La Trace Du Silure FORGE145

SYLVAIN FORGE

La Trace Du Silure


Aux éditions DU TOUCAN


Visitez leur site

596

Lectures depuis
Le vendredi 28 Fevrier 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La trace du silure

sur
Amazone

fleche
fleche

Sylvain FORGE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Capitaine de police expérimentée au Quai des Orfèvres, âgée de trente-neuf ans, Isabelle Mayet vient d'obtenir sa mutation à Nantes. C'est parce que sa mère souffre de la maladie d'Alzheimer que cette dynamique blonde frisée a dû faire ce choix. Une nomination bien accueillie à la brigade criminelle nantaise. Sauf par le lieutenant Bruno Farge qui visait le poste attribué à Isabelle. Très vite, elle se met dans le bain. Un cadavre a été trouvé dans le bunker de l'île Héron, sur la Loire. Pas un endroit facile d'accès, bien que faisant partie de l'agglomération de Nantes. Rempli de bouteilles vides et de sacs poubelles éventrés, le blockhaus est repoussant. C'est pourtant là que vivait un sexagénaire prénommé François, façon ermite. Les autorités ignoraient sa présence.

Selon l'amie qui le ravitaillait, ce sont les rayonnements électromagnétiques qui ont rendu cet homme malade. D'où, peut-être, cette consommation excessive de boissons alcoolisées. Le médecin légiste confirme qu'il s'agit bien d'une mort par cirrhose. La mort n'étant pas suspecte, ça ne nécessite plus une enquête. Néanmoins, Isabelle Mayet insiste. Lors du nettoyage du bunker, elle a déniché la clé d'une trappe. En explorant seule ce souterrain, elle risque de restée enfermée dans ce mausolée de béton. À une sortie, elle découvre le cadavre du chien de l'ermite, poignardé avec un sang-froid de pro du combat. L'ermite est bientôt identifié. François Bertignac fut policier aux RG de Nantes, avant ses problèmes de santé graves et sa retraite.

Isabelle possède plusieurs éléments. La photo d'une jeune femme, datant de 1975. Le vieil ordinateur de l'ermite, dont le disque dur mérite d'être exploré. Et un énigmatique tatouage AAA, auquel Bertignac s'intéressait. Teresa Aguirre, tel était le nom de la jeune fille du cliché. C'était une opposante chilienne, que Bertignac connut à l'époque de ses études. Selon un de ses anciens collègues, ils furent très intimes. À part un silure, poisson de grande taille, le plongeur qui visite l'épave du bateau de l'ermite n'y voit rien de déterminant. Tandis que la mère d'Isabelle a tendance à fuguer, se présente une double piste sérieuse. En 1995 et en 2001, deux jeunes femmes furent agressées et tuées à Nantes, sans que les enquêtes aboutissent. C'est aux Archives qu'Isabelle trouve le lien entre les deux cas. Pour aller au bout de son enquête, elle va mettre sa vie en péril...

C'est aux lecteurs de romans policiers authentiques, que s'adresse ce suspense inscrit dans la très bonne tradition du genre. En effet, la progression de l'intrigue débute par un mort singulier, passe par diverses pistes à éclairer, et nous entraîne jusqu'à un final teinté d'angoisse. Entre les services d'enquêtes et les acronymes de la police (SRIJ, FNAEG...) dont il ne faudrait pas abuser, on baigne dans une ambiance qui se veut proche du réel. L'héroïne fait preuve d'intrépidité, autant que d'intuition. Ce qui la conduit dans certaines situations délicates. Elle ne laisse pas insensible le charmeur substitut Samuel Vanneck, mais doit aussi penser à sa mère souffrante. Un contexte bien dessiné, donc.

Certes, le célèbre Quai de la Fosse nantais n'est plus le repaire mal famé qui lui valut une sinistre réputation. Mais peut-être masque-t-il encore des mystères. Car ce roman est aussi l'occasion de visiter Nantes, des quais de l'Erdre aux rives de la Loire, jusqu'au port de Trentemoult. Le détour par l'île Héron, méconnue car c'est un site protégé, ne manque pas d'intérêt. Ces détails participent à l'affaire, ce qui évite le genre balade touristique. Le sujet s'avère plus large, puisqu'un des aspects sombres évoque des temps funestes en Amérique latine. Avec une narration classique, et des chapitres assez courts, Sylvain Forge nous a concocté un suspense vivant qui se lit avec grand plaisir.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
sylvain forge



Tension Extrême

livrenpoche
Chercher sylvain forge



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar