces pays africains découpés à la va-vite par la puissance coloniale. Il ne faut pas s'étonner que de nos jours de nombreuses ethnies s'entredéchirent dans des pays construits de bric et de broc.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/


Une autre lecture du

Le Crépuscule Du Mercenaire

de
L A

L A

Le temps serait comme une droite orientée du passé vers le futur et chacun la parcourait sans possible retour en arrière. Et s’il en était autrement ? Si le temps était un cercle orienté du passé vers le futur ? Alors, futur et passé pourraient se confondre et l’Histoire se répéter…
Une autre hypothèse, faite de bribes des deux précédentes, n’est pas impossible : le temps serait comme une droite orientée du passé vers le futur, mais une droite chaotique qui parfois dessinerait, de-ci de-là, un cercle. Alors à certains moments de l’Histoire le passé percuterait le futur, comme si l’un se confondait avec l’autre, comme si aucune durée ne séparait l’un de l’autre…

1987 : Marc Kervadec, un ancien para, devenu mercenaire de la Françafrique, la présumée coupable du meurtre de Thomas Sankara (1), rencontre Margot, une jeune fille fantasque… Entre eux nait un amour improbable et pourtant authentique, un de ces amours qui relèvent de celui qui brulait Pénélope …
2007 : le juge Galtier enquête sur une affaire de blanchiment d'argent opéré en sous-main par une entreprise ayant pignon sur rue… et au même moment Ange Simeoni, un vieux truand sur le retour, embauche Stanley ,un jeune voleur à la tire, pour dérober la mallette d’un attaché ministérielle.

Et le temps, qui hoquetait, va boucler dans les sous-sols d’une friche industrielle…

Sur un rythme narratif aux lenteurs du réel, André Fortin,  tisse un roman léger où se dissimule le désespoir, celui des idéaux abandonnés, des faux serments et des combats toujours gagnants, mais moralement perdus.

Avec le « Crépuscule du mercenaire », il signe un roman majeur, qui égale en tristesse « Pitié Pour Constance »

 

 

1.Thomas Sankara est un homme politique anti-impérialiste, panafricaniste et tiers-mondiste burkinabé. Il est né le 21 décembre 1949 à Yako en Haute-Volta et mort assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou au Burkina Faso.
Il incarne et dirige la révolution burkinabé du 4 août 1983 jusqu'à son assassinat lors d'un coup d'État qui amène au pouvoir Blaise Compaoré, le 15 octobre 1987. Il fait notamment changer le nom de la Haute-Volta, nom issu de la colonisation, en un nom issu de la tradition africaine : Burkina Faso, qui est un mélange de moré et de dioula et signifie pays des hommes intègres. Il conduit une politique d'affranchissement du peuple burkinabè. Son gouvernement entreprend des réformes majeures pour combattre la corruption et améliorer l'éducation, l'agriculture et le statut des femmes (Wikipédia).


Chacun pourra visiter les sites :

http://www.thomassankara.net/

http://www.afrology.com/pol/sankarbio.html

https://www.youtube.com/watch?v=wF-otRbvvUc

pour mesurer l’humanisme dont il était porteur…

Autres titres de
andré fortin



Deus Ex Massilia

Le Chat Ponsard

Pitié Pour Constance

Requiem Pour Le Juge

Restez Dans L’ombre

Un été Grec
livrenpoche
Chercher andré fortin



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar