Quelques Grammes De Brutes Dans Un Monde De Finesse ERIS103

PATRICK ERIS

Quelques Grammes De Brutes Dans Un Monde De Finesse


Aux éditions SEMA

49

Lectures depuis
Le lundi 5 Aout 2019

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Quelques grammes de brutes dans un monde de finesse

sur
Amazone

fleche
fleche

Patrick ERIS




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Collection Séma’Cabre. Editions Séma. Parution le 15 juin 2019. 146 pages. 14,00€. Version numérique : 4,49€.

ISBN : 9782930880853

Des grammes qui valent des kilos…

Etre directeur d’une agence de mannequinat n’est guère banal, surtout lorsque l’on n’a que quatorze ans. Mais Emilio Esteban, s’il est jeune ne manque pas d’expérience et comme son QI est stratosphérique (comme dirait un commentateur sportif télé qui n’a pas peur d’employer des mots dont il ne connait pas le sens et que ses confrères moutonnants relaient dans un ensemble digne des ovins de Panurge), il se débrouille honorablement.

Sa grande sœur Rhonda Jane l’aide dans ses démarches et il peut compter également sur leur tuteur, Chico, garagiste installé juste en face de leur domicile. Et les parents, me demanderez-vous benoîtement ? Ils sont morts quelques années auparavant dans un accident.

Emilio était une petite vedette de la publicité, plongé très jeune dans le grand bain pour des réclames du savon Dékrass. Il avait amassé ainsi une petite fortune que géraient ses parents mais à leur mort celui qui avait été nommé leur tuteur officiel s’était carapaté avec le magot. Ce qui fait qu’il ne leur restait plus grand-chose à lui Emilio et à sa sœur et que Chico, l’ami de la famille, avait été investi tuteur remplaçant, mais un tuteur efficient.

Emilio est plongé dans ses comptes lorsque tout à coup la porte de la pièce vole en éclats et que deux hommes s’introduisent avec force fracas. Ils veulent parler au père d’Emilio, le responsable de l’agence selon eux, ce qui prouve qu’ils ne sont guère renseignés, réclamant les coordonnées de Señorita Alvez. Il s’agit d’une gamine qui émarge à l’agence comme mannequin et a déjà posé pour de nombreuses séances de photos.

Pourquoi les deux hommes, surnommés l’Armoire et King Kong au vu de leur corpulence, réclament-ils les coordonnées de la jeune fille, Emilio n’a guère le temps de leur poser la question devant l’air vindicatif des deux brutes. Et ils se seraient chargés de le maltraiter si Rhonda Jane ne s’était pas interposée. Avant de chercher des noises à des gamins, il vaut mieux se renseigner mais comme je l’ai déjà signifié plus haut, ils avaient omis de se documenter. Aussi ils ne savaient pas que Rhonda Jane est championne de karaté et ils sont rapidement éjectés de la pièce.

Les deux hommes parviennent à s’enfuir, malgré l’aide apportée par Chico et ses trois employés, à bord de leur véhicule. En réalité l’Armoire a bien été capturé par Chico, et sous la menace de représailles indique son nom, Blowit, et celui de leur employeur, un prétendu Coyotte. Mais il parvient à jouer la belle, et à rejoindre son compagnon qui n’attendait que lui pour démarrer. Ils sont pris en chasse par Rhonda Jane qui conduit une Triumph hors d’âge mais encore vaillante. Emilio s’installe derrière elle et la moto se lance à la poursuite des deux brutes qui se plantent. King Kong est définitivement hors circuit quant à Blowit, il a disparu dans la nature.

Heureusement Emilio a ramassé un papier dans le véhicule, un vulgaire bordereau de livraison au nom de la blanchisserie White Blanco, du nom de son créateur un demi-siècle auparavant. Ce n’est pas grand-chose, et pourtant il s’agit bien d’un début de piste que vont remonter sans barguigner Emilio et sa sœur et quelques autres.

Narré sur un mode humoristique, ce roman pour adolescents que l’on pourrait qualifier de tragicomique ne manque pas d’intérêt et Patrick Eris s’attelle à la grande lessive californienne. Car j’ai omis de vous signaler que l’action se déroule près de la frontière mexicaine.

Et ce qui n’était qu’une aimable histoire narrée par un enfant de quatorze ans, qui possède un QI stratos… un peu supérieur à la moyenne disons, prend de l’ampleur au fur et à mesure de son développement.

Et l’on pourrait même dire que ce roman est débridé et dans lequel on peut laver son linge sale, mais pas en famille. Avec un petit goût de fantastique car l’un des protagonistes de ce conte relève du prototype d’un exosquelette.

Et cette histoire prend encore plus d’acuité vers sa conclusion à cause des événements qui se déroulent actuellement sous l’impulsion d’un président américain arrogant et, n’ayons pas peur des mots, raciste.

Et comme je le dis souvent, les romans publiés dans des collections destinées aux adolescents ne sont pas réservés à une tranche d’âge prédéfinie et les adultes peuvent en tirer de nombreux enseignements, s’ils ne sont pas confis dans leurs réactions ségrégationnistes et s’ils veulent bien réfléchir à ce qu’il se passe autour d’eux.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
Patrick Eris



Ceux Qui Grattent La Terre

Docteur Jeep

Fils De La Haine

Histoires Vraies Sur Les Rails

La Première Mort

Le Chemin D’ombres

Le Seigneur Des Mouches

Les Arbres, En Hiver

L’autobus De Minuit

Ne M'enterrez Pas Trop Vite

Nouvelle Star

livrenpoche
Chercher Patrick Eris



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar