La Filière écossaise FERRIS215

GORDON FERRIS

La Filière écossaise


Aux éditions SEUIL


Visitez leur site

529

Lectures depuis
Le jeudi 17 Fevrier 2017

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La filière écossaise

sur
Amazone

fleche
fleche

Gordon FERRIS




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

À Glasgow, l’automne 1946 annonce un hiver très froid. Aujourd’hui journaliste, Douglas Brodie fut policier avant la guerre, puis il participa activement aux combats en tant que major. À la fin du conflit, il interrogea nombre de criminels nazis. Désormais, il habite chez l’avocate Samantha Campbell. Les traumatismes qu’ils ont tous deux subis les empêchent de former un véritable couple. Brodie est informé par son ami juif Isaac Feldmann d’une épidémie de cambriolages visant sa communauté. Glasgow compte alors douze mille Juifs parmi sa population. Brodie est engagé par un groupe de commerçants, emploi subsidiaire qui sera bien rémunéré. Il s’agit principalement de vols de bijoux, commis le samedi, jour du Shabbat, par un faux employé du gaz.

Brodie ne tarde pas à repérer le prêteur sur gages qui écoule ces bijoux, ce qui le met sur la piste du cambrioleur. La joaillière juive qui était chargée de retravailler ces pièces témoigne à son tour. Entre-temps, le voleur trop téméraire a été supprimé par une de ses victimes potentielles. Galdakis, un Lituanien juif, est un enragé sans remord quant à son acte de légitime défense. Peut-être a-t-il des choses à cacher, estime Brodie. Il y a bientôt quatre morts dans cette affaire. Le butin ayant été récupéré, c’est la fin d’une mission bien payée pour Brodie. L’avocate Samantha Campbell est partie pour Hambourg, où vont se tenir les procès de criminels nazis. En particulier, ceux des SS opérant dans les camps de Ravensbrück et Treblinka. Hélas, certains ont pu disparaître dès la fin de la guerre.

Par un informateur juif marxiste, Brodie apprend qu’existerait une filière d’exfiltration de dignitaires nazis via l’Écosse. Par ailleurs, il est "invité" par les services secrets du MI5 à participer aux procès de Hambourg, dont il a rédigé une partie des dossiers préliminaires. On donne à Brodie le grade de lieutenant-colonel, avant qu’il rejoigne Samantha et ses collègues avocats en Allemagne. Là-bas, il reprend des interrogatoires de prisonniers SS et de rescapés des camps, examinant l’organisation de Ravensbrück. Des nazis ont récupéré de l’or, ce qui les a ensuite aidés dans leur cavale. Si Brodie met à jour un réseau d’exfiltration entre Cuxhaven et Édimbourg, faisant un prisonnier qui finira par parler, cette initiative cause un mort, ce qui risque de perturber encore davantage l’Écossais.

En ce premier trimestre 1947, après la fin des procès, Samantha et Brodie sont de retour à Glasgow. Pour le MI5, pas question de reprendre la vie civile, il reste un officier actif. Car sept fuyards nazis sont probablement sur le territoire écossais, sans compter l’agent local qui les protègent. Grâce à Isaac et à ses amis, Brodie dirige un groupe d’une vingtaine de volontaires juifs (dont une femme) pour explorer les quartiers de Glasgow en quête des fugitifs. Il est bientôt rejoint par son ami Danny McRae, ex-policier comme lui, qui traversa bien des épreuves durant la guerre, également. Capturer les nazis en fuite, pas simple s’ils bénéficient de fortes protections…

(Extrait) “— Une "route des rats", des "gros poissons"… Ces métaphores animalières sont un peu confuses. Tu crois vraiment qu’un réseau d’exfiltration de nazis est implanté ici ?À Glasgow !

— Et pourquoi pas ? Certains devaient avoir planifié leur cavale depuis longtemps. L’Allemagne a perdu la guerre dès sa défaite sur le front de l’Est, en 43, même si Hitler n’a jamais voulu l’admettre. Il a préféré brûler la maison de fond en comble. Mais toutes les ordures de sa clique n’étaient pas prêtes à descendre avec lui dans son dernier bunker. Il y en a qui ont dû mettre un pactole de côté et se ménager une sortie de secours.”

Troisième aventure pour Douglas Brodie, indépendante des précédentes, après “La cabane des pendus” et “Les justiciers de Glasgow”. Et encore un roman noir de qualité supérieure, on peut l’affirmer sans crainte. Tourmenté par son récent vécu – ce qui l’inciterait à s’enivrer quotidiennement, mais il résiste autant qu’il peut – le héros ne traverse pas avec aisance et sans conséquences les sombres faits auxquels il est confronté. Cet Écossais reste en lutte contre le Mal, qu’il s’agisse d’une série de vols plus compliquée qu’il y paraît, ou de pourchasser des criminels nazis. C’est un témoin de son temps, depuis les horreurs de la guerre jusqu’à cette période incertaine qui s’ensuit, éprouvante pour les populations qui attendent des jours meilleurs. Un témoin, qui n’a pas l’intention de rester inactif.

Sans doute est-il bon d’ajouter un mot sur le contexte évoqué. Beaucoup de Juifs se sont réfugiés au Royaume-Uni, à cause de l’hitlérisme d’avant-guerre ou après le conflit. Dans le même temps, l’armée britannique est chargée du maintien de l’ordre en Palestine. Ces terres sont déjà espérées par les Juifs afin d’y bâtir l’état d’Israël. Les sionistes radicaux emploient la manière forte, la diplomatie étant lente à intervenir en faveur de leur peuple. Ceux de la génération d’Isaac Feldmann, ami de Brodie, sont plus raisonnables, mais cela créée une situation d’une lourde complexité.

Le thème de l’intrigue, c’est avant tout le cas des nazis tentant d’échapper au sort qu’ils méritent. L’auteur montre avec finesse tout ce qui en fait une période trouble, non dénuée d’une duplicité malsaine. Remarquable roman où l’action va de pair avec un puissant aspect historique.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
gordon ferris



La Cabane Des Pendus

Les Justiciers De Glasgow

livrenpoche
Chercher gordon ferris



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar