Point Dume FANTE152

DAN FANTE

Point Dume


Aux éditions SEUIL


Visitez leur site

504

Lectures depuis
Le mercredi 5 Novembre 2014

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Point dume

sur
Amazone

fleche
fleche

Dan FANTE




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Retour au bercail pour JD Fiorella, âgé de quarante-quatre ans. Il a exercé plusieurs jobs à New York, dont celui de détective. Pour cet ex-alcoolo migraineux sujet à des cauchemars, il fallait tourner la page. Désargenté, JD est revenu s'installer chez sa mère, quatre-vingt-un ans, à Point Dume. Longtemps isolé, ce quartier de Malibu héberge d'anciennes gloires d'Hollywood, friquées mais pointant comme lui aux réunions des Alcooliques Anonymes.

Restant un garçon nerveux, JD n'hésite pas à se venger de la conductrice chauffarde d'une Porsche jaune, au mépris des conséquences. Son pote Woody lui a trouvé un boulot de vendeur à la concession Toyota du coin. Le nouveau patron est du genre intraitable, mais JD réussit de belles ventes. Ce qui entraîne une altercation avec son collègue Latino, un de ces incidents dont JD est coutumier.

C'est la voiture de sa mère qu'il utilisait faute de mieux. Quand le véhicule est incendié, JD tombe évidemment sur un flic peu coopératif. Obligé de déménager de chez sa mère, qui a prévu les déboires de son fils dans son thème astral, il emprunte un peu d'argent à l'ami Woody. Le soir où il débarque chez son pote à Santa Monica, JD découvre dans sa chambre le cadavre torturé et mutilé de Woody. Un mise en scène carrément macabre. Illico, JD se met en “mode enquête”, recueillant quelques indices et les gardant pour lui, avant d'alerter la police. Les clés de Woody lui permettront plus tard d'utiliser sa voiture, en changeant de plaques. Et il vaut mieux que les flics ignorent que JD possède une arme. Il accorde davantage de confiance à l'enquêteur Taboo Afrika qu'à son collègue Jim Archer. Néanmoins, il faut toujours jouer serré avec les flics.

À cause d'infos confidentielles sur son passé, JD perd son job de vendeur. Une employée très sexy de la concession Toyota, Vikki, lui accorde de chaudes relations intimes. Ce qui n'est pas sans le surprendre, l'incitant à la méfiance : “Un détail ne collait pas, le langage du corps. Pas net.” Quand il fait le bilan, JD est lucide : “Ce tsunami d'accrocs ne pouvait être de pures coïncidences. Pour une raison inconnue, j'étais en tête de la liste noire de quelqu'un.” Grâce à un de ses contacts, il acquiert un flingue plus puissant que le sien. Il est temps de sortir couvert. C'est chez les Alcooliques Anonymes que JD retrouve bientôt la conductrice de la Porsche jaune, Sydnye, et son prestigieux paternel, Karl Swan, producteur de films de science-fiction. Sans doute JD a-t-il méjugé le flic Jim Archer, car ce dernier est sur la piste d'un meurtrier qui a fait au moins onze victimes…

Après la tétralogie consacrée à Bruno Dante (publiée chez 13e Note), son héros JD Fiorella est aussi quelque peu un double littéraire de Dan Fante. Les expériences new-yorkaises qu'il prête à son personnage sont à peu près celles qu'il a vécues lui-même. JD est le fils d'un scénariste détestant l'univers hollywoodien (tel John Fante), qui préférait le calme de Point Dume, à l'ouest de Los Angeles. S'il réussit à rester abstinent, JD admet qu'il ne sera jamais dans la ligne des Alcooliques Anonymes. Pour glaner temporairement un peu d'argent, il a recours à des solutions légales mais peu brillantes. Quand il fait une grosse vente de voiture, il faut s'attendre à un pépin ensuite. Il n'a pas le profil du gagnant, et c'est bien cette déveine quasi-permanente qui le rend terriblement sympathique.

On n'a ni envie, ni besoin de chercher des arguments-choc pour conseiller la lecture de ce roman. Un polar riche en péripéties multiples, et bourré d'humour plutôt décalé ? C'est le cas. Un rythme narratif qui ne s'essouffle jamais, relançant sans cesse l'histoire ? Un anti-héros loser, frondeur, asocial, etc. ? Quelques allusions à Malibu, quartier huppé pour stars déclinantes ? Oui, on aura compris tout ça. Surtout, c'est l'écriture vive de Dan Fante qui nous plonge immédiatement dans le sujet, pour nous entraîner dans le sillage de JD avec un immense plaisir. La qualité principale des meilleurs suspenses, c'est effectivement qu'on les lise avec délectation. Et voilà ce que nous offre ce “Point Dume”, un des polars les plus réussis de l'année.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher dan fante



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar